[Nantes] Un autre voyage à Nantes

Mot-clefs: aéroport notre-dame-des-landes
Lieux: Nantes

le samedi 23 janvier 2016 à 12:00

Un autre voyage à Nantes

Déambulation sereine et déterminée contre les expulsions à Notre Dame des Landes, le samedi 23 janvier, à Nantes.

A l’initiative de la Coordination des opposant-e-s au projet d’aéroport à Notre Dame des Landes, une déambulation est organisée dans le centre de Nantes sous la forme d’une farandole itinérante, chaine solidaire.

Venez partager un bout de journée avec nous à Nantes, ou toute la journée si vous avez envie. Venez goûter à la farandole pour Notre Dame des Landes. Rejoignez -nous au marché, sur une place ou dans une rue de la ville. Venez danser « Non aux expulsions » , venez chanter « Il n’y aura jamais d’aéroport à NDDL », venez écouter l’histoire de la lutte, faites « un autre voyage à Nantes ».

Main dans la main, nous cheminerons dans la ville, sans gêner la circulation, donc sur les trottoirs, les rues piétonnes et les places. Et nous ferons des pauses animées de toutes sortes. Nous ne laisserons aucune trace de notre passage sinon éventuellement, des autocollants, des affiches sur les panneaux d’affichage libre, des tracts sur les pare-brises, des marques à la craie et le souvenir de notre détermination sereine.

Nous vous donnons rendez-vous à partir de 12 h au marché de la Petite Hollande, puis près du Square Daviais (Pique-nique), Place du Commerce (14h), Place Royale(14.30), Rue de la Barillerie (15h), Place du Pilori (15.30), Place du Bouffay (16h), Place Duchesse Anne (16.30).Retrouvez nous en suivant la ligne rouge et jaune !

Musiciens, chanteurs, danseurs, comédiens, lecteurs ou simples passants citoyens, vous êtes cordialement invité-e-s à nous rejoindre : Entrez dans la danse !

Contact pour animations : Joël Quélard 06 34 95 10 74 joel.quelard@wanadoo.fr

Contact presse : Elisabeth Guist’hau 07 82 00 10 72 e.guisthau@gmail.com

Link_go https://zad.nadir.org/spip.php?article3476

Commentaires

> les vessies ne sont pas des lanternes

C'est fou de vouloir faire croire qu'un tel appel provienne de la coordination. Même Geneviève a du avoir une attac tant le ton est irritant !
Bien sûr qu'il est hors de question de détruire la ville, cela n'a JAMAIS été le but de ce mouvement. Bon pour certain-e-s, ce serait chouette que Babylone n'existe pas, mais là, il n'est même pas question de la questionnner, juste de l'animer. Comme si Nantes avait besoin d'un cirque culturel suplémentaire. RI-DI-CU-LE !
On retrouve bien le langage type "dormez citoyen-ne-s, tout va bien!" si prompt à comdamner des élans de révolte sincères, des volontés de se protéger de la répression et de la domination par un choix d'anonymat...
C'est dommage, une fois encore, d'oublier qu'on ne se bat pas "que" contre un projet d'aéroport, mais qu'on se bat contre le monde qui va avec.