http://www.rennes.lemensuel.com/: Rennes : La manifestation anti-FN dégénère

Mot-clefs: Racisme antifascisme
Lieux: Rennes

Samedi soir une réunion publique du Front National dans le cadre des élections municipales se tenait à la salle de la Cité. La manifestation qui se tenait pour s'y opposer a dégénéré laissant place à des dégradations et des heurts avec les forces de l'ordre.

Plusieurs organisations de gauche, comme le Parti de Gauche, Europe Écologie, le NPA, la CGT, Solidaires mais aussi le collectif antifasciste, la fédération anarchiste, ou encore le Collectif rennais autonome contre l'extrême droite (Craced) avaient appelé à différents rassemblements.

Vers 18 h 30 c'est sur la place de la mairie, que les partis politiques et les syndicats se sont regroupés. Environ 150 manifestants était notamment venus dénoncer la réunion de ce meeting

« dans la maison du peuple un lieu emblématique du mouvement ouvrier et syndical rennais ». Après différentes prises de paroles le rassemblement s'est dispersé dans le calme vers 19 h.

Vitrines brisées, voiture incendiée...

Les différents groupes antifascistes, environ 500 personnes au départ, s'étaient eux donnés rendez-vous, à la même heure, en bas de la place des Lices, non loin de salle où se tenait le meeting du FN rue Saint-Louis. Pour éviter d'éventuels heurts 200 policiers avaient été déployés dans ce secteur. Les premiers accrochages avec les forces de l'ordre se sont déroulés vers 19 h 30 rue de la Chalotais alors que les manifestants d'extrême gauche marchaient vers le local de campagne du Front National situé boulevard de la Liberté. Le cortège est ensuite remonté en direction de la place des Lices. Sur son passage plusieurs vitrines d'agence immobilière, rue de la monnaie, place Saint-Michel ont été brisées ainsi que celle d'une banque place des Lices. Un poste de police situé rue de Penhouët à également été pris pour cible et une voiture a été incendiée rue de Saint-Malo.

Interpellations

Vers 20 h environ 350 personnes, pour la plupart le visage dissimulé, se sont regroupées place Sainte-Anne. Là des bouteilles de verre, des pierres, des pavés, des bouts de bois ont été lancés en direction ds CRS qui bloquaient l'entrée de la rue de l'échange. Un canon à eau et des jets de gaz lacrymogène ont été utilisés pour repousser les manifestants qui voulaient en découdre. La manifestation s'est finalement dispersée vers 20 h 30. De son côté le FN a tenu son meeting devant quelques dizaines de personnes. Au total quatre manifestants ont été interpellés et cinq policiers ont été légèrement blessés.  
Dimanche matin, seulement un militant était encore au commissariat de Rennes  en garde à vue.

Lien Voir l'original ->