[Nantes] A bas le cis-tème - rencontres avec Sophie Labelle

Mot-clefs: Genre/sexualités Médias -ismes en tout genres (anarch-fémin…)
Lieux:

le samedi 24 octobre 2015 à 19:00

B17 : 17 rue Paul Bellamy, au fond de la deuxième court, escalier à gauche.

Rencontres avec Sophie Labelle autour d'*A bas le cis-tème *

Qu’est-ce qu’un homme trans, une femme cisgenre, une personne intersexe ? Comment adopter un langage non discriminant et respectueux des individualités ?

Sophie Labelle répond à toutes ces questions dans sa formidable BD en ligne *« Assignée garçon ».* Elle y raconte les aventures de Stephie, petite fille trans confrontée au monde cis-normatif. Grandir dans un monde qui vous assigne autrement que qui vous êtes, s'affirmer dans son genre, sa personnalité, féminisme et critique du féminisme, voilà certaines des thématiques abordées dans les BD.

Le 24 octobre est organisée une rencontre avec elle, à l'occasion de sa venue en Europe pour présenter son bouquin, *A bas le cis-tème*.

  • Une rencontre *ouverte à touTes, sauf aux hommes cis-hétéro*, à la bibliothèque de B17 (17 rue Paul Bellamy) à 19h.

Ce moment s'organise autour de discussions avec l'auteure, sur son bouquin ou les idées qu'elle y expose. Ces discussions se feront dans un cadre bienveillant, toutes les questions sont les bienvenues avec toujours l'idée que la transphobie est une pensée bien intégrée et que faire attention à ne pas blesser les personnes présentes par nos propos transphobes est essentiel. On a hâte de vous y voir !

Commentaires

> Livre

Avoir lu le livre est-il un pré-requis ?

> Livre

Pas du tout !
On l'a sur place, avec des planches reproduites en grand.
D'ailleurs elle viendra parler de sa nouvelle bd, Euphorie de genre !

> réponse à tout

Oui, enfin, "toutes les réponses"... Nous sommes aussi une aventure et un rapport social en devenir. Merci de ne pas donner l'impression que tout est dit et que le couvercle est (re)fermé.

D'autant que j'aime assez Assignée garçon parce qu'ici et là, contrairement à nos traditions de catéchismes successifs (médical, puis identitaire, puis...), il y a des échappées et des "en suspens".