[St Nazaire] Soutien à Géronimo, contre les expulsions

Mot-clefs: Répression squat logement
Lieux: Saint-Nazaire

le vendredi 22 janvier 2021 à 16:00

devant la mairie

140571580_113468257321478_5268801151450867635_o-medium

APPEL A SOUTIEN SUITE AUX EXPULSIONS DE GERONIMO
RASSEMBLEMENT VENDREDI 22/01 16HDEVANT LA MAIRIE

Le collectif Geronimo composé de femmes et d’hommes précaires, sans domicile, conscient.e.s politiquement et engagé-e-s par la force des choses, qui subissent un acharnement politique et policier depuis leur expulsion rue Littré. Ils et elles ont subi 5 expulsions en une semaine: de la maison route de la Trébale (18/12) au bâtiment rue Littré (07/01), du campement Herbins (07/01) au campement parc paysager (08/01), du local syndicat solidaires (14/01) au campementTrignac (15/01).

La mairie de Saint-Nazaire et la préfecture de Loire-Atlantique ont lancé une chasse à l’humain en ordonnant des expulsions systématiques de campement qui ne dérangeaient personne. A cette datedu mardi 19/01, le collectif est toujours sans solutions d’hébergement et appelle organisations et particuliers pour toute proposition de prêt d’un terrain ou bâtiment pour accueillir le collectif le temps qu’il trouve une solution durable.

La situation est grave ! Par des températures négatives, les personnes du collectif sont exposées au froid et à des risques mortels. Et au-delà du collectif Geronimo c’est toutes les personnes qui vivent dans la rue, dans un garage, dans leurs voitures qui sont en danger et dont nous sommes solidaires.

C'est pourquoi nous vous appelons toutes et tous qui vous êtes déjà montré solidaires et considérez qu'on ne peut mettre à la rue des personnes au risque de leurs vies à nous rejoindre ce VENDREDI22/01 A 16H DEVANT LA MAIRIE DE SAINT-NAZAIRE pour alerter sur notre situation et exigerque soit trouver immédiatement des solutions d'hébergement sur Saint-Nazaire pour les personnes du collectif Geronimo.

IL EST URGENT D'AGIR SOLIDAIREMENT NON à l'INDIFFÉRENCE GENERALISEE - OUI à la SOLIDARITÉ!
UN TOIT D'ABORD EST UN DROIT NE NOUS REGARDEZ PAS !
HÉBERGEZ NOUS !