Retour en images sur la manifestation rennaise du 18 décembre

Mis a jour : le samedi 20 décembre 2014 à 11:57

Mot-clefs: Elections Répression Resistances contrôle social actions directes
Lieux: Rennes

Retour en images sur la manifestation rennaise du 18 décembre

10606037_772181526151356_1531634812330253361_n-medium
Photo Taranis News

1488270_772181646151344_3164669726833087202_n-medium
Photo Taranis News

15503_772181716151337_7011308429352208451_n-medium

10387621_772181819484660_3843898734265250152_n-medium

10868153_772181856151323_5508048730360110563_n-medium

551467_772181872817988_6354325614790521392_n-medium

A Nantes Valls avait fait déployer 700 casqués et bloquer toute une partie de la ville.

A Rennes hier, un dispositif délirant de 400 policiers avec hélicoptère et canons à eau a pris en otage pendant plus de 3 heures le cortège de 200 manifestant-e-s - qui protestaient contre sa venue -. Une véritable garde à vue à ciel ouvert, hors de tout cadre légal, pendant que le premier sinistre engloutissait tranquillement ses petits fours.

La vidéo de Taranis News : https://www.youtube.com/watch?v=hkTC10Cxnmk

A l'issue de cet étau, vers 23h, les flics, ces grands courageux, se sont défoulé sur quelques camarades. Bilan : 8 arrestations, 5 gardes à vue. http://www.ouest-france.fr/manuel-valls-rennes-les-crs-se-deploient-avant-la-manifestation-3064272

Question de respect :

Plus tard dans la nuit, quelques mains anonymes ont esquinté l'hôtel de Rennes Métropole, premier lieu visité par Valls ce matin. Un geste digne après ce guet-apens socialiste.

http://www.ouest-france.fr/manuel-valls-rennes-degradations-lhotel-de-rennes-metropole-3067201

Commentaire(s)

> La réaction face à la répression de la manifestation dénonçant la venue de Valls ne peut être que l’indignation !

Jeudi 18 décembre, avait lieu à Rennes une manifestation contre la visite de Valls. Quelques 300 personnes ont manifesté leur dégoût de sa politique antisociale, autoritaire, capitaliste et raciste. Ou du moins ont essayé. Car depuis quelques semaines, la préfecture s’amuse à déployer des dispositifs répressifs toujours plus provocants et disproportionnés. Des centaines de policiers, CRS et gendarmes mobiles mobilisés pour rien pendant des heures et appuyés par un hélicoptère ! Rien n’est trop cher pour réprimer !

Mais ce qui s’est passé hier soir à Rennes n’est pas une simple provocation, c’est un atteinte aux droits fondamentaux pour nous empêcher d’exprimer notre colère. Après nous avoir méthodiquement pousser loin des rues passantes, la manifestation a été bloquée au bout de quelques minutes de parcours dans la rue Vaneau, entre deux lignes de flics empêchant toute sortie.

Jusqu’où iront-ils ? Après trois heures bloqués dans cette nasse inutile, après avoir gazé et menacé les manifestant-e-s qui essayaient de s’en extraire… Ils ont fini par fouiller de manière systématique l’ensemble des manifestant-e-s qui avaient osé défier le système, qui avaient osé exprimer leurs idées solidaires. A cette occasion, les relents nauséabonds se faisaient sentir… Une centaine de personne alignée qui devait passer devant les juges de la BAC pour savoir s’ils allaient se faire arrêter ou non...

Nous tenons à exprimer notre totale et pleine solidarité avec les camarades arrêté-e-s arbitrairement. Nous exigeons leur libération immédiate et sans aucunes poursuites.

Ils interdisent les manifestations, mutilent, emprisonnent et assassinent, mais nous ne nous laisserons pas intimider ! Nous appelons l’ensemble des organisations du mouvement social et les individus à s’organiser contre ces méthodes ! Ne nous laissons pas intimider, la politique de Valls est à condamner, toutes et tous ensemble continuons le combat.