[Nantes] Rencontre avec le Front Social

Mot-clefs: Resistances luttes salariales / lutte anti-repression étudiant-e-s lycéen-ne-s mouvement
Lieux: Nantes

le jeudi 8 juin 2017 à 20:00

La Maison des Syndicats - 1 place de la Gare de l'Etat - NANTES.

Ou, si simpossibilité de le faire là-bas, sous les nefs.

Rencontre_front_social_ok-medium

Réuni-e-s en assemblée autour de la question d'un Front Social à Nantes, le samedi 3 juin 2017, nous avons décidé d'inviter des acteurs-trices du Front Social de Paris le jeudi 8 juin à 20 h à la maison des syndicats.

Si cette initiative nous intéresse, c'est parce qu'elle pourrait représenter le premier acte de constitution d'un front large de résistance à l'offensive patronale qui se prépare, un front permettant de dépasser les limites que nous avons pu ressentir au printemps 2016.

Le front social représente un progrès par sa composition large (syndicalistes, jeunes, luttes autour du logement etc), ensuite par la force de son appel (près de 10000 manifestants au lendemain des élections à paris) et enfin par sa force d'initiative.

Nous souhaitons donc le 8 juin discuter avec les instigateurs parisiens du Front Social de la façon de construire un mouvement d'ampleur à la base des syndicats, permettant d'alimenter toutes les luttes qui cherchent à conjurer le destin funeste que nous promet ce nouveau gouvernement.

Il est ressorti de l'assemblée du 3 juin qu'une telle assemblée était nécessaire, face à un quinquennat qui s'annonce celui de la poursuite amplifiée des régressions sociales : achèvement du code du travail (à coup, d'ordonnances, en outre), contrôle accru des chomeurs-euses, attaque en règle des hôpitaux publics et de la sécurité sociale...

Un Front Social offre en effet un cadre commun, dans lequel les forces combatives pourraient s'organiser et communiquer sur les luttes, et casser la sectorisation regrettable dans laquelle les acteurs-trices des luttes ont tendance à s'enfermer.

Plus largement, il s'agit de créer un front de lutte, un front social, face à Macron et à ses promesses ultra-libérales qu'il ne manquera pas de tenir, et à poser dès maintenant un calendrier de lutte dans le paysage en se saisissant par exemple de la date du 19 juin mais aussi en fixant des échéances locales.

L'objectif est d'avoir un coup d'avance pour le prochain mouvement (contrairement à ce qui s'est passé pendant la loi travail), en ayant en amont une force politique et les structures à même d'organiser le soutien matériel à la lutte (caisses de grève, ravitaillement, caisses antirépression etc) et de prévoir et vivre collectivement les actions à mener (blocages, manifestations, piquets volants etc).

Nous vous invitons ainsi, chaleureusement, à venir en causer le jeudi 8 juin à partir de 20h à la Maison des Syndicats.

Précision : comme nous sommes en attente de réponse pour une salle de la Maison des Syndicats, il est possible que le lieu change et que cette soirée se déroule sous les nefs. Nous vous tiendrons informé-e-s.

Commentaires