[Rennes] Personnes à la rue : Camper sous la pluie ?

Mot-clefs: immigration
Lieux:

le mercredi 23 septembre 2020 à 16:00

Place de la Mairie

120078180_2909161595971648_8331300969987360448_o-medium

Personnes à la rue : Camper sous la pluie ?

Depuis le début du mois de septembre, la situation du logement se tend dangereusement sur la ville de Rennes.

- L’Etat responsable de l’hébergement d’urgence et de l’hébergement des demandeu.se.rs d’asile remet les personnes hébergées dans les CADA (centre d'hébergement pour demandeu.se.rs d'asile), donc hébergées de droit, à la rue. C’est le cas pour ceux de la périphérie rennaise, de Rennes, voir des départements proches. Pire, lors d’une action du Collectif de soutien aux personnes sans-papiers, le mercredi 09/09 à la DDCSPP (Direction départementale de la cohésion sociale et de la protection des populations), une adresse mail a été fournie pour signaler les personnes fragiles à héberger d’urgence. Les associations l’ont utilisé trois fois. Sans réponse, sauf lundi 21/09 : « Sauf erreur de notre part cette liste ne nous a jamais été adressée » ! Le mépris et la mauvaise foi habituels de la préfecture …

- La mairie est aux abonnés absents depuis la fin de semaine dernière et ne répond plus aux sollicitations des associations, l’élu en charge de la solidarité n’est pas joignable…

En conséquence : de plus en plus de personnes se retrouvent sans solutions, et les associations sont débordées par les appels en tous sens.

Un campement est en train de s'installer de nouveau à Rennes, sous la pluie et dans la gadoue, au niveau de l'Auberge de Jeunesse. Plusieurs familles y tentent de survivre, enfants compris.

La famille M. dort dans la rue avec ses 5 enfants mais le 115 ne donne rendez-vous que le 28 septembre !! Une mère et son bébé de 3 mois sont également dehors, tout comme un enfant lourdement handicapé : que faut-il pour remplir le critère de « vulnérabilité » du 115 ?!

Au total 12 familles et 21 enfants sont aujourd’hui à la rue ou dans des tentes. Or la météo se dégrade et les conditions de vie vont devenir insupportables. D’autres lieux hébergent des femmes célibataires qui deviennent des proies faciles pour les hommes sans scrupules. Sans compter les dizaines et dizaines de personnes isolées qui se font systématiquement refouler de tous les dispositifs, Etat comme Mairie !

Deux lieux pouvant accueillir 80 personnes chacun sont libres et disponibles !

Mme Kirry, Mme Appéré, vous avez les clés alors mettez les gens à l’abri.

Rappel :

Art L. 345-2-2 du Code de l'Action Sociale et des Familles : "Toute personne sans abri en situation de détresse médicale, psychique ou sociale a accès, à tout moment, à un dispositif d'hébergement d'urgence."

Retrouvons-nous tou.te.s devant la Mairie ce mercredi 23/09 à 16h,
avec nos parapluies, pour exiger la mise à l'abri de tou.te.s !

LOGEMENTS DIGNES ET PERENNES POUR TOU.TE.S !

SOYONS NOMBREUSES ET NOMBREUX !

Commentaires