Iran grèves et affrontements dans la province kurde iranienne

Mot-clefs: Répression
Lieux:

Iran grèves et affrontements dans la province kurde iranienne

En réponse aux 5 nouvelles exécutions du régime une grève générale a lieue dans cette province iranienne ou la situation reste tendue et ou la répression s’abat de nouveau de manière féroce


Aujourd’hui, 13 mai, les groupes d’opposition politiques ont appelé à la grève générale au Kurdistan d’Iran.

Malgré la mise en place non-officielle par le régime d’un pouvoir militaire et d’énormes forces de sécurité pour intimider les gens, de nombreuses villes du Kurdistan se sont mises en grève.

Les rapports qui arrivent indiquent que des ville comme Bukan, Saqez, Kamyaran, Mahabad, Divandara et Piranshahr et de nombreuses parties de Marivan et Sanandaj sont en grève.

http://iransolidarity.blogspot.com/2010/05/update-on-13....html

On signale des affrontements et des manifs sauvages dans Les villes de Baneh, Rabt, Sardasht, Nagdeh, et Oshnaviyeh qui se sont jointe à la grève.

Après que les forces de sécurité aient attaqué un homme âgé dans la zone de Shushmi de la ville de Nosavad, il y a eu ces deux dernières heures des affrontements entre la population et les forces de sécurité, affrontements qui se poursuivent. Selon certains rapports, des coups de feu ont été tirés.

A Dehgalan,on rapporte que des jeunes et la population sont sortis pour manifester. Les forces de sécurité ont ouvert le feu et les affrontements continuent.

La gréve est particulièrement suivie à Sanandaj ville connu pour son aversion au régime

Images de Sanandaj, capitale de la Province du Kurdistan, le 13 mai, jour de grève générale au Kurdistan pour protester contre l’exécution dimanche 9 mai de cinq prisonniers politiques à Téhéran. Encore une fois, la capitale du Kurdistan mérite son surnom de “Sanandaj la rouge” !

Le bazar de Sanandaj le 13 mai :

http://iranenlutte.wordpress.com/2010/05/13/sanandaj-en...reve/

- Kamyaran, Bukan, Saqez, Mahabad et les plus grandes parties de Maryvan et Sanandaj sont en grève. Les magasins sont fermés, les enfants ne vont pas à l’école.

- A Kamyaran, les forces militaires sont autour du domicile de Farzad Kamangar le jeune professeur assassiné par le régime le 9 mai 2010 a la prison de Evine

Le régime s’en prend aussi aux familles des 5 militants Kurdes iraniens assassinés le 9 mai 2010 dans la prison de Evine a Téheran et refuse de rendre les corps des prisonniers politiques exécutés

Les familles des cinq prisonniers politiques exécutés sont rentrées chez elles sans les corps de leurs proches. Le régime refusé de rendre les corps aux familles en deuil. Il a été dit aux familles qu’elles seront informées dans les dix jours du lieu où les corps seront enterrés et que ces prisonniers exécutés seront enterrés dans un endroit spécial pour ceux “qui ne sont pas musulmans”. Le régime retient les corps en otage et a mis en garde les familles de ne pas organisé de cérémonies en la mémoire des disparus et de ne pas participer à la grève générale du 13 mai.

Le régime a aussi mis les familles des prisonniers exécutés sous pression. Le frère de Ali Heydarian a été convoqué pour mettre en garde sa famille de ne pas participer à la grève. La mère et la soeur de Shirin, et plus tard son grand-père, un oncle et un cousin ont été arrêté puis libérés sous caution.

On rapporte que les forces de sécurité sont arrivées en nombre dans le quartier de la famille de Farzad Kamangar, qui est rentrée chez elle, mais que les gens ont refusé de quitter d’eux-même le secteur.

D’autre information a venir via le site Solidarity Iran que vous pouvez contactez pour de plus amples informations

http://iransolidarity.blogspot.com/