[Nantes] Rassemblement contre la loi anti-squat

Mot-clefs: squat logement
Lieux:

le vendredi 9 octobre 2020 à 17:00

VENDREDI 09 OCTOBRE 2020

À 17H PLACE DU COMMERCE (NANTES)

 

Squat-medium

Spéculateurs, propriétaires et capitalistes: EXPLOITEURS!

CE SONT EUX LES PARASITES!

Leurs accaparements des ressources fabriquent notre misère et nous empoisonnent jour après jour.

À Nantes les spéculateurs usent de violences physiques contre les squats, un phénomène qui s’est accentué ses derniers temps

parfois même sous l’œil bien veillant de la police.

Là la presse locale n’en fait même pas mention alors qu’elle multiplie les articles sur des occupations de maisons vides appartenant à de multi-propriétaires afin de justifier une nouvelle loi anti-sociale.

Leur obsession pour l’insécurité est à géométrie variable

et renforce les préjugés de classe dans un renversement constant des oppressions et des faits.

Avoir un toit pour se loger, monter des activités de groupe est une nécessité absolue, la légitimité est de notre côté !

Continuons à nous rencontrer

à nous organiser pour diffuser l’entraide et renforcer la résistance contre le capitalisme dévastateur !

Le pouvoir n'a jamais eu de complexe et c'est pas un virus pandémique mondial qui le fera plier.

C’est nous ! En toute prétention ;)

_________

plus d’info sur indymedia nantes : https://nantes.indymedia.org/articles/51193

 

Pièces jointes

Report rassemblement contre la loi anti-squat

Email Email de contact: squatnantes_AT_riseup.net

Commentaires

> yaka

peut-être que cette campagne de solidarité aurait plus d'écho s'il y avait une vraie proposition politique de combattre le mal logement, l'exclusion spatiale et l'absence de lieux en appelant à socialiser les appartements RBNB, saisir les spéculations immobilières, lotir les propriétés délirantes et sous utilisées, au travers de collectifs de quartier gérant le parc immobilier

... Bref un projet politique créant un pont entre le milieu squatt - ghettoto- et la majorité des personnes qui paient pour se loger..? Bon, je dis ça, je dis rien. Once upon a time,bla bla...

> CAMPAGNE ANTI SQUAT ET LOI ASAP - MANIF À 17H À COMMERCE

Alors que les polices (nationale, municipale) harcèlent illégalement différents lieux de vie, les menaçant d'expulsion le lendemain (l'Ambassade et la Commune notamment), ont lieu des attaques de milices armées sur d'autres squats et dans un climat de politique froide et agressive qu'est en train de mener le gouvernement et certaines collectivités, laisserons nous Nantes devenir un bastion de l'extrême droite ?

A l’heure où le froid revient et où les préfectures s’affairent à remettre à la rue les habitant.es des squats, on assiste à une véritable campagne de dénigrement des squatteurs et du durcissement des lois. Conjugué à une recrudescence des milices privées à la solde des promoteurs, de propriétaires et d’entreprises qui vous promettent d’acheter votre bien squatté « en l’état et avec ses habitants », sic !

Le tout sous le regard bienveillant de la police.

L’Etat laisse le parc social se dégrader. Un parc social toujours plus difficile d'accès. Les structures d’accueil sont débordées, la politique menée est d'en baisser les subventions et le 115 est surchargé....

Il baisse aussi drastiquement les aides au logement et va même jusqu’à planifier la mort de l’Action Logement qui permet aux entreprises de cotiser pour le logement social ! Un milliard de ponctionné au programme !

Dans ces conditions comment s’étonner que des gens qui survivent dans la rue cherchent par tous les moyens à se protéger de la pluie et du froid ?

L’Etat essaie-t-il vraiment de faire croire que c'est par plaisir que des personnes vont vivre dans un lieu expulsable à court ou moyen terme ? Entre procédure pénale, pressions policières et expulsions ?

Alors que dans la situation actuelle, gérant.es ou habitant.es de nombreux lieux doivent refuser d'accueillir plus de monde afin d'éviter la surpopulation et la dégradation des conditions de vie ?

Une nouvelle loi vient d’être adoptée, la loi ASAP.

L'article 30 ter prévoit de modifier la loi sur le droit au logement opposable. Une résidence secondaire sera désormais également reconnue comme "domicile".

Cela permettra d'étendre ce concept à tous les bien possibles. Quel qu'en soit leur utilisation ou leur état d'abandon.

De plus en plus de propriétaires et promoteurs ne s’encombrent même plus des procédures légales et font leur propre loi à coups de matraques télescopiques, de purin répandu partout et de carreaux brisés, le tout cagoulés (4 attaques ce mois-ci à Nantes) !

Trois lieux visés en peu de temps et combien dont nous n'avons pas connaissance ?

Enfin, les municipalités qui pourraient, comme la loi les y autorise, réquisitionner des bâtiments vides pour y loger les personne à la rue sont aux abonnés absents et regardent ailleurs lors qu’elles demandent à leur police municipale de « nettoyer les rues » ...

On le voit, la protection des propriétaires cache mal une volonté délibérée d'écraser toujours plus les gens à la rue et à les évacuer de nos beaux centres villes et ce sans proposer de solutions...

#Revalorisationdulogementsocial
#Abrogationdelarticle30ter
#Réquisitions
#Unlogementpourtoustes
#pasdefachosdansnosvilles