Le tribunal de Nantes repeint en rouge : la justice laisse apparaître son vrai visage

Mis a jour : le vendredi 1 mai 2015 à 18:24

Mot-clefs: Immigration/sans-papierEs/frontieres Racisme Répression Resistances contrôle social aéroport notre-dame-des-landes / prisons centres de rétention actions directes quartiers populaires
Lieux: Nantes

À l'aube d'une journée historique de lutte, nous avons voulu rendre manifeste la violence quotidienne de la justice envers les dominé-e-s, qu'ils soient sans-papiers, habitant-e-s des quartiers populaires, roms ou militant-e-s anticapitalistes.

3-medium

En avril dernier, la procureure de Nantes Brigitte Lamy choisit de ne pas poursuivre les policiers qui ont éborgné les manifestant-e-s anti-aéroport du 22 février 2014.

Une nouvelle fois, la justice entérine le permis de tuer et de mutiler pour la police, en toute impunité.

La justice et la police ont du sang sur les mains. Aujourd'hui, le tribunal laisse apparaître leur vrai visage.

Vengeance pour Freddie, Wissam, Zyed, Bouna, Malik, Rémi, Daranka, Quentin, Damien, Emmanuel et tou-te-s les autres.

De Nantes à Baltimore, ni oubli ni pardon !