Rassemblement en solidarité à Djamal Chaar !!!

Mis a jour : le lundi 8 juillet 2013 à 20:50

Mot-clefs: Exclusion/précarité/chômage
Lieux: Nantes

Publié par le groupe: Groupindymedia nantes

Ce mercredi vers 13h10 à Nantes, un homme de 43 ans a commis un geste désespéré devant une agence Pôle Emploi. Ce demandeur d’emploi en fin de droits s’est immolé par le feu, il est mort des suites de ses blessures.
Pôle Emploi ne l’indemnisait pas et lui réclamait un trop perçu. Le ministre de l’emploi Sapin ose déclarer "tout à été fait" tandis que F. Hollande évoque pour sa part un "problème personnel"... Il n’en est rien.
Ce sont les règles de l’indemnisation du chômage qu’il faut revoir : actuellement, ne pas être indemnisé est la norme qui s’applique à près de 6 chômeurs sur 10, des centaines de milliers de trop perçus sont récupérés par les caisses des institutions sociales (CAF, Pôle emploi) à l’encontre des démunis.
En réaction jeudi, un rassemblement a eu lieu avec une quarantaine de personnes (des chômeurs, des précaires, des révoltés,...) et à peu près le même nombre de CRS formant un périmètre protégé autour du Pôle Emploi (fermé) et beaucoup de journalistes comme si c'était un spectacle.

Grevedeschomeursgreve-medium

Ce mercredi vers 13h10 à Nantes, un homme de 43 ans a commis un geste désespéré devant une agence Pôle Emploi. Ce demandeur d’emploi en fin de droits s’est immolé par le feu, il est mort des suites de ses blessures.
Pôle Emploi ne l’indemnisait pas et lui réclamait un trop perçu. Le ministre de l’emploi Sapin ose déclarer "tout à été fait" tandis que F. Hollande évoque pour sa part un "problème personnel"... Il n’en est rien.
Ce sont les règles de l’indemnisation du chômage qu’il faut revoir : actuellement, ne pas être indemnisé est la norme qui s’applique à près de 6 chômeurs sur 10, des centaines de milliers de trop perçus sont récupérés par les caisses des institutions sociales (CAF, Pôle emploi) à l’encontre des démunis.
En réaction jeudi, un rassemblement a eu lieu avec une quarantaine de personnes (des chômeurs, des précaires, des révoltés,...) et à peu près le même nombre de CRS formant un périmètre protégé autour du Pôle Emploi (fermé) et beaucoup de journalistes comme si c'était un spectacle.

Beaucoup de celles et ceux qui n’ont pu participer jeudi dénoncent la précarité et souhaitent que le geste désespéré de Djamal n’ait pas servis à rien. Un nouveau rassemblement est ainsi organisé à Nantes ce samedi 16 février à 15h Place Royale.
Une journée nationale de rassemblement devant tous les Pôles Emploi est organisé le mercredi 20 février.

Lire le communiqué d'AC! Nantes.
Rassemblement de soutien à Paris, vendredi 15 février à 11h30 devant le siège de Pôle emploi.

Commentaire(s)

> HONTEUX !

Transcription du témoignage d'une amie :

Cette manif a commencé sous forme d'un hommage, digne, plein d'émotion, sorte de marche blanche. Lorsqu'elle est arrivée au monument aux mort, un femme a témoigné sur la vie de Djamal, le recueillement était complet. Puis il y a eut des sonnettes de vélo qui se sont approchées, de plus en plus. L'exaspération est montée. En plus de l'émotion.

[je lui signale qu'il y avait une LO(VE)LORUTION par Vélorution Nantes à 16h30 à la cathédrale]

C'était pas ça, ils étaient habillés en rose et bleu, genre anti mariage-homo ou sos tout-petits... En tout cas les militants présent auraient pu reconnaitre et là, il a commencé à fuser des cris contre les fascos, etc. Les flics qui se sont approchés pour protéger les intégristes (ce qui a terminé d'en énerver plusieurs, normal) Et en même pas 5 minutes, les lacrymos étaient sorties et ils ont gazés les manifestant qui étaient là pour l'hommage à Djamal.

Il y a eut un blessé qui a eut des points de suture.

Une horreur. Tout le monde est choqué.

Deux grosses questions :

- comment les flics ont-ils laissé se croiser ces deux manifestations (pas la peine de se poser la question de la sortie des lacrymos, c'est devenu systématique)

- les intégristes continuent leur travail de pastiche des autres mouvements et sèment de plus en plus la confusion sur leur identité

(je n'étais pas sur place et je transcris de mémoire : j'ai pu mal comprendre certaines choses. Mais pas son émotion et la colère dont elle m'a fait part)

> Il est mort non ?

En mémoire ou en "solidarité" ?

> commentaire caché

un article copié-collé intégral d'un site sous copyright a été caché. Le rajout d'une interjection en plein milieu le rendait, de plus, aussi nauséabond que les commentaires du site dont il est issu.