URGENT : Expulsion à Nantes...

Mis a jour : le jeudi 4 septembre 2014 à 14:02

Mot-clefs: Logement/squat Exclusion/précarité/chômage Immigration/sans-papierEs/frontieres Répression
Lieux: dalby-moutonnerie Nantes

Publié par le groupe: Groupindymedia nantes

URGENT ! EXPULSIONS ! REPRESSION ! [FIL INFOS] : Suite aux expulsions rue des Stock, un lieu a été ouvert mi-août par des individu-e-s afin de trouver un début de réponse, précaire et dans l'urgence, à la détresse huanitaire dans laquelle se retrouvent les nombreuses personnes sans domicile.
Des organisations et associations ont décidés de soutenir l'ouverture de ce lieu et réclament un positionnement clair et une solution pérenne à la Ville de Nantes | Un article du collectif à l’occasion des Rendez-vous de l’Erdre

Article sur les expulsions cet été à Nantes : Derrière la vitrine culturelle nantaise... On Expulse à Nantes : quand la ville nettoie

Article de fond : Nantes : Période faste pour les expulsions

La situation est toujours aussi dramatique pour les personnes à la rue qui manquent de tout... Besoin de matelas, de couvertures, de nourriture... A déposer au Gasprom, 24 rue Fouré à Nantes.

(Voir aussi les commentaires des différents articles)

20140818_114822_1_wm_1_-medium
source : https://www.flickr.com/photos/valkphotos/14776710547/in/set-72157646214825739/

20140818_102537_1_wm_1_-medium
source : https://www.flickr.com/photos/valkphotos/14776623670/in/set-72157646214825739/

20140818_110910_1_wm_1_-medium
source : https://www.flickr.com/photos/valkphotos/14962935962/in/set-72157646214825739

Photogrid_1406899266885_1_-medium
source : https://secure.flickr.com/photos/valkphotos/14615276997/

Untoitcestundroit-medium

Dalby-medium

Les infos du 4 au 9 août : http://nantes.indymedia.org/articles/29943

Lundi 4 août:
14H AU TGI : deux personnes passent en comparution immédiate pour avoir réagit lors de l'interpellation musclée vendredi matin. On note que les flics qui ont tenu des propos racistes ne sont pas interpellés, eux... 17h+ : VERDICTS : deux et trois mois de prison ferme avec incarcération immédiate. Un témoin a été empêché de pénétrer dans le tribunal par les forces de police (!)

***

Samedi 2 août : APPEL à 10h au Gasprom pour une action en soutien aux Migrants.
APPEL à 10h au Gasprom pour une action en soutien aux Migrants. Les deux personnes encore retenues à Waldeck passeront en comparution immédiate lundi au TGI de Nantes. Les autres personnes sans toit n'ont vraiment pas de solution de replis et sont très fatiguées.

***

Vendredi 1er août, les keufs ont encerclés et pris les identités de tout le monde. Les camarades ont été virés violemment de la préfecture. 11 pers. ont été arrêtées (dont 10 sans-papiers). Au final, deux ont été envoyées en centre de rétention à Rennes et deux sont retenue à Waldeck.
RDV au Gasprom (24 rue Fouré à Nantes) immédiatement pour s'organiser.

Article de presse sur l'occupation devant la préf' :
- http://www.presseocean.fr/actualite/nantes-certains-expulses-de-la-rue-des-stocks-ont-echoue-devant-la-prefecture-30-07-2014-1
- http://www.ouest-france.fr/expulsion-les-sans-papiers-se-rassemblent-devant-la-prefecture-2731103
- http://www.presseocean.fr/actualite/nantes-les-expulses-de-la-rue-des-stock-evacues-de-la-place-de-la-prefecture-01-08-2014-11

Vers 11h, les flics ont voulu faire une descente au Gasprom, une première à Nantes ! Mais comme ils n'avaient pas de mandat, ils ont du repartir. Encore un coup de pression !

Une réunion / partage de repas a eut lieu à 20h30 : il a été décidé de lancer un appel pour une action de soutien

****

Mercredi 30 juillet - 7h30 : Expulsion des squats rue des stocks quartier moutonnerie/dalby. Plus d"une 10e de camions de keufs qui bouclent tout le quartier et empêchent de s'approcher. Il y aurait besoin de soutien.
Rdv dès maintenant à l'arrêt de tram moutonnerie. A faire tourner le plus possible

10h30: tout les bâtiments sont en cours de destruction. RDV là-bas dans le parc de la Moutonnerie pour s'organiser !

Suite au rassemblement avec et en soutien aux expulsé-e-s à 18h30 ce mercredi 30, ça s'installe devant la préfecture où une une cinquantaine de personne y ont passé la nuit.

Demande de renfort à la préfecture toute la journée de jeudi 31 juillet.

Besoin de matériels :

  • couvertures/duvets (parce qu'il caille la nuit et que les flics leur sautent dessus dès qu'une tente est montée)
  • de bouffes (basics : café, thé, sucre, fécules...)
  • jeux de cartes bienvenue

Commentaire(s)

> situation à 16h

Les gens qui étaient absents cette nuit tentent de récupérer leurs affaires sous les gravats pendant que la pelleteuse continue son sale boulot. Situation plutôt tendue car dangereuse. Pour l'instant toujours pas de solution de replis : tout le monde est démuni face à une telle attaque : le 4ème bâtiment (une école) va être détruit dans la foulée et ça porte à 7 ou 8 squats évacués depuis le début de l'été.
Toujours pas de nouvelles de l'huissier : situation totalement illégale mais qui rappelle la méthode déjà utilisée au Radisson où il était venu bien après le passage des flics... Toute proposition d'aide et d'accueil est la bienvenue. MERCI.

> presse o'

Nantes La centaine de réfugiés installée rue des Stocks expulsée ce matin

L'expulsion /.../ dans d'anciens locaux des Restos du coeur, où près d'une centaine de réfugiés politiques s'était installée, après avoir été expulsée du Radisson Noir du quartier des Olivettes, début mai, à Nantes. /.../ Les forces de polices sont intervenues dès 7 heures, ce matin, pour une explusion qui s'est déroulée dans le calme*. -> [* qui dit ça ?]

"L'expulsion était devenue nécessaire en raison de conditions d'hygiène et de sécurité préoccupantes pour les personnes installées" explique par communiqué la préfecture de Loire-Atlantique.

De leur côté, les anciens occupants dénoncent "l'absence d'huissier sur place et d'informations sur la procédure d'expulsions".

http://www.presseocean.fr/actualite/nantes-la-centaine-de-refugies-installee-rue-des-stocks-expulsee-ce-matin-30-07-2014-11893

> blabla de twitter

" #Arf ! La lettre d'info #VillaOccupada #LVAN #Vinci tombe au moment de l'évacuation des #squats #migrants de #Nantes! http://pickup-prod.com/newsletter/PickUpProduction-aout2014.html "

: Franchement c'est pas sympa de ne pas avoir prévenu Pick Up de cette opération !

> rassemblement à 18h30

Rassemblement avec et en soutien aux expulsé-e-s à 18h30 ce mercredi 30 devant la préfecture.

Venez nombreux-ses !!!

> Sms qui tourne

Salut les copines/copains! Besoin de renfort à la prefecture aujourdhui toute la journée. Besoin de matos : couvertures/duvets (parceque ça caille la nuit et que les flics nous sautent dessus dès qu'on monte les tentes), des tentes (et oui) collecte de bouffe (vital), café, thé chaud et jeux de cartes bienvenus :) Joignez vous à nous ! A faire tourner merci.

> sms 16h30 le 31/07/14

L'occupation à la préfecture continue, besoin de nourriture pour ce soir, merci !

> Squat rue des Stocks à Nantes : une fois encore, l'expulsion comme réponse

Comment ne pas être indigné du sort réservé à Nantes pour cette centaine de personnes, précaires et sans logis, qui depuis plus de 18 mois, occupent des locaux vides et subissent à répétition les expulsions ? Leur droit à l’hébergement, pourtant reconnu par la loi, est régulièrement bafoué sous prétexte d'un manque de places. Pire cette fois, ces personnes ont été expulsées sur ordonnance, donc sans être prévenues, très tôt hier matin. Les engins de démolition étaient là en même temps que la police. Elles ont eu 10 minutes pour « dégager » et tout de suite après les engins sont intervenus, cassant et ensevelissant tout ce qu'elles n'avaient pas emporté. Certaines qui sont arrivées dans l'heure qui a suivi avaient toutes leurs affaires à l'intérieur et n'ont rien pu récupérer. Beaucoup d'entre elles avaient entre autre leur dossier de demande d'asile ou de recours recouvert maintenant par les gravats.

Une fois encore des personnes devront vivre, dormir et mourir dans la rue ; quelques-unes trouveront, peut-être par l’intermédiaire du 115, la possibilité d’un relogement éventuel d’une ou deux nuits, solution d’urgence, qui nous le savons par expérience restera vaine faute de places d’hébergement en suffisance.

La Ligue des droits de l’Homme rappelle qu’il convient « d’assurer un traitement égal et digne à toute personne en situation de détresse sociale », que pouvoir se loger et se maintenir dans un logement décent est une nécessité vitale pour chacun. Elle réitère ses demandes à l'attention des pouvoirs publics quant à la mise en place urgente de réponses adaptées et suffisantes pour le respect du droit à l'hébergement à Nantes et en Loire-Atlantique.

> Virer de la pref

Ce vendredi matin à 6h30 les keufs ont viré violemment les personnes devant la préfecture suite à l'expulsion de la rue des Stock mercredi.
9 pers. ont été arrêtées.

> 7 personnes arrêtées

#Nantes: Les #migrants devant la préfecture ont été violemment évacués par les flics ce matin. Il semblerait qu'il y ait eut 7 arrestations en tout suite à un contrôle d'identité. L'horreur. Infos et APPEL à venir.

> besoin de soutien

C'est l' été..!
Cette nuit, ce 31 aout, devant la préfecture, les CRS ont entouré de manière brutale ( avec propos racistes entendus) la soixantaine de personnes expulsées la veille par la mairie du squat de la Moutonnerie .
Huit personnes ont été arrêtées.
Et le service de la "cohésion sociale" ne répond pas ! Aucune solution proposée, rappelons que la mise à l'abri de tout humain est une devoir des pouvoirs publics...C'est inadmissible...
Actuellement (10h30) il y a réunion au gasprom, besoin de toutes les personnes disponibles..

> les gendarmes passent au GASPROM

à 11h les gendarmes sont passés au GASPROM mais sans mandat.
Que cherchent-ils ? intimider, d'autres arrestations ?

Besoin de monde en soutien.

> sur les arrestations

Selon la presse : http://www.nantes.maville.com/actu/actudet_-nantes.-huit-refugies-de-la-rue-des-stocks-places-en-retention-administive_loc-2594990_actu.Htm

Au total, huit hommes (quatre Soudanais, un Tachdien et trois Erythréens) ont été placés en rétention administrive, pour "infraction présumée à la législation sur les étrangers". Leurs situations administratives sont en cours de vérifications.

Un autre homme, Congolais, se trouve également au commissariat central. Il était en situation régulière, mais il se trouvait en état d'ivresse, selon la police.

Avant l'opération de contrôle, deux hommes - un Français et un Tunisien - avaient été placés en garde à vue, vers 5 h du matin, après des faits présumés d'outrage.

> 14h

14h08. Sur 10 personnes arreté 1 viens de sortir libre du commissiariat.

> 15h38

15h38. 5 Sans papiers + 1 soutien viennnent de sortir du commissairiat libres,il reste 5 personnes encore en garde a vue,ils etaient 11 ce matin et non 10 : Faire suivre merci.!

> 17h Point sur les arestations

Voici un récapitulatif des arestations et de là ou ça en est à 16h55 :
11 personnes ont été arrétées : 2 à 4h35 (c'est eux qui sont en Garde à Vu), 1 vers 5h qui est sorti et 8 vers 6h30 parmi lesquelles 5 sont sorties et 3 en rétention administrative d'après les flics. Toujours d'après les flics, la rétention administrative est pour une durée max de 16h à l'issue desquelles le JLD decidera de la suite (rien, Obligation De Quiter le Territoir Français, ou Centre de Retention)

> 18h30

Entre les prises de conscience du nombre réel d'arrestations comme indiqué ci-dessus et les libérations, il y a eut de moments de flottement. Du coup un bruit court qu'une des personnes arrêtée aurait déjà été transférée en centre de rétention à Rennes : info à confirmer.

Réunion-repas au Gasprom ce soir a 20h30 (24, rue Fourré 44000 Nantes) pour discuter ensemble de la suite de la lutte, échanger, se poser, respirer... Apportez ce que vous pouvez en soutien : matelas, couvertures, tentes, alliments faciles à préparer si possible vegan (pas de cuisine au Gasprom et les camping-gaz n'ont pas été récupérés suite à l'intervention ce matin...
Merci de faire tourner l'info !

> 20h57 le 01/08/14

Confirmation centre de rétention : un deuxième sans papier vient juste d'arriver au centre de rétention de Rennes : les deux sont aidés par la Cimade sur place qui a confirmé leur présence.

> 22h30 le 01/08/14

Appel général pour une action en soutien aux migrants! RDV au Gasprom ce samedi à 10h. Faire suivre merci.

> 7h20 le 02/08/14

a 7h20 ce matin unexdes personnes arrêtées hier est toujours en garde a vue chez les flics a Waldeck. Elle pourrait sortir à 8h mais rien n'est moins sur...

> Appel à faire tourner

En fait ce sont deux personnes qui etaient en garde à vue, soit disant pour outrage à agent car elles se sont interposées pendant l'opération musclée des flic. Du coup elles passent en comparution immédiate lundi. RDV DEVANT LE TRIBUNAL DE GRANDE INSTANCE LUNDI À 14H POUR LES SOUTENIR : http://nantes.indymedia.org/events/29911

> Diff de tracts lundi 4/08 à 9h

Pour celles et ceux qui auraient du temps et envie de filer un coup de main sur ce qu'il se passe en ce moment à Nantes (expulsions des squats et de la préfecture, répression, galères sur le logement, etc) :

Rv à 9 h au Gasprom pour aller differ des tracts qui expliquent le contexte raciste dans lequel ce sont produites les arrestations

Gasprom
24 rue fouré - Nantes

> 17h31 le 04/08/14 : Verdict du procès

Très lourd et injuste verdict pour les deux compagnons H. et F., accusés de s'être rebellés vendredi matin devant la préfecture alors qu'il tentaient de s'opposer à une violente intervention policière pour les contrôler et les faire "disparaître" du paysage nantais, sous les propos racistes d'un des "agents de la paix" : ils écopent de 2 et 3 mois ferme avec mandat de dépôt - ils partent donc immédiatement en prison - et 1350 euros d'amende - 450 euros pour chacun des 3 policiers pour "préjudice moral".

Fait aggravant : un cordon policier a empêché un spectateur direct des faits qui devait témoigner au procès d'entrer dans le tribunal.

N'oublions pas que deux autre migrants sont actuellement en centre de rétention et que le reste du groupe n'a toujours pas de toit ni le strict minimum de décence humaine...

(ceci est un croisement d'info de plusieurs pages de réseaux sociaux et de textos)

> On achève bien les chevaux

Eh bien que celleux qui tremblaient devant la montée du bleu marine soient tranquilisé-e-s,les socialos appliquent leur politique à la lettre ! Ce qui n'empêchera pas les partis et syndicats d'aller parlementer avec la mairie pour sauver les migrant-e-s de leur misère actuelle. Cette mairie et cette préfecture qui, main dans la main expulsent, frappent et emprisonnent, quel talent ! qui passera sous le bureau ?