[Rennes] Mobilisation contre la dictature en Turquie

Mot-clefs: Resistances antifascisme libérations nationales
Lieux:

le samedi 5 novembre 2016 à 13:00

Rassemblement sur la dalle du Colombier à partir de 13h, défilé à 13h30 jusqu’à la place de la Mairie, avec prises de parole et dissolution

Appel de la CNSK à se mobiliser contre la dictature en Turquie

12 député(e)s du HDP (Parti démocratique des Peuples) ont été arrêté(e)s en Turquie, parmi eux les co-présidents de ce parti, Selahattin Demirtas et Figen Yukeskdag, ainsi que Idris Baluken, président du groupe parlementaire à l’Assemblée nationale turque. Un mandat d’arrêt a été lancé à l’encontre de 3 autres député(e)s en déplacement en Europe. Il s’agit là d’un nouveau coup de force porté, par Erdogan, à la liberté d’opinion et la démocratie. La Turquie s’enfonce chaque jour un peu plus dans une dictature que la communauté internationale doit condamner avec force.

La CNSK exprime sa solidarité au HDP, à ses député(e)s et élu(e)s emprisonné(e)s. Elle appelle l’opinion publique française à se mobiliser et invite les organisations attachées aux valeurs démocratiques, à la liberté d’opinion et d’expression, à participer, aux cotés des Kurdes, à la manifestation à Paris, place de la République à partir de 15h samedi 5 novembre et partout en France où des rassemblements sont prévus dans les prochaines heures et auxquels elle s’associe. La CNSK demande à ce que la France et l’Union européenne condamnent ces atteintes à la représentation politique des Kurdes et des démocrates turcs et que soient décidées des sanctions diplomatiques et économiques à l’encontre de la Turquie.

Contre le fascisme et la barbarie, tous solidaires du peuple kurde et des démocrates turcs.

MANIFESTATION A RENNES

Le Conseil démocratique kurde de Rennes et les amis des Kurdes vont manifester dans les rues de Rennes le samedi 5 novembre.

Rassemblement sur la dalle du Colombier à partir de 13h, défilé à 13h30 jusqu’à la place de la Mairie, avec prises de parole et dissolution.

La situation des député(s) du HDP (4/11 21h)

Incarcéré(e)s (à l’isolement, notamment dans la prison de haute sécurité de Kocaeli) :
Figen Yüksekda?
Selahattin Demirta?
Nursel Aydo?an
Leyla Birlik
Gülser Y?ld?r?m
?dris Baluken
Selma Irmak
Ferhat Encü
Abdullah Zeydan
Mandats d’arrêt émis :
Faysal Saryld?z
Nihat Akdo?an
Tu?ba Hezer Öztürk
Arrêtés puis relâchés :
Sirri Süreyya Önder
Ziya Pir
?mam Ta?ç?er

 

CNSK : Alternative Libertaire - Amis du Peuple Kurde en Alsace - Amitiés Corse Kurdistan - Amitiés Kurdes de Bretagne (AKB) - Amitiés Kurdes de Lyon Rhône Alpes - Association Iséroise des Amis des Kurdes (AIAK) - Association Solidarité France Kurdistan - Centre d’Information du Kurdistan (CIK) - Conseil Démocratique Kurde de France (CDKF) – Ensemble - Mouvement de la Jeunesse Communiste de France - Mouvement de la Paix - MRAP (Mouvement contre le Racisme et pour l’Amitié? entre les Peuples) - Nouveau Parti Anticapitaliste (NPA) - Parti Communiste Français (PCF) – Réseau Sortir du Colonialisme - Union Démocratique Bretonne (UDB) – Union Syndicale Solidaire - Solidarité? et Liberté? (Marseille)

Link_go http://www.akb.bzh/spip.php?article1114&lang=fr

Commentaires

> Importante mobilisation des Kurdes et de leurs amis à Rennes le 5 novembre

A l’appel du Conseil démocratique kurde de Rennes (CDK-R), plus de 1 500 personnes ont défilé ce samedi à Rennes pour dire « Halte à la dictature Erdogan », réclamer la libération immédiate des députés HDP, élus locaux, journalistes et militants emprisonnés par le régime turc, le rétablissement de tous les médias d’opposition fermés, la fin des agressions militaires turques contre les Kurdes de Turquie, le Kurdistan de Syrie et le Kurdistan d’Irak.

Les organisations membres de la Coordination nationale Solidarité Kurdistan étaient présentes, notamment les Amitiés kurdes de Bretagne (AKB), Alternative libertaire, l’Union démocratique bretonne (UDB), le PCF et les Jeunesses communistes, le NPA. La Maison internationale de Rennes était représentée. Les mouvements alévis étaient également fortement mobilisés.

Le défilé - impressionnant compte tenu de la taille de la communauté kurde rennaise - s’est déroulé sans incidents, de la dalle du Colombier à la place de la Mairie.

Sous une pluie battante, les jeunes Kurdes se sont juchés dans la niche de la mairie tandis que les organisations présentes prenaient tour à tour la parole : le CDK-R, le PCF, l’UDB, Alternative libertaire, les organisations alévies, les AKB et le mouvement des femmes kurdes.

André Métayer, président des AKB, a notamment insisté sur le devoir de solidarité de tous les démocrates, citoyens, élus, militants, vis-à-vis des élus des peuples de Turquie qui sont réprimés et embastillés car ils refusent de plier devant le dictateur Erdogan.

http://www.akb.bzh/spip.php?article1115