Contraception et avortement: Les pratiques d’antan

Mot-clefs: feminisme anarchisme contraception antinatalisme néomalthusianisme
Lieux:
Ronsin-ml-1991-brochure-a5

Contraception et avortement : Les pratiques d'antan

Entretien avec Francis Ronsin

(Le Monde Libertaire N° 810 - 10 au 16 janvier 1991)

- - -

Nous vous présentons cette semaine le 9e volet de notre dossier sur la contraception et l'avortement libres et gratuits.
Avec Francis Ronsin, historien, nous évoquons la situation des femmes à la fin du siècle dernier et lors les premières décennies du XXe.

- - -

Monde Libertaire [ML]: Quelle est la situation juridique, en France, à la fin du XIXe siècle, en matière d'avortement et de contraception ?

Francis Ronsin [FR]: L'avortement était interdit, bien sûr, comme dans tout le monde occidental depuis l'Antiquité, mais il y avait un vide juridique en ce qui concerne la contraception.

ML : A quels moyens avait-on alors recours pour tenter d'éviter les naissances ?

FR : On a tout d'abord une pratique, liée la misère sociale, qui apresque disparu, mais qui à l'époque a une grande importance : c'est l'infanticide. Infanticide pratiqué par des personnes isolées,désarmées. C'est, par exemple, le cas, en région parisienne, de jeunes filles placées comme domestiques et qui, enceintes - et souvent d'ailleurs du fait de leur patron ou du fils de leur patron - se retrouvent, pour cela, renvoyées et sans aucune relation à Paris. Elles se débrouillent alors toutes seules. Ce sont souvent leurs enfants que l'on retrouve dans les poubelles. On en trouve par moment presque un par jour. Là, c'est le degré de misère absolue.

[...]

[Lire la suite de l'entretien dans la brochure]


Download this zine as PDF | Retour vers la liste des zines