Keine G20, keine problem

Mot-clefs: Répression
Lieux: allemagne
Keineg20_keine_problem-40p-2020-cahier

« Le G20 de 2017 a été une humiliation pour le maintien de l’ordre allemand. Pendant des heures, les manifestant·e·s et opposant·e·s à cette rencontre des dirigeant·e·s des pays les plus riches de la planète ont tenu la rue et attaqué les symboles du capitalisme mondialisé ainsi que les flics qui se dressaient entre elleux et leurs cibles. Durant ces jours d’émeute, la police a fait preuve d’une brutalité extrême, attaquant sans distinction les révolté·e·s comme les sit-in non-violents et les marches autorisées.
Afin de trouver des coupables, les autorités ont déployé par la suite des moyens gigantesques : création d’une cellule « spéciale black blocs » de 150 flics, fichage massif, constitution de bases de données illégales, appels à délation repris dans la presse, emploi de la reconnaissance faciale, collaboration internationale, mandats d’arrêt européens, etc.
 »

Après seize mois de détention provisoire, et de procédure en huis clos, Loïc, une des personnes poursuivies pour leur participation à la lutte contre le G20 à Hambourg en 2017, peut enfin faire des déclarations publiques face au tribunal. Cette brochure rassemble ses deux déclarations.


Download this zine as PDF | Retour vers la liste des zines