[Plougastel] Ur c'hamp emren e brezhoneg / Un camp autonome en breton

Mot-clefs: Ecologie Resistances / culture genre art sexualités
Lieux: plougastell-daoulaz

le dimanche 16 juillet 2017 à 19:00

Plougastell-Daoulaz

Stamm_1-medium

E miz Suilhet o tont, e Plougastell-Daoulaz.

Ur c’hamp evit bevañ e brezhoneg, ha n’eo ket kaout ur bern kentelioù.

Fliked, faskourien : chomit er gêr.


Petra ‘vo graet ?
Bevañ e brezhoneg, ha n’eo ket kaout ur bern kentelioù.
Labouret ‘vo er parkeier, kinniget ‘vo atalieroù a bep seurt, fardet ‘vo boued asambles, hag amzer a vo ivez da vont d’an aod pe da bourmen. Bemdez, e-pad un eurvezh pe ziv e vo aozet kentelioù brezhoneg evit ar re a fello dezho mont. Tabutal ha kaozeal a rimp ivez, evel-just.
Gant ar stajidi eo ‘vo kinniget ar c’hentelioù, an atalieroù hag ar beilhadegoù. Lavarit demp, enta, ma fell deoc’h aozañ un dra bennak pe labourat war ur poent yezh bennak.

Penaos ‘vo graet ?
Div lodenn a vo er staj-mañ :
- d’ar Meurzh 11 ha d’ar Merc’her 12 a viz Gouere e vo staliet an traoù, renket al lec’h, aozet ar program. Digor e vo d’an holl dija.
- d’ar Merc’her 12, war-dro 5 eur goude merenn e krogo ar staj da vat, betek ar Sul 16.
N’eo ket dav deoc’h chom a-hed ar c’hamp, met mat eo ma lavarit demp peur e teufec’h, demp da brenañ boued d’an holl.

Ne fell ket deomp e vije kêr ar sizhunvezh. Goulennet ‘vo gant pep hini reiñ 5 pe 7 euro bennak evit kement dervezh ‘vo bet chomet er c’hamp. Ne servijo ket an arc’hant nemet da baeañ ar boued.

Pelec’h e vo ?
War un tiegezh [ur menaj, m’ho peus c’hoant] e Plougastell-Daoulaz. Saout, deñved, yer ha legumaj a zo war an tiegezh, setu arabat deoc’h kas ho chas ganeoc’h.
Un dachenn vras a vo evit kampiñ, setu kasit un deltenn ganeoc’h. Ma ne c’hellit ket kampiñ (evit abegoù yec’hed, da skouer), lavarit deomp. Un disoc’h bennak a vo kavet.

Petra 'zo da c'houzout a-raok dont ?
Digor eo ar c'hamp d'an holl. Dre se e klaskimp doujañ ouzh an holl, ha surtout ouzh an dud vinorelaet er gevredigezh-mañ : merc'hed, tud paour, heñvelreizhidi hag an holl LGBTI, tud estren pe tud a vev feulster abalamour da liv o c'hroc'hen... Ni fell demp e vefe an dud-se en o aes er c'hamp-mañ.

E brezhoneg ‘vo graet tout. Anat deoc’h ne vo amprouenn yezh ebet da zervezh kentañ ar staj : deuit memes ma ne gomzit ket mat (c’hoazh), met dav deoc’h gouzout ne vo ket troet ger ebet deoc’h d’ar galleg…

Me fell din mont ! Penaos ‘ran evit lakaat va anv ?
N’ho peus ken nemet skrivañ ur mail da brezhoneg [at] riseup.net (lakaat @ e-lec’h [at]). Displeget ‘vo deoc’h war-lerc’h pelec’h emañ an tiegezh resis, hag all.
Skrivit d’ar mail-se ivez m’ho peus goulennoù da ober ouzhomp.

Piv omp ?
Ur strolladig tud eus Plougastell ha tro-war-dro, ha eus pelloc’h ivez. Lod ac’hanomp a zo ezel eus kevredigezh « Re diwar ar maez ».

 

****************** traduction par la modération exceptionnellement: la prochaine fois pensez à mettre une version en français, trugarez.

 

 

Dans mois Suilhet en train de venir, à Plougastel-Daoulas.

Un camp pour vivre en breton, et il n'est pas avoir un tas de leçons.

Flics, Fascistes : Vous restez à la maison.


#il Serafait quoi?

Vivre en breton, et il n'est pas avoir un tas de leçons.
Il sera travaillé dans les champs, il sera présenté des ateliers de toute sorte, il sera préparé nourriture ensemble, et temps elle sera aussi à aller à la côte quelle à promener. Tous les jours, pendant une heure ou deux il sera organisé les leçons de breton pour ceux qui ils voudront aller. Débattre et Nous causerons aussi, naturellement.
Avec les stagiaires sont Il seraprésenté les leçons, les ateliers et les veillées. Vous dites *demp, donc, si vous voulez organiser quelque chose ou travailler sur un point linguistique quelconque.

Comment Il serafait ?

Deux parties Il sera dans ce stage :
- le mardi 11 et le mercredi 12 juillet sera installé les choses, rangées le lieu, organisé le programme. Ouvert sera à tous déjà.
- Le mercredi 12, environ 5 heures dans l’après-midi elle commencera le stage pour de bon, jusque le dimanche 16.
Il n'est pas nécessaire à vous rester le long du camp, mais bien sont si vous dites *demp quand vous viendriez, *demp à acheter nourriture à tous.

Elle ne veut pas à nous il serait la ville de la semaine. Il sera demandé avec chacun donner 5 ou environ 7 euros pour chaque journée seraété restée dans le camp. Il ne servira pas l'argent sauf à payer la nourriture.

Où Il sera ?
Sur une famille [un ménage, si vous avez envie] à Plougastel-Daoulas. Saout, Moutons, poules et légumes Elle est sur la famille, voilà interdit de à vous l'envoi de vos chiens avec vous.
Un grand terrain Il sera pour camper, voilà vous envoyez une tente avec vous. Si vous ne pouvez pas camper (pour les causes de santé, par exemple), vous dites à nous. Il Sera trouvé un résultat quelconque.

Quoi est savoir avant de venir ?
Il y a ouverture le camp à tous. Par ça Nous chercherons respecter contre le tout, et surtout contre les gens minorisés dans cette société : filles, gens pauvres, heñvelreizhidi et tout le LGBTI, gens étrangers ou gens Il vit violence à cause de la couleur de leur peau... Nous loin demp elle serait ces gens dans les allais dans ce camp.

en breton il serafait tout. Bien sûr que ne il sera épreuve pas linguistique à la première journée du stage : Vous venez même si vous ne parlez pas bien (encore), mais nécessaire à vous savoir il ne sera pas tourné pas un mot à vous au français…

Je loin à moi aller ! Comment Je fais pour me mettre nom ?

ne vous avez jusque sauf dactylographier un mail à breton [at] riseup.net (Mettre @ au lieu de [at]). Il sera déplié à vous après où il est la famille précise, et cetera.
Vous écrivez au mail ci aussi si vous avez des questions à faire ouzhomp.

Nous Sommes qui?
Un strolladig gens de Plougastel et aux alentours, et de plus loins aussi. Partie de nous est membre de société « Celles de la campagne ».

Email Email de contact: brezhoneg_AT_riseup.net