http://orientxxi.info/magazine/: Israël musèle les organisations des droits humains

Mot-clefs:
Lieux:
Pourquoi cette soudaine crispation du pouvoir contre les « droits-de-l’hommistes » ? La société israélienne se caractérise désormais par le formidable renforcement des mentalités coloniales qui s’y est développé après l’échec des négociations de paix de Camp David qui, en juillet 2000, avaient réuni Israéliens, Palestiniens et Américains. Ehoud Barak, le premier ministre israélien d’alors, avait convaincu son opinion publique qui ne souhaitait rien entendre d’autre qu’Israël avait présenté une offre politique d’une exceptionnelle générosité, refusée par le camp adverse. Deux mois plus tard éclatait la seconde intifada palestinienne. Très vite, Barak le travailliste a cédé la place à Ariel Sharon, le chef du Likoud, le parti historique de la droite nationaliste en Israël. Depuis, cette dernière n’a plus cessé de gouverner le pays, au rythme de ses opérations militaires : dans les territoires de Cisjordanie en 2002, au Liban en 2006, contre Gaza en 2008-2009 et en 2014. Mais il y a plus : cette droite a légitimé un discours public et des attitudes de ses dirigeants de plus en plus ouvertement racistes à l’égard des Palestiniens (ainsi qu’envers les immigrés africains résidant en Israël).
Lien Voir l'original ->