[Essen (Allemagne), anticop21] Attaque du siège de l'entreprise d'énergie RWE, en marge de la COP21

Mis a jour : le mercredi 16 décembre 2015 à 21:37

Mot-clefs: Ecologie Répression Resistances actions directes
Lieux: allemagne hessen

Attaque du siège de l'entreprise énergétique 'RWE' à Hessen, alors que se terminait le sommet de l'ONU sur le climat à Paris

Dans la nuit de samedi 12 à dimanche 13 décembre 2015, nous avons embelli le siège du groupe énergétique 'RWE' [1] à Essen [2] avec des bombes de peinture et morceaux de bitume, pour insister sur le fait que 'RWE' est responsable du changement climatique. RWE est le plus gros émetteur de CO2 d'Europe en étant à la tête, en plus de plusieurs centrales électriques de lignite, de mines à ciel ouvert et de centrales à charbon dans la région du Rhin. Ainsi, 'RWE' a sa part de responsabilité pour les milliers de personnes qui dès maintenant meurent chaque année des conséquences du changement climatique partout dans le monde.

Les décisions de la conférence de l'ONU sur le climat à Paris qui prenait fin ce week-end, sont célébrées par les médias et les ONGs comme un succès. Mais il manque les mesures contraignantes de l'objectif formulé de 1,5°C qui doit être atteint. C'est pourquoi il est évident pour nous : la protection climatique demeure un travail de main ! Nous ne pouvons pas attendre sur l'action des gouvernants, mais nous devons prendre nous-mêmes notre avenir en main, et combattre directement les technologies nuisibles à l'environnement ainsi que le système économique dont elles ont besoin. C'est pourquoi nous saluons les blocages d'excavateurs de charbon en Lusace [3] et près de Leipzig, l'occupation des grues de chargement en Lusace, le blocage de l'entrée de la centrale thermique de Niederaussem [4] et de deux pelleteuses de chargement dans le bunker de la mine de charbon à ciel ouvert d'Hambach [5], ainsi que les nombreuses autres actions qui se sont passées dans le cadre des « Climate Games » pendant la conférence du climat. Des saluts chaleureux et de solidarité vont aussi aux camarades qui occupent la prairie et la forêt d'Hambach, particulièrement aux deux camarades qui sont toujours en prison.

Avec notre action, nous voulons compléter ces actions et rappeler aux responsables de RWE à Essen, que ceux qui détruisent le climat doivent compter avec notre résistance !

Traduction de l'allemand: https://linksunten.indymedia.org/de/node/162143

Notes de traduction:

[1] Responsable entre autre du projet d'extraction de lignite (charbon composé de 65 à 75 % de carbone) dans la forêt d'Hambach.

[2] Ville située dans le bassin de la Ruhr, au cœur de la région industrielle dominée par la sidérurgie

[3] Région du nord-est de l'Allemagne, située à lest de la Saxe et au sud du Brandebourg

[4] Centrale thermique située dans la région de la Rhénanie du nord/Westphalie dont RWE est propriétaire. L'énergie utilisée est du lignite.

[5] Dans la nuit du 11 au 12 décembre, quatre militants se sont enchaînés à deux machines.

Sur ces blocages d'engins de chantier, plus d'infos ici

Il y aussi eu des sabotages de machines d'extraction et d'engins en octobre dernier dans la forêt d'Hambach

Commentaire(s)

> Une correction

Tandis que c'est une bonne traduction vraiment bien fait, la ville en question c'est 'Essen' (comme dans le titre) plutôt que 'Hessen' (comme dans le texte).
Aussi un message pour le traduct-eur(s)-rice: dans l'avenir si tu/vous peux nous envoyer des trad en français à partir d'allemand nous l'apprécierions beaucoup.
Cimer,
D. de Contra Info
contrainfo[à]espiv[point]net