La revanche des licornes

Mot-clefs: Resistances / -ismes en tout genres (anarch-fémin…) genre sexualités
Lieux:
Revanche_des_licornes

Pdf pour affiche ou autocollant.


Download this zine as PDF | Retour vers la liste des zines

Commentaire(s)

> Questionnement sur une mode...

Comment se fait-il qu'un symbole traditionnellement réactionnaire (symbolique liée à la pureté, à la virginité, au divin, que l'on retrouve notamment dans la religion) et utilisé de nos jours pour désigner les startups de la Sillicon Valley, se retrouve depuis un an ou deux (je ne me rappelle pas avoir vu cette utilisation de cette symbolique avant) utilisé dans les luttes féministes et queers ?

S'agit-il d'inversion de valeur qu'on peut retrouver justement avec l'utilisation de mots tels que "queer", "pédé", "gouine" etc. ou plus basiquement de l'imprégnation de l'imaginaire par une utilisation bêtement commerciale (principalement télévisuelle) ? ou peut-être d'autre chose ?

J'aimerais comprendre cet engouement

> .

y a ça aussi :
https://image.spreadshirtmedia.net/image-server/v1/mp/compositions/P131996049MPC158937159/views/1,width=300,height=300,appearanceId=2,backgroundColor=E8E8E8,version=1440174542/antifaschistische-einhorn-aktion-pullover-hoodies-maenner-pullover.jpg

et ça : https://www.anarchia-versand.net/images/product_images/popup_images/5375_1.jpg

Sinon je trouve complètement con d'enfermer l'image d'un animal mythique dans une seule symbolique ... c'est assez prétentieux et ridicule de décréter connaître toutes les significations d'un symbole ... par exemple, les alchimistes y voyaient une image hermaphrodite, d'autres encore y voyaient un symbole de puissance, en ésotérisme on dit que la corne de la licorne peut guérir des poisons et procure une extraordinaire longévité ... dans la culture chinoise c'est un animal à qui l'on donne différentes qualités ...

Si t'aime pas les licornes personne ne t'empêche de regarder ailleurs, au lieu de venir jouer le donneur de leçon.
Mais que ta vie doit être triste si tu n'aimes pas les licornes et les arc-en-ciel ! Bouhhh !

> unicorn powa

Y a aussi cette affiche avec des licornes :
https://diomedea.noblogs.org/post/2016/10/03/quelle-verite-quelle-justice/

Je crois qu'il y en a qui sont pas contents parce qu'ils ont peur des licornes aux cornes affûtées, et ils ont bien raison !

> OKLM

Houla, faut se calmer dans les commentaires ! Le premier pose une question assez tranquillement, ça ressemble à un réel questionnement, en tout cas j'y ai pas du tout vu une posture de "donneur de leçon", loin de là.

Le deuxième commentaire y répond assez bien, montrant visiblement la multiplicité de l'usage "historique" du symbole de la licorne, mais je ne vois pas l'utilité de conclure sur une accusation de "donneur de leçon", qui au final passe, elle (la conclusion), pour une leçon donnée...

> Phallocratie

Et sinon, vous trouvez pas que c'est super viriliste de vouloir "défoncer" les méchants à coups de "corne" ? Non ?

(Je rigole, t'emballe pas, c'était pour montrer qu'avec les discours moralistes et les diverses brigades donneuses de bons et de mauvais points, on peut faire dire un peu tout et n'importe quoi à n'importe quelle production discursive.)

> .

Je m'emballe peut-être parce que dès que je fais la moindre chose il y a un harceleur qui vient mettre des commentaires méprisants, en se donnant l'air de juste commenter et se faisant passer pour d'autres ... un jour après que j'ai publié une affiche un peu "féministe" il m'a même envoyé un mail en se faisant passer pour une féministe de Nantes (et il s'en est vanté auprès d'autres personnes, genre "ahh la débile elle tombe dans le panneau !") Bon du coup je sais qu'il est constamment à essayer de filouter pour pouvoir dénigrer publiquement ce que je fais, comme il le fait depuis plusieurs années, parce que je n'ai pas le droit d'exister politiquement pour lui.
Alors oui, quand je vois quelqu'un qui donne de faux arguments pour dénigrer une affiche je me dis qu'il y a anguille sous roche ... je suis peut-être devenue parano à force de subir des attaques en sous marin, mais publier cette affiche ici c'était aussi un test.

> Lexique

C'est marrant, une "licorne", en langage managérial, c'est une entreprise type start up qui valorise énormément avec très peu d'emplois, et pèse plus de je ne sais plus combien de milliards de capitalisation. Ou les deux extrémités de la fin du capitalisme : l'extrême concentration des moyens matériels d'un côté, l'autovalorisation de secours existentielle de l'autre. A un moment il faudra peut-être se poser des questions sur notre usage et notre appétence pour les formes "positives".

> ...

- Je n'ai rien contre les licornes et les arcs-en-ciel en tant que tels
- Je n'ai jamais commenté ni envoyé de mail pour dénigrer une initiative féministe. Mais je peux bien dire ça, tu as l'air d'être tellement convaincue de qui je suis que ça ne fera que renforcer ta conviction
- Je ne dénigre pas une affiche, je me questionne (et je questionne) sur l'utilisation d'un symbole qui semble faire consensus. Le truc, c'est que plutôt que d'accepter de remettre en question l'utilisation d'un symbole ou juste de donner une explication satisfaisante, on m'accuse directement d'être je-ne-sais-qui et/ou d'avoir peur desdites licornes (parce que vu que je semble "dénigrer" une initiative féministe (ce qui n'est en rien mon intention hein), je suis forcément un homme cis)
- Les explications symboliques traditionnelles n'expliquent pas en quoi ce symbole revient au XXIè siècle pour illustrer les luttes féministes et/ou queers (on voit bien qu'il n'y a pas de continuité entre le moyen-âge et aujourd'hui dans l'utilisation de ce symbole, d'où mon hypothèse sur l'imprégnation de l'imaginaire par une utilisation plus commerciale)
- Visiblement je n'aurai pas plus d'explication, dommage. Je trouve que c'est toujours bon de détricotter une symbolique pour savoir d'où elle part, plutôt que de l'utiliser sans se poser de question. Le seul début d'explication que j'ai trouvé vient d'un article de Slate qui ne fait qu'aller dans la direction de l'impregnation de l'imaginaire par une utilisation commerciale ("Les licornes envahissent internet, et cela fait quelques années que ça dure.[...] En témoignent les nombreux mèmes qui foisonnent en ligne. Comment, alors, expliquer son utilisation progressive par la communauté LGBT?"), l'article étant notamment accompagné d'un gif extrait d'un dessin animé.

Mais sinon l'affiche est bien (vu que c'est l'unique genre de commentaire que tu voulais lire)

> .

Si j'avais mis une meuf en porte jarretelle avec un couteau dans les mains il n'y aurait pas eu de remarques ... je constate qu'il y a certaines images qui sont plus tolérées ...

Mais on ne me trompera pas sur cette révulsion soudaine pour les licornes (j'aurais pu mettre un escargot, une autruche ou un arbre ça aurait été pareil ... c'est assez pathétique et répétitif, et l'anonymat des commentaires d'indy est décidément bien pratique)

> ...

"Si j'avais mis une meuf en porte jarretelle avec un couteau dans les mains il n'y aurait pas eu de remarques ... je constate qu'il y a certaines images qui sont plus tolérées ... "

Sans même parler du fait que cette première partie de ton commentaire est en contradiction totale avec la seconde, je ne vois pas ce qui te fait présumer des réactions si tu avait mis une meuf en porte-jarretelles avec un couteau dans les mains.

Au risque de me répéter, les licornes ne me révulsent en rien, je m'interroge juste sur une utilisation particulière de la symbolique de la licorne étant donnée sa connotation à la base.
Ma réaction personnelle face à cette utilisation n'a rien de soudain, ça fait un moment que je me pose cette question (je te rassure, c'est pas le genre de question qui m'obsède non plus), et là je me disaos que c'était l'occasion d'en discuter (et d'ailleurs la première hypothèse que j'émets dans mon premier commentaire ne va pas dans la direction d'une quelconque révulsion). Visiblement la volonté d'en discuter n'y est pas, tant pis. Je m'arrête là, c'est pas si important. Je ne doute pas qu'il y a des gens qui trouvent cette affiche sympa et tant mieux

> public cible?

Je rajoute mon grain de sel en me demandant quel est exactement le public visé par cette affiche?

Perso, je la trouve... disons très "gamine". Si l'objectif c'est de faire du feel-good amusant, ça fonctionne pour qui aime le délire licorne rose. Si le but c'est de menacer ou de faire s'inquiéter les agresseurs et abuseur-euse-s de toutes sortes, le visuel est trop inoffensif et enfantin, quand bien même a été mis une lame sur la corne. J'ai du mal à prendre la chose au sérieux et la portée du message vindicatif en est fort affaiblie.

> commentaire caché

un commentaire sans aucun rapport a été caché

> Ouaip

Perso je kiffe pas vraiment les licornes, je m'en fous en fait.

Mais j'aime bien cette affiche, si elle est collée ça peut être drôle !

> ?

Commenter anonymement sur Indy en se faisant passer pour je sais pas combien de gens différents, juste pour descendre ce que fait une personne transformée en la personne à abattre, ça relève de la pathologie ... et cette petite licorne n'a rien demandé, donc merci de prendre un bon tranquillisant et d'aller au dodo, pour retrouver les idées claires demain et réaliser qu'il n'y a pas une conspiration pro-licorne derrière cette affiche.

Est-ce que ça peut être possible d'avoir des goûts, des envies, des idées, différents de ce que proposent les mêmes personnes ennuyeuses depuis 10 ans ? La plupart des affiches m'emmerdent, parce qu'elles se prennent trop au sérieux, il n'y a aucun second degré, et elles ne me donnent pas envie de les lires. Les mêmes couleurs, les mêmes symboliques, les mêmes slogans ! Un peu de fantaisie ça ne fait pas de mal, et oui, la licorne est un symbole repris 100 fois dans le commerce, c'est une image à la mode... mais moi ça me fait marrer justement, s'approprier un truc pareil pour le détourner c'est drôle, et en plus je rêve d'avoir une corne pareille pour défoncer les connards dont la seule existence me pourrie la vie !

> contre le mansplaining

le plus bel exemple de mansplaining (si ce mot n'existait pas déjà je l'aurais inventé) !