[Nantes] Palestine: rencontre avec Ahed Tamimi et un de ses parents

Mot-clefs: Guerre Resistances libérations nationales
Lieux: Nantes

le mardi 18 septembre 2018 à 20:00

Salle Festive Nantes-Nord 73 73, avenue du Bout-des-Landes TRAM L2 Orvault Grand Val Arrêt Les Roches.

Une soirée publique avec la Plateforme44 des ONG pour la Palestine.

Entrée libre. Ouverture des portes à 19h30.

40358122_2144541819122793_8358687398095224832_n-medium

La famille de Ahed TAMIMI réside à Nabi Saleh, village de Cisjordanie en Palestine. Ahed et l'un de ses parents témoigneront de leur engagement dans la Résistance palestinienne non-violente contre l'occupation israélienne et la répression féroce associée.
Ahed,qui avait giflé un soldat lors d'une incursion nocturne dans leur maison à Nabi Saleh, et sa mère ont passé 8 mois en prison. La famille Tamimi est militante des droits humains. Le frère de Ahed est actuellement en prison.
Au printemps dernier une pétition internationale avait recueilli des centaines de milliers de signatures pour exiger la libération de Ahed. Bassem, le père de Ahed a été soutenu par Amnesty International comme prisonnier d'opinion.

En savoir plus :
https://plateforme-palestine.org/Nous-sommes-tous-Ahed-Tamimi
.france-palestine.org/Ahed-et-Nariman-Tamimi-liberees-ENFIN
https://www.amnesty.fr/liberte-d-expression/actualites/israel-liberer-la-jeune-militante-palestinienne-ahed-tamimi

------------

Ahed TAMIMI, et un de ses parents sont des emblèmes de la Résistance non-violente de la jeunesse palestinienne à la colonisation de la Palestine.
Dans une situation en Palestine qui ne cesse de s'aggraver ( Gaza- Jérusalem – colonisation et répression féroce envers les militant.e.s), Ahed et ses parents illustrent la Résistance populaire non-violente à la colonisation, bien vivante. La jeunesse qu’incarne Ahed poursuit l’affirmation de tous ses droits, comme à Gaza ce printemps et encore aujourd'hui.

La famille TAMIMI réside à Nabi Saleh, village près de Ramallah. Le village est engagé depuis 2009 comme d’autres villages en Palestine contre la colonisation israélienne qui vole la terre palestinienne.

Le village paie cher sa résistance :
- Ahed et sa mère viennent de faire 8 mois de prison pour un acte de résistance. Une pétition internationale de soutien a recueilli au printemps dernier plus d’un million de signatures.
- Son père a été soutenu par Amnesty International comme prisonnier d’opinion.
- Le village a connu en Juin 2018, une troisième victime Ezz Eldain, 21 ans.

A nous de soutenir et de faire connaître cette résistance non violente héroïque, espoir fort pour la jeunesse palestinienne.

En juillet 2018 dans les prisons israéliennes : 5820 prisonniers-ères politiques. Chiffre rapporté à la population française : plus de 75000 !

Ahed et un de ses parents témoigneront de leurs actions, de leur exigence du Droit, de leur choix de la non-violence. Un temps d’échange est prévu pendant la soirée
Une soirée portée par la Plateforme44 des ONG pour la Palestine

Commentaires

> URGENT ! La famille Tamimi, interdite de sortir de Palestine occupée

Ahed et ses parents auraient dû arriver en Belgique il y a quelques heures. Nous les attendions à Paris la semaine prochaine et à Nantes le 18 septembre.
----------------------------------
Mais la répression israélienne, le harcèlement envers celles et ceux qui résistent même pacifiquement à l'occupation, à la colonisation, au vol de leurs terres, de leurs ressources est sans limites.
Hier les services de sécurité israéliens ont fait savoir que toute sortie de Palestine étaient interdites aux Tamimi pour prendre leur avion à Amman.
--------------------
Nos associations vont intervenir auprès des autorités françaises pour que leur droit de circulation, droit des plus élémentaires, soit respecté .
La résistance non-violente des Palestiniens fait peur à Israël, mais la voix de ses militants-tes passe toutes les frontières, franchit tous les murs. Les actrices et acteurs de la Résistance non-violente palestinienne doivent venir en France.
A ce jour la soirée avec AHED et sa famille est toujours maintenue, quels qu'en soient les moyens !