[Treillières] Appel à débattre d'Amazon et de sa future installation dans l'Ouest

Mot-clefs: Economie Ecologie luttes salariales
Lieux: treillières

le vendredi 14 décembre 2018 à 20:00

non pas à Notre-Dame-des-Landes comme c’était initialement prévu, mais à la salle de l’Amap, rue de la Mairie 55, à Treillières

Amazon à Grandchamp-des-fontaines en 2020

C’est à une vingtaine de kilomètres au nord de Nantes, vers la Z.I. de l’Erette, que la multinationale
Amazon pourrait, d’ici 2020, installer un de ses gigantesques entrepôts sur 39 hectares de terres
cultivables. Actuellement, l’heure est au silence le plus complet sur ce projet, et on le comprend :
les enjeux financiers sont énormes, autant pour la multinationale de Jeff Bezos, l’homme le plus
riche du monde, que pour les élus locaux, qui espèrent naïvement bénéficier de retombées
économiques et d’emplois pour leurs administrés. Mais qu’en est-il réellement de ces promesses ?
Quelles réalités concrètes se cachent derrière ce « modèle » d’entreprise ? Qui est vraiment
Amazon ? Quel monde souhaite-on défendre ?

Alors que la multinationale affiche près de 180 milliards de chiffre d’affaire pour l’année 2017, des
voix s’élèvent partout en Europe (Allemagne, Pologne, Espagne ...) contre le « modèle Amazon » :
promesses d’emplois non réalisées, usage massif d’intérimaires, précarisation et conditions de
travail insupportables, casse du droit du travail et pression sur les syndicats, fraude fiscale et
subventions publiques, destruction des librairies et des commerces locaux, bétonnisation des terres
et augmentation massive du trafic routier, etc.

Face au silence des élus locaux sur le sujet et face aux questions que posent un tel projet, il nous
semble urgent de nous retrouver entre riverains et riveraines concerné.e.s afin de discuter,
d’échanger et de débattre du modèle de développement que l’on veut défendre pour nos communes.
C’est en nous retrouvant localement que l’on peut s’organiser et avoir notre mot à dire. Et pour cela
on vous propose de nous retrouver nombreuses et nombreux le :

Vendredi 14 décembre à 20h30
A la salle des Chênes à Notre-Dame-des-Landes (44130)

Intervenants :
- David Gaborieau, sociologue du travail enquêtant sur les entrepôts logistiques
- Nicolas de La Casinière, journaliste et enquêteur nantais

Au programme : État des lieux, discussions, apéro et table de presse

Organisé par l’Association des Riverain.e.s Inquiet.e.s par l’Arrivée d’Amazon
Contact : ariaa(at)riseup.net

Pièces jointes

Report Ariaa - Appel du 14.12

Email Email de contact: ariaa_AT_riseup.net

Commentaires

> on prend les meme et on recommence

on prend les même et on recommence ?

pourquoi ne pas vous posez D'ABORD individuelement, et vous demander ce que vous en pensez vraiment, au fond de vous...
AVANT de prendre pour evangile la parole d'"expert" en opinions ???
les citoyennistes ont ils si peur d'avoir une opinion propre et donc différentes du voisin, qu'ils cherchent toujours a se qu'on leur dise la bonne opinion qui va bien et qui va gagner contre amazon comme contre un aeroport ?

pensez "contre son monde", qui est le lieu de création des aeroports et d'amazone (pas que chez vous hein, partout)serais peut être une idée pour ne pas en prendre pour perpetuité... apres amazon qu'est-ce qu'on vous servira?

> Appel de NDDL Poursuivre Ensemble, de l’Amap de Treillières et d’habitant.e.s de la CCEG à venir discuter d’Amazon ce vendredi 14

Communiqué de presse - Sur Amazon et sa venue dans l’Ouest

En septembre dernier on apprenait « de source sûre » que la multinationale Amazon allait venir installer à Grandchamp-des-Fontaines (44) un de ses méga-entrepôts logistique, le premier dans l’Ouest et le septième en France. Le projet devait porter sur deux bâtiments sensés être opérationnels d’ici 2020 et 2023, sur une surface totale de 121’000 m2, en lieu et place de 39ha de terres cultivables. A la clé ? La soi-disant création de 1700 emplois.

Or, ici comme ailleurs, les Grands Projets Inutiles et Imposés sont discutés et critiqués, et dans le cas d’Amazon ce ne sont pas les raisons objectives qui manquent : précarisation et usage massif d’intérimaires, violations du droit du travail et pressions sur les syndicats, subventions publiques et évasion fiscale, mises en danger des commerces locaux et artificialisation des terres,...

C’est face à ces problématiques que l’association NDDL Poursuivre Ensemble a décidé, début novembre, avec des habitant.e.s de la CCEG regroupés dans une association en constitution, l’Association des Riverain.e.s Inquiet.e.s par l’Arrivée d’Amazon, d’organiser une soirée publique d’échanges et de débats sur ce sujet.

Les autorités politiques et Amazon ont gardé le silence sur ce projet durant plusieurs mois, avant de le démentir officiellement par le biais de la chargée de communication d’Amazon qui affirme que l’entreprise n’a pour l’instant « aucun annonce à faire en Bretagne ». Mais qu’Amazon vienne s’installer dans l’Ouest ou non, cela change-t-il quelque chose aux questions soulevées ? Au vu de l’intérêt stratégique du Grand Ouest, ce démenti n’est-il pas simplement qu’un projet remis à plus tard ? La destruction de terres cultivables au profit de l’extension des zones industrielles n’est-elle pas dans tous les cas problématique ?

C’est pour se retrouver et se poser toutes et tous ensemble ces questions que l’on confirme notre appel à nous retrouver le vendredi 14 décembre à 20h30, non pas à Notre-Dame-des-Landes comme c’était initialement prévu, mais à la salle de l’Amap, rue de la Mairie 55, à Treillières.

Au programme : discussion et débat en compagnie de David Gaborieau (sociologue du travail) et Nicolas de la Casinière (journaliste), apéro et table de presse.

NDDL Poursuivre Ensemble, AMAP de Treillières et des habitant.e.s de la CCEG

Contact : nddl.poursuivre.ensemble@orange.fr

https://zad.nadir.org/spip.php?article6232

> alerta

Attention aux infiltrations / présence des fachos (catholiques intégristes traditionalistes ) de la chapelle Notre-Dame-des-Dons de Treillères ( Association du Christ-Roi dont l' association Saint Pie V )

> Riverain.e.s Inquiet.e.s par l’Arrivée d’Amazon

"Riverain.e.s Inquiet.e.s par l’Arrivée d’Amazon"

bon alors vous êtes riverainEs, ok donc légitimes c'est ça !
et inquietEs zut alors...

moi je ne suis pas riverainE,(d’ailleurs je suis partout d'ici)... ni inquietE qu'il n'arrive, amazon et son monde est deja arrivé partout et je sais que c'est de la merde...