[Nantes] Permanence des Dévoreuses bibliothèque féministe

Mot-clefs: Archives Education / -ismes en tout genres (anarch-fémin…) culture genre art sexualités
Lieux: Nantes

le mercredi 19 décembre 2018 à 19:00

Pol'N 11 rue des olivettes 44000 

Les Dévoreuses, la bibliothèque féministe de la Trousse à Outils, vous donnent rendez-vous pour leur permanence mensuelle qui exceptionnellement en décembre aura lieu le 19 décembre 19h à 21h à Pol'N.

Une permanence qu'est-ce que c'est ? C'est un espace pour lire et emprunter des livres, des BDs, des essais et des zines à vocation féministe dans un cadre convivial et cozy cosy. On peut grignoter un truc, boire un thé, croiser des gens, parler de lectures ou non et proposer des choses, des livres, des activités ou des événements auxquels vous voulez nous inviter.

Une permanence c'est pour qui ? C'est pour tout le monde ! Une permanence c'est gratuit, accessible et c'est aussi l'endroit pour parfois découvrir des livres difficiles à trouver (plus édités, pas traduits par exemple).

Pour toute question, notre mail c'est les-devoreuses@tao.herbesfolles.org et nos événements sont sur notre page Facebook (La Trousse à Outils).

Commentaires

> Librairies féministes

Il faut vous réveiller. Les livres sont en grande majorité écrits, édités, et reliés par des hommes. Le patriarcat est donc, de fait, incrusté en profondeur dans l'objet même du livre, ainsi que dans son contenu.

La seule solution pour être féministe et lectrice est de ne lire que des livres écrits par des femmes, édités par des femmes, reliés par des femmes. Cette position est modérée, car le mouvement Fembooks va jusqu'à exiger que le papier soit produit par des femmes et issu de forêts qui n'entretiennent pas le patriarcat.

Autre problème : la lecture sur tablette. Le monde panoptico-numérique tant vanté par Macron est aux mains du patriarcat. Il faut donc le rejeter sous peine de subir ses assauts.

La solution est à cherché dans la réinvention de la lecture, qui passe par l'invention d'un autre support que le livre ou le numérique, qui sont des outils inventés et produits par des hommes, pour les hommes, et qui servent de base au patriarcat.

L'organisation en chapitres par exemple, est une extension du patriarcat qui repose sur la tendance des hommes à tout diviser dans des décompositions analytiques cartésiennes propres au patriarcat. Et ce cartésianisme patriarcal est le même qui refuse les idées féministes au motif qu'on ne peut pas scientifiquement les démontrer.

Non au patriarcat par la lecture, le livre, le numérique.

> Nouveauté de la permanence!

Grande nouveauté : à partir de décembre, l'espace des Dévoreuses s'étoffe!

Vous y trouverez désormais un espace dédié aux plus jeunes: coin doudou pour bouquiner sur place, lectures à haute voix d'histoires chouettes, coloriages pas nian nian... N'hésitez pas, on prévoit un relais sur place pour les parent.es qui souhaitent prendre le temps de choisir leurs bouquins sereinement!

Si vous avez des livres jeunesse (contes, BDs, etc) qu'il vous semble pertinent de confier en prêt ou de donner à la bibliothèque, nous serons ravi.es d'y jeter un œil : nous souhaitons constituer progressivement un réel fond d'emprunt de qualité destiné aux jeunes publics.