[Noirmoutier] Des ponts, pas des murs

Mot-clefs: / immigration sans-papieres frontieres
Lieux: noirmoutier

le samedi 18 février 2017 à 11:00

côté continent du pont de Noirmoutier

RESPECTONS LA DIGNITÉ DES PERSONNES MIGRANTES  

 « CONSTRUISONS DES PONTS PAS DES MURS ! »

Nous saluons tous-tes les maires, les élu-e-s locaux et les citoyen-ne-s qui se sont engagés pour réserver aux migrants un accueil digne dans nos communes, suite au démantèlement de la lande de Calais entrepris par nos gouvernants. Les migrants sont actuellement répartis dans des « lieux de répit » (CAO) centre d’accueil et d’orientation et (CAOMI) centre d’Accueil et d’Orientation des mineurs étrangers,  ceci malgré les campagnes xénophobes et les réactions hostiles fomentées ici et là.  

L’Etat devait assurer l’information, la traduction, l’intervention de juristes dans ces lieux de répit et ainsi permettre aux personnes migrantes de respecter leurs droits, aussi bien que le suivi social, médical et psychologique souvent indispensable pour celles et ceux qui ont fui, au péril de leur vie, des situations dramatiques et traumatisantes.

Aujourd’hui tous ces engagements n’ont été que partiellement respectés, pire nous constatons, malgré les nombreuses promesses et déclarations faites, entre autres dernièrement par le Président de la République qui souhaitait que ces personnes puissent accéder au droit d’asile en France,  que ces promesses ne sont pas respectées par certains préfets en région Pays de la Loire. Ceux-ci décident notamment que les personnes migrantes relevant de la directive « DUBLIN III » soient renvoyées dans le premier pays européen à avoir recueilli leurs empreintes. Ces décisions induisent un enchaînement d'injustices ; elles font porter à d'autres pays, souvent plus pauvres que la France, le poids de la prise en charge de ces demandes d'asile, sans prédire ensuite de leur  sort dès leur retour dans des régions où leur vie est en danger avéré.

Souvent, au cours de l’histoire, des Français-ses ont dû s’exiler.
Ils ont trouvé sur des terres étrangères bienveillance et solidarité.
Aujourd’hui, c’est en tenant compte de ses propres principes que la République française doit accueillir ceux qui frappent à sa porte, dans le respect de la dignité des personnes et de leurs droits fondamentaux.

LES PÉTITIONNAIRES DES PAYS DE NOIRMOUTIER-EN-L’ÎLE-VENDÉE ET SAINT BRÉVIN-LES-PINS-LOIRE ATLANTIQUE
INVITENT À UN RENDEZ-VOUS  
CÔTÉ CONTINENT DU PONT DE NOIRMOUTIER
CE SAMEDI 18 FÉVRIER À 11H


PENSEZ À APPORTER VOTRE PIQUE NIQUE

« CONSTRUISONS DES PONTS PAS DES MURS ! »  

SOYONS NOMBREUX À NOUS RETROUVER POUR EXIGER LE RESPECT DES PROMESSES FAITES ET LE MAINTIEN DE NOS MIGRANTS-TES SUR NOTRE TERRITOIRE.


LA COORDINATION DES BÉNÉVOLES DE NOIRMOUTIER ET LE COLLECTIF LES CITOYENS BRÉVINOIS ATTERÉS