23/08/06 procès d'un militant anti-cpe à Tours

Mot-clefs: Archives
Lieux: Tours

 


Mercredi 23 août, de nouveau la répression antiCPE s'est activée.

JC BERRIER, militant anarchiste et du syndicat SUD SANTE/SOCIAUX était appelé à comparaître devant le Tribunal correctionnel de Tours. Motifs : inscription de TAG et résistance avec violence à l'encontre de policiers.

Notre camarade avait inscrit sur un mur le 18 mars 2006, pendant une manifestation antiCPE, « des logements pour tous et toutes ».

L'évacuation du squat de Cachan nous rappelle bien que la question du logement est un des problèmes majeurs lié à la précarité.

Pendant qu'il écrivait ce TAG des policiers de la BAC lui ont sauté dessus le plaquant au sol. C'est grâce à la solidarité des manifestants que les flics l'ont relâché. C'est les flics qui sont partis, pas notre camarade qui s'est rebellé !

Au cours de l'audience, nous avons assisté à une véritable parodie de justice ! Notre camarade n'a pas pu expliquer son geste revendiqué. La Présidente du tribunal ne le laissant pas s'exprimer.
Délibéré le 29 septembre.

Cela n'est pas sans rappeler également la parodie de justice dont ont été victimes d'autres militants antiCPE à Tours. Trois ont été condamnés à 50 h de TIG pour des TAG qu'ils nient les avoir faits et que le dossier est totalement vide ! Ils font appel. Deux autres ont été condamnés à 15 jours de prison avec sursis et de fortes amendes suite à l'agression qu'ils ont subit de la part des flics lors d'une action antiCPE.

Ainsi, cette justice de classe ne fait que renforcer la crise institutionnelle et de la légitimité du pouvoir que nous connaissons.


A QUAND UN AUTRE FUTUR ?!



Tours, le 23/08/06

Collectif Anti Répression 37

Pour Joindre le collectif antirepression37
[antirepression37@ras.eu.org->mailto:antirepression37@ras.eu.org]

Email Email de contact: antirepression37_AT_ras.eu.org