http://www.agencemediapalestine.fr/: Solidarité Palestine du 10 au 20 janvier 2018

Mot-clefs: Racisme Répression antifascisme anti-repression
Lieux:

AUCUN ENFANT NE DOIT VIVRE SOUS L’OCCUPATION MILITAIRE ISRAÉLIENNE

AGISSONS POUR LIBÉRER AHED TAMIMI ET LES PRISONNIERS PALESTINIENS

A l’appel de Samidoun, le réseau palestinien de solidarité avec les prisonniers palestiniens et BDS Hollande participons à une semaine internationale d’action pour la libération de Ahed Tamimi et des prisonniers politiques palestiniens du 10 au 20 janvier 2018.

Ahed Tamimi, mineure de 16 ans arrêtée le 19 décembre dernier par l’armée israélienne dans son village Nabi Saleh entouré de colonies, a été présentée à la justice militaire le 28 décembre. les 12 charges finalement retenues contre elle (de la gifle à un soldat, à jets de pierre, et harcèlement de l’armée) risquent de lui valoir plusieurs années de prison. Sachant que le taux de condamnation des palestiniens traduits devant les tribunaux militaires est proche de 100%, il est urgent d’agir.

C’est le moment d’agir !

Écrivons à nos députés, et interpellons le gouvernement français.

Ci-dessous les outils de l’action : les faits, le modèle de lettre, la liste des mails du premier ministre, du ministre des affaires étrangères, et de l’Élysée, la liste des mails des députés.

Les faits :

Un point critique est atteint dans les abus et les violations des droits humains par Israël en particulier envers les enfants palestiniens.

Interpellons nos législateurs et ministres pour qu’ils agissent et tiennent Israël pour responsable de ses violations : Pour qu’ils condamnent fermement la détention d’enfants, qui viole les droits des enfants, les droits humains et le droit international. Exigent d’Israël et de son régime militaire qu’il garantisse le respect des droits des enfants palestiniens. Israël signataire de la Convention internationale des droits des enfants (CIDE), le 28 octobre 1992 refuse sa responsabilité de puissance occupante sur les enfants des territoires occupés. Il viole toutes les règles sur les emprisonnements d’enfants établies et rappelées par le haut commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme.

Pour qu’ils se rapprochent de l’ambassadeur d’Israël en France et indiquent leur condamnation de ces violations, et exigent la libération immédiate de Ahed Tamimi et des enfants prisonniers.

Israël est le seul pays du monde qui arrête et poursuit systématiquement des enfants devant des tribunaux militaires, c’est-à-dire en l’absence de toute garantie fondamentale en matière de procédure. Selon l’organisation Defense for Children International-Palestine, Israël poursuit chaque année entre 500 et 700 enfants devant des tribunaux militaires.

En ce moment 450 enfants palestiniens sont détenus dans des prisons militaires, pour de longues périodes en attente de leur procès, en cellules d’isolement, maltraités, intimidés, subissant des interrogatoires où ils sont harcelés et violentés. Ahed Tamimi âgée de 16 ans, arrêtée et emprisonnée depuis le 19 décembre a été présentée menottée et entravée aux juges de la cour militaire.

Israël pratique une politique délibérée de terreur envers les enfants palestiniens.

Liens :

#FreeAhed #FreeIsraelipoliticalprisoners #EndIsraeliOccupation

https://forward.com/opinion/391435/american-dollars-must-not-be-spent-on-ahed-tamimis-arrest/

http://www.middleeasteye.net/columns/israel-implements-deliberate-policy-terrorise-palestinian-children-376736216

http://www.dci-palestine.org/issues_military_detention

 

Lien Voir l'original ->