Œillères solidaires

Mot-clefs:
Lieux:
Oeilleres_solidaires_brochure

Ce texte a été écrit en réaction à un article sur la solidarité publié dans le journal anarchiste Kairos. Dans cet article, « on parle de limiter sa solidarité aux personnes qui adoptent un certain type de comportement face à la justice, et de ne pas idéaliser les détenu.es. Très bien, j’ai envie d’ajouter que visiblement, il ne semble pas très malin d’idéaliser les anarchistes non plus, et pour moi incomplet de se préoccuper uniquement de leur comportement face aux keufs et à l’enfermement.

Ma réflexion part notamment du constat que de nombreuses personnes dites « compagnonnes » se retrouvent impliquées dans des histoires d’agressions ou de viol, d’autres dans des dynamiques autoritaires, et qu’encore plus nombreuses sont celles qui ne veulent pas prendre position sur ces thématiques. Et que lorsque ces personnes subissent la répression, les initiatives de solidarité fleurissent, parce que se sont des personnes « en révolte ». »


Download this zine as PDF | Retour vers la liste des zines

Commentaire(s)

> Oeillères solidaires

Ce texte date de février 2018, il avait d'ailleurs été publié sur Indy-Nantes.
Il a été publié récemment sur infokiosques.net sous forme de brochure:
https://infokiosques.net/spip.php?article1657

> non

Ce texte est une apologie de la dissociation et se prononce contre la solidarité.

> .

Ouais t'as raison le commentaire du dessus, de la dissociation contre le sexisme chez les anars !
Fais gaffe, il parait que les anarres commencent à s'armer de sécateurs et coupent le zob des anars trop dominants comme toi ... tu devrais même pas oser venir commenter sur Indy ! Cours mascuniliste, cours, l'anarchie ne t'appartient plus !

> Non

Insultes et menaces virtuelles mises à part, ce texte est une apologie de la dissociation et se prononce contre la solidarité.

> .

Mais se dissocier de quoi exactement ? Tu peux pas balancer des accusations aussi graves sans expliciter de quoi tu parles !
On se dissocie de gens/d'actes par rapport à l'État, à la justice, pour sauver son cul. Là je vois pas trop le rapport avec la dissociation. Mais tu as l'air assez sûr de toi pour être en capacité de nous éclairer sur ton raisonnement.

> ///

C'est écrit dedans, coupe tes dreads et fais un effort. Un texte comme celui-ci, appelant à ne pas soutenir nos prisonniers parce qu'ils n'ont pas écrit de textes-sur-le-sexisme, ne serait jamais passé il y a quelques années. Non mais on est où là en fait ?

Et le titre, vous êtes sérieux ? Qui propose l’œillère ici ?

> ///

Lisez plutôt celle-ci : https://infokiosques.net/spip.php?article1665

On y découvre le concept de "situations d’inceste consentie" et plein d'autres super nouveaux trucs vachement anti-autoritaires !

extrait :

"[1] Pédocriminalité : le mot est môche, ça fait très droit fRançais, mais c’est pour dire qu’en soit, être pédophile, c’est-à-dire ressentir de l’attirance physique pour des enfants, c’est pas grave. Ce qui est grave c’est le passage à l’acte."

MARRE DE CES HORREURS DANS NOS MILIEUX.

> .

Toujours la même malhonnêteté intellectuelle chez les mêmes trolls !
Ce texte ne dit pas du tout ce que vous insinuez ... mais on comprend que vous vous sentiez en danger.

> ///

En danger de quoi, tu représentes la connerie et tu vas tous nous terrasser ?

On le savait déja, belle époque à vous !

> @///

hey t'es dans le troll total, où t'as vu que le texte dont il est question ici parlait de dreads ??? où t'as vu qu'il était question de "dissociation" ????? nulle part, tu t'excites tout-e seul-e, et c'est chiant le bruit des trolls ici franchement... c'est sûrement encore pire sur twitter et facebook j'en sais rien, mais bordel ça a un côté flippant cette facilité à balancer des conneries à l'emporte-pièce à partir de que dal.

pareil sur la brochure "inceste" (on sait pas ce qu'elle vient faire dans ce forum d'ailleurs, ça a rien à voir...), t'es dans la mauvaise foi totale, c'est tellement évident que c'est une brochure qui se positionne contre les pratiques d'inceste, et toi tu trouves le moyen de renverser le propos à partir de rien.

pfff...

à celles et ceux qui sont saoulé-es, lisez ces deux brochures et faites-vous un avis sans avoir à subir des trolls ridicules:

- Oeillères solidaires
https://infokiosques.net/spip.php?article1657

- Inceste
https://infokiosques.net/spip.php?article1665

pendant qu'on y est, "Sensations volées" est super intéressante aussi:
https://infokiosques.net/spip.php?article1627

> mouais...

Je suis ok avec "///", et dire "non c'est pas vrai" n'est pas un argument. En fait, il s'agit de sujets très graves (qui tuent), je sais pas pour qui vous vous prenez pour en faire des brochures aussi nawak avec vos petites experiences.

La pédophilie, le viol (et la prison) sont de vrais trucs et vous n'y comprenez rien. Occupez vous de vos squats et de vos aventures et arretez de vous croire obligé de parler de sujets gravec qui vous dépassent à 1000 kilometres.

Vous etes aussi ignorants et fiers de l'etre que des colons.

> .

Hey le troll, t'as mis je sais pas combien de commentaires pour dire que t'étais pas d'accord avec cette brochure, on a compris, pas la peine de continuer de tartiner ta frustration ici ! Si t'as tellement de choses à dire écris un texte en réponse à Oeillères solidaires, histoire de contribuer à ce débat pour de vrai, au lieu de juste cracher ta bile parce que tu n'as aucun arguments !

Par contre va falloir expliquer comment ta position ne se résume pas à juste t'offusquer qu'on puisse ne pas avoir envie de se solidariser avec des ordures ... et en général quand on défend les ordures sans argumenter c'est qu'on est soi-même dans la position de ne pas recevoir cette solidarité, qui ne devrait jamais être incondtionnelle ...

Une simple lectrice de la brochure

> Quelle solidarité ?

Cette brochure développe un point de vue strictement contradictoire avec les initiatives de solidarité militantes telles qu'elles se développent de manière diverses depuis plusieurs dizaines d'années. La question est ici : se solidarise-t-on avec l'acte qui est reproché à la personne (qu'elle l'assume ou se défende de l'avoir commis sans pour autant s'en dissocier) et par rapport à la répression qu'elle subit (position relativement banale dans les caisses de solidarité) ou par rapport à ce qu'elle est, ses positions, points de vue, etc (position jusqu'ici inouie qui implique qu'on fasse par exemple passer un interrogatoire aux personnes pour savoir si ce qu'elles ont au fond du coeur et de l'esprit passe exactement au crible qu'on a fixé)? Qui sélectionnes les heureux élus et comment ? Sur des critères purement discursifs ? Comportementaux ? Suffit-il d'avoir les bons patchs sur sa trousse ? C'est un peu monstrueux comme perspective, non ?
Et puis, si l'on continue un peu à réfléchir, cette proposition revient dans l'informel à réinstituer des pratiques d'orgas : soutenir ses semblables, ceux avec lesquels les positions politiques sont absolument partagées, sauf que le PC ou les groupes maos ou trotskistes par exemple étaient mieux organisés puisque l'interrogatoire était déjà fait à l'entrée dans le parti et qu'une carte en bonne et due forme en attestait...
On est supposé être sortis de ces logiques de parti et d'homogénéité politique forcée le long d'une ligne où rien ne dépasse depuis bien longtemps (surtout avec le chantage au soutien en cas de répression !).

Quant à la brochure sur l'inceste, elle dépasse bien des bornes (on y trouve effectivement la notion "d'inceste consenti")... mais c'est sans doute un autre sujet, même si tout ça appartient à la même époque, aux mêmes aires, où on dirait que ça manque sérieusement de perspectives et de boussoles...