https://blogs.mediapart.fr/: Bernard-Henri Levy, le VRP de la guerre

Mot-clefs: Médias Racisme Répression Resistances contrôle social antifascisme
Lieux:

Et le plus ignoble, ce que cet affreux personnage, ce messager de la guerre et de la mort, veut nous faire croire qu'il en appelle à la guerre en Syrie pour sauver les vies des enfants et des civils innocents, en oubliant que c'était déjà le refrain qu'il nous avait servi pour pousser à la guerre en Irak et en Libye !

Quel culot, quelle imposture, quel ignoble individu que ce sinistre pseudo philosophe qu'est Bernard-Henri Levy !

Non satisfait d'avoir appelé en 2003 à la guerre désastreuse menée contre l'Irak par l'Amérique de Georges Bush qui a fait plus d'un million de morts ;

Non satisfait d'avoir influencer la politique étrangère de la France en 2011, et conseiller à Nicolas Sarkozy d'attaquer la Libye aux côtés de la GB et des Etats-Unis qu'ils ont fini par détruire, avec au passage l'assassinat du guide libyen Mouammar Kadhafi, ce qui facilitera la dissémination en Afrique Subsaharienne de son arsenal militaire dans les mains des groupes terroristes, situation qui va favoriser par la suite le développement du terrorisme dans tout le Sahel avec son cortège de morts ;

Le voilà qui vient nous resservir sa même musique funèbre pour inciter le chef de l'Etat, Emmanuel Macron à s'engager dans une guerre aux côtés des américains pour bombarder cette fois-ci la Syrie, comme si ce pays n'était pas suffisamment bombarder et n'avait pas payer un lourd tribut en termes de vies humaines anéanties sous les bombes du tyran Assad et de son allié russe, sans oublier les bombardements américains et ceux des autres membres de la coalition.

Et le plus ignoble, ce que cet affreux personnage, ce messager de la guerre et de la mort, veut nous faire croire qu'il en appelle à la guerre en Syrie pour sauver les vies des enfants et des civils innocents, en oubliant que c'était déjà le refrain qu'il nous avait servi pour pousser à la guerre en Irak et en Libye !

Autre point inadmissible, ce que ce philosophe de la guerre semble oublier que les guerres auxquelles il avait appelé tout comme celle en cours en Syrie, ont eu pour conséquences des vagues d'attaques terroristes qui ont endeuillées notre pays, nos voisins européens et continuent aujourd'hui encore d'ensanglanter le monde musulman.

Enfin, dernier point de l'imposture et de l'hypocrisie de cet apôtre de la guerre, ce qu'on ne l'entends jamais appeler à la guerre sur d'autres terrains de conflits que ceux du monde musulman.

En effet,il a été curieusement très silencieux face au génocide des rohingyas devant lequel il a semble-t-il été en manque d'informations au sujet de cette tragédie qu'il découvrait, et quand bien même il a fini par la découvrir, on ne l'a pas vu endossé son costard de VRP de la guerre pour demander une intervention militaire contre la junte militaire tortionnaire et son égérie de la démocratie, le prix Nobel de "sa" paix, Aung San Suu Ki, qui se sont rendues coupables de crimes contre l'humanité pour la mort de milliers de personnes appartenant à cette minorité musulmane de Birmanie victimes des exactions toujours en cours de l'armée et des moines bouddhistes extrémistes.

Et que dire de sa position au sujet de la politique de colonisation de l'Etat sioniste d'Israël contre le peuple palestinien dont le calvaire dure aujourd'hui depuis 70 ans ?

Que ne l'a-t-on pas vu parcourir les plateaux de télévisions et les émissions radios, sans oublier ses nombreux écrits dans la presse et les réseaux sociaux pour justifier l'injustifiable, soutenir aveuglement l'innommable, accorder son soutien et sa solidarité à l'oppresseur au mépris des souffrances de l'oppressé, et fermer les yeux toute honte bue, devant ce qui est à ce jour la plus insupportable oppression d'un peuple dans le monde, la plus insolente atteinte au droit international et aux droits de l'homme tout simplement, sans que pour autant il ait appelé un jour à la mise en place d'une coalition militaire pour mettre fin aux crimes de guerre et aux crimes contre l'humanité perpétrés depuis 70 ans par l'Etat sioniste d’Israël contre le peuple palestinien !

Au regard du bilan de ses "engagements", la décence incombe à cet intellectuel qui a déshonoré la philosophie et sa fonction, de se taire à défaut de s'excuser pour les nombreux morts auxquels ses appels à la guerre ont mené.

Et comme il semble être en manque de décence et de capacité d'auto-critique, il appartient aux médias d'en avoir, en évitant de l'accueillir régulièrement comme ils le font, et servant en ce sens, de caisse de résonance à ses campagnes de VRP de la guerre.

Lien Voir l'original ->