http://lavoiedujaguar.net/: Les Diggers, du XVIIe siècle en Angleterre au XXe

Mot-clefs: Archives -ismes en tout genres (anarch-fémin…)
Lieux:

Quand un petit groupe d’hommes commença à retourner (dig) la terre et à planter sur les terrains communaux de St. George’s Hill dans le Surrey en 1649, ce fut le point culminant et radical des nouvelles forces de changement qui résultaient de la Réforme dans l’Empire germanique. Car avec l’effondrement de la suprématie totale de l’Église romaine, ces nouvelles forces dépassaient la révolte de Martin Luther. La destruction de la raison d’être de l’omnipotence de l’Église conduisit le peuple jugulé à mettre en question le pouvoir exercé par des formes autres de la structure d’autorité en décadence. Cela peut mieux se voir dans la révolte des paysans dans l’Empire germanique ainsi que dans la Guerre civile anglaise. Car non seulement l’Église était mise en question, mais également les institutions de l’État et le système de la propriété des terres [1].

Les Diggers — ce petit groupe d’hommes ainsi connu — mettaient en question l’ordre existant dans sa totalité : ils avaient des griefs contre le clergé, les juges, les hommes de loi, le Parlement et les nobles. Ils revendiquaient que la terre commune, qui appartenait au roi qui venait d’être exécuté, soit remise au peuple. Le peuple pouvait exploiter collectivement les terrains communaux et établir une république fondée sur la coopération parallèlement au système existant. Les Diggers croyaient que leur système ferait preuve de tant de paix, de raison et d’amour que bientôt le pays tout entier se joindrait à eux. Ils ne voyaient aucune nécessité à violence et refusaient même de se défendre s’ils étaient attaqués.

Les Diggers avaient deux arguments distincts pour leur cause, l’un religieux et l’autre politique. L’argument religieux déclarait que Dieu n’avait pas créé la terre comme la jouissance de quelques hommes seulement, mais plutôt comme une richesse commune, pour tous. La propriété de la terre avait été acquise, depuis Guillaume le Conquérant, par l’usage de l’épée — indirectement quand ce n’était pas directement. Cette propriété de la terre fondée sur le sang était immorale. Les Diggers croyaient que l’homme avait deux instincts opposés dans son esprit : la conservation de soi qui expliquait l’avidité et la tuerie, et la conservation de la communauté que représentaient le partage et l’amour. Agir moralement, cela signifiait une vie fondée sur la conservation de la communauté. Les Diggers croyaient également que si les hommes vivaient à l’heure actuelle en accord avec le principe de conservation de la communauté, leurs mauvais instincts disparaîtraient à cause du pouvoir suprême de l’amour universel.

 

http://lavoiedujaguar.net/Les-Diggers-du-XVIIe-siecle-en

Lien Voir l'original ->