[NDDL- manif du 9/01] Les tracteurs restent sur le pont de cheviré, jusqu'à obtenir une réponse de Hollande

Mis a jour : le dimanche 10 janvier 2016 à 13:06

Mot-clefs:
Lieux: Nantes

communiqué de Copain 44 de 16h30 depuis le pont de Cheviré

## Les tracteurs restent sur le pont de cheviré, jusqu'à obtenir une réponse de Hollande

Nous sommes tous ici aujourd'hui sur le périphérique nantais pour demander à François hollande de faire arrêter impérativement la procédure de référé d'expulsion des habitants et paysans historiques. Nous  demandons qu'il tienne ses promesses et garantisse qu'il n'y ait aucune expulsion juqu'à l'aboutissement des recours contre le projet d'aéroport.

Malgré l'importance de la mobilisation spontané de plus de 20 000 opposants et de plus de 450 paysans en tracteur la question reste entière et sans réponse aujourd'hui à 16h30

Nous paysans de COPAIN ne pouvons accepter l'expulsion de nos collègues de Notre Dame des Landes. Nous exigeons un engagement ferme. Nous restons donc sur le pont de cheviré. M.Holande, nous vous attendons.

Nous tiendrons un point presse sur table à 18h

23h45

Nous nous organisons pour partir en convoi de tracteurs, par le pont de Cheviré, jusqu’à la Vacherit. Ils inondent de gaz.

___________________________

23h30

Suite à 3 sommations côté sud du blocage, les paysans ont décidé de lever le camp et nous avons commencé à plier les barnums et le matériel. Pour autant, les flics se sont mis à balancer des jets de canon à eau et des gaz lacrymogènes en grande quantité. Les tracteurs sont en train de tenter de s’ébranler.

___________________________

22h55

Situation très tendue :

Les flics mettent la pression : ils nous ont informés qu’ils comptaient attaquer dans 10 min (il y a de cela plus de 10 minutes ...). Il y a une soixantaine de fourgons, répartis d’un côté et de l’autre de notre blocage, avec également de gros engins type canons à eau et/ou dépanneuses. Ils se rapprochent actuellement de part et d’autre.

Les paysans se réunissent pour décider quelle stratégie adopter.

Si nous étions forcés d’évacuer les lieux nous appelerions à des réactions partout. Nous nous organiserions pour continuer à .exiger avec force le retrait de ces procédures de référé expulsion et l’engagement à ne faire aucune expulsion sur la zad avant l’épuisement de tous les recours.

___________________________

il est 21H15

Pont de Cheviré - appel à pique-nique dimanche 12h -pour obtenir l’abandon des procédures d’expulsion

94 tracteurs de Copain44, soutenus par plusieurs centaines d’opposants bloquent actuellement le Pont de Cheviré sur la rocade de Nantes. Nous appelons à venir nous rejoindre afin d’augmenter nos forces. Nous demandons toujours à François Hollande de faire arrêter impérativement la procédure de référé d’expulsion des habitants et paysans historiques. Nous voulons obtenir de manière claire qu’il tienne ses promesses et garantisse qu’il n’y ait aucune expulsion jusqu’à l’aboutissement des recours contre le projet d’aéroport.

Nous vous invitons en ce sens à venir en nombre pour un pique-nique dimanche 12h au pied du pont de Cheviré. L’accès piéton se fait depuis Bouguenais, rue de la Commune, au niveau du parc de Bouvre. Longer le mur anti bruit puis accéder par l’échangeur.

___________________________

Il est 19h. La manifestation d’aujourd’ hui a été formidable et d’une ampleur inattendue. En 10 jours, dans l’urgence, nous avons réussi à mobiliser à Nantes 20 000 personnes, un millier de cyclistes et plus de 400 tracteurs. Les 6 convois qui sont entrés sur le périph’ en différents points se sont rejoints au pied du pont de Cheviré, où se sont déployés un banquet, des chansons, des prises de paroles, des danses... Il y a eu en parallèle des manifestations dans une quarantaine de villes en France. Mais cela n’a semble-t-il pas suffit. Les paysans et habitants historiques de la zad sont toujours menacés d’expulsion immédiate, d’amendes journalières exorbitantes et de saisie de leurs biens et de leur cheptel. A 16h, face à l’absence de réponse de François Hollande vis à vis des exigences d’arrêt des procédures d’expulsions, 70 paysans de COPAIN ont décidé de rester bloquer avec leurs tracteurs le pont de Cheviré. Ils ont déclaré dans un communiqué « Nous paysans de COPAIN ne pouvons accepter l’expulsion de nos collègues de Notre Dame Des Landes. Nous exigeons un engagement ferme. Nous restons donc sur le pont de Cheviré. M.Hollande, nous vous attendons. »

 Nous sommes plusieurs centaines d’opposant-e-s à l’aéroport à être restés auprès d’eux pour soutenir leur action, malgré la pluie drue. Sur le périphérique toujours vide, des barnums se montent et s’illuminent de guirlandes. Des braseros s’allument. Des cantines préparent des repas chauds. Les 70 tracteurs se sont encastrés méticuleusement les uns dans les autres afin de décourager les éventuelles volontés de venir nous déloger. Si il le faut nous passerons la nuit là et plus encore, portés par la détermination des paysans et par l’énergie donnée par la journée. Une assemblée se met actuellement en place afin de discuter de la suite des évènements et des appels qui pourront être faits vis à vis des soutiens et comités locaux.

Il est possible d’ores et déjà de penser à des actions de solidarité décentralisées si le pouvoir s’entête à rester muet ou s’il décide d’envoyer la police tenter de dégager les tracteurs du périphérique. Nous vous invitons à rester vigilant-e-s et à regarder les sites et listes du mouvement ce soir et demain matin, et à relayer largement les infos et appels dans vos réseaux.

Plus de nouvelles bientôt.

Link_go https://zad.nadir.org/spip.php?article3391

Commentaire(s)

> Communiqué final de la tractovélo du 9 janvier

L’ensemble du mouvement contre le projet d’aéroport, avec ses organisations, collectifs... a préparé dans l’urgence la mobilisation du 9 janvier 2016. Il fallait exiger l’abandon immédiat de la procédure d’expulsion initiée par AGO/Vinci, au nom de l’État, le 7 décembre et relancée pour le 13 janvier. Le référé-expulsion concerne 4 exploitations et 11 lieux de vie...

Nous remercions les paysan-nes venus avec leurs tracteurs, plus de 450, crier la colère du monde paysan. Ces menaces d’expulsion, sans même le respect de la trêve hivernale, avec mise sous séquestre des biens et cheptels, avec des astreintes financières exorbitantes, sont sans précédent, et intolérables.

Nous remercions les 20 000 personnes au moins qui, en vélo ou à pied, ont apporté leur soutien aux habitant-e-s et paysan-nes concerné-e-s.

Nous remercions enfin les milliers et milliers de personnes qui nous soutiennent dans notre lutte, et l’ont montré aujourd’hui dans plus de 40 rassemblements aux quatre coins de France, et même au-delà, comme à Barcelone.

Nous avons fait la démonstration de notre force collective, capable de définir et de tenir ensemble des formes de lutte innovantes, dans une ambiance conviviale et militante : une tracto-vélo-piétons sur le périphérique nantais. Nous avons affirmé la cohésion d’un mouvement riche de sa diversité, déterminé à ne rien lâcher pour sauver les terres de la Zad et tous ceux qui les font vivre...

Hier soir encore, un message a été adressé au Président Hollande pour qu’il respecte sa parole donnée qu’il n’y aurait ni expulsions, ni début des travaux avant l’épuisement des recours. Ceux des arrêtés « lois sur l’eau » et « espèces protégées » sont en cour d’appel. Le respect de la parole présidentielle implique d’attendre, et donc de renoncer au référé-expulsion.

Le silence de M. Hollande est demeuré jusqu’à cette heure assourdissant. Il peut encore entendre raison et intervenir auprès de AGO/Vinci pour l’abandon de la procédure avant le 13. Notre détermination demeure intacte pour l’obtenir. Tous ensemble nous serons capables de nous opposer aux tentatives de début des travaux, capables d’arracher l’abandon du projet.

Rendez-vous si nécessaire devant le TGI de Nantes le mercredi 13 janvier à 10h30.

On ne lâche rien !

A lire aussi :la prise de paroles des opposant-e-s à l’aéroport à l’arrivée des convois (https://zad.nadir.org/spip.php?article3393), sur le pont de Chevié

https://zad.nadir.org/spip.php?article3392

> AG, dimanche 14h

Une AG est appelée à 14h à la Vache Rit pour discuter de la journée de samedi et poursuivre la mobilisation !
https://nantes.indymedia.org/events/32960