Corsica, Breizh, Polynesie, Pays Basque

Mot-clefs: Archives
Lieux:

Déclaration commune aux organisations réclamant le droit à l'autodétermination à l'état français lors des journées internationales de Corti (Corsica)
Déclaration commune aux organisations réclamant le droit à l'autodétermination à l'état français lors des journées internationales de Corti (Corsica)

Emgann-MGI salue l'initiative commune des indépendatistes basques, corses, bretons, et Polynesiens rendue publique lors des journées de Corte des 5 et 6 aout derniers. Nous remercions plus particulièrement Corsica Nazione pour son invitation. Nous souhaitons que notre initiative commune alimente le débat démocratique et que le travail en commun entre indépendantistes se renforce dans les mois qui viennent.

Pour Emgann-MGI : Gael Roblin (porte parole) le 07 aout 2006

emgannetre@no-log.org

La Bretagne malgré une identité forte, un population et un territoire comparables à celles de bien des états européens, souffre d'un très important déficit démocratique. Le peuple Breton ne peut faire face aux enjeux de la mondialisation libérale faute de souveraineté et de représentation directe dans les instances internationales. Le système institutionnel français nie le droit du peuple breton à s'autodéterminer et notre langue et notre culture sont exclues de la vie publique par la constitution française. Rappelons que notre territoire est coupé en deux et que les institutions françaises en Bretagne (notamment le conseil régional) ne sont que des caricatures d'institutions démocratiques ne disposant d'aucun pouvoir réel. Pour toutes ces raisons ,et par ce que de nombreuses autres nations sans état sont dans le même cas, nous serions curieux de connaître les positions des candidats français à la présidence de la république sur les cinq points suivants.



Nous organisations issues des peuples Corse, Polynesien, Basque, Breton, tant en vertu du droit national qu'en référence à la résolution 1514 des nations unies et de la charte des droits civils et politiques des nations Unies de 1966, déclarons solennellement le caractère imprescriptible et inaliénable des droits suivants:


1°) droit de mettre en œuvre, dans le cadre d'un statut officiel, le développement de nos langues et cultures.

2°) droit de promouvoir et de maîtriser son développement économique et social.

3°) droit à la reconnaissance comme peuple et nation.

4°) droit à l'autodétermination.

5°) droit à mettre en œuvre un processus de décolonisation.

Batasuna (Euskal Herria, Pays Basque), Corsica Nazione independente (Corsica), Emgann-Mouvement de la Gauche Indépendantiste (Breizh), Tavini


C'est pourquoi nous faisons aux candidats à la présidentielle française l'adresse suivante:

M/Mme le/la candidat/e reconnaissez vous au bénéfice de nos peuples les droits suivants et dans l'affirmative quelles garanties comptez-vous mettre en oeuvre si vous êtes élu/e pour en assurer l'exercice ?


Ni, strolladoù liammet gant pobloù Korsika, Euskal Herria, Polinesia, Breizh,…abalamour d'ar gwir broadel kement hag abalamour da vellad 1514 ar Broadoù-Unanet hag a gras da garta 1966 ar gwirioù sivil ha politikel ar Broadoù-Unanet, e tiskleromp ez eo peurbadus ha dinac'hus ar gwirioù a-heul :

1°) Gwir da lakaat da ziorenn dre ur framm ofisiel hor yezhoù ha sevenadurioù

2°) Gwir da vestroniañ ha da vrudañ he ziorenn ekonomikel ha sokial

3°) Gwir da vezañ anzavet evel pobl ha broad

4°) Gwir d'en em dermeniñ

5°) Gwir da lakaat e pleustr ur argerzh a zidrevadenniñ.

Kinnig d'an danvezioù-prezidant:

Itron, Aotroù danvez prezidant-ez, hag anzavet e vez ganeoc'h ar gwirioù se, ha kenkaz e respontfec'h en un doare positivel, penaos e fell deoc'h ober evit o lakaat e pleustr ur wezh dilennet ?

Commentaire(s)

> > Corsica, Breizh, Polynesie, Pays Basque... Et la Gaule dans tout ça?

Réveillons-nous, mes frêres! Il est grand temps d'en finir avec 2000 ans d'oppresion Romaine! Vercingétorix n'est pas mort, car en nous il vit encore!

> > Corsica, Breizh, Polynesie, Pays Basque

Ah.... Encore un jacobin qui se réveille ??? Allez petit, va vite te battre pour ta fRance idéale, republicaine une et indivisible... Un pays, un seul peuple et une seule langue ?

Avec ton raisonement on peut aller très loin...

> > Corsica, Breizh, Polynesie, Pays Basque

vous allez toujours vous retrouver chez les mafieux?

> > Corsica, Breizh, Polynesie, Pays Basque

Pour des etats supplémentaires ,pour des armées supplémentaires, pour une police bretonne assurant la sécurité des citoyens bretons ...pour un patronat breton...m...ça existe puisqu il y a l'Institut de Locarne que les bretons ds leur majorité dénonce bien entendu...Allez NO BORDER et bonne continuation ds vos luttes pendant que tout part en couille

> > Corsica, Breizh, Polynesie, Pays Basque

trop drole le dernier commentaire tous les Bretons contre Locarn les 3/4 ne le connaissant guère...

au passage il n'y a pas de "e" à Locarn quel manie de tout franciser à l'extreme.

La bonne blague anarchiste de tout détruire ... ça ne sert à rien il faut améliorer maintenant prenez en conscience! Je prefere une police Bretonne avec une vraie justice qu'une police française qui assure les arrières de riches personnes.

Si les Corses sont des mafieux faudra expliquer en quoi?

Tu prefere les magouilles de ton cher président?

> > Corsica, Breizh, Polynesie, Pays Basque

faut te faire un dessin sur les milieux independandistes corses?

tu deboule de la lune?

et non, je ne prefere pas notre premier escroc national(je vois pas le rapport)

> > Corsica, Breizh, Polynesie, Pays Basque

Qui dit que les indépendantistes corses sont des mafieux? Tf1 et libé qui sont des médias hyperfiables c bien connu.hé camarades avant de reprendre les calomnies répandues par la presse de la propagande bourgeoise, éssayez de vous renseigner ou fermez votre gueule!

les plus grands mafieux de corse ils sont élus et protégé par l'immunité parlementaire suivez mon regard.

> > Corsica, Breizh, Polynesie, Pays Basque

Dire que les Corses sont mafieux c'est comme si tu disait que les blancs, noirs, autres sont cons, cupide...j'appel ça des préjugés voir même du racisme. ALors retourne t'informer au lieu de so

> > Corsica, Breizh, Polynesie, Pays Basque

en plus on ne peut pas vraiment dire qu'Emgann bien qu'indépendantiste souhaite un repli sur soi de la Bretagne, bien au contraire....

> > Corsica, Breizh, Polynesie, Pays Basque

en plus on ne peut pas vraiment dire qu'Emgann bien qu'indépendantiste souhaite un repli sur soi de la Bretagne, bien au contraire....

> > Corsica, Breizh, Polynesie, Pays Basque

Ce n'est pas parceque l'on est indépendantiste que l'on prone le repli sur soi! Au contraire en ayant une base solide sur son identité on peut savoir qui on est et ainsi mieux aidé les autres, ça ne me dérange de me dire nationaliste et de proner des causes humaines comme la paix ou alors permettre que toute la planète mange à sa faim.

> > Corsica, Breizh, Polynesie, Pays Basque

Vraiment marrante la banane indépendantiste qui prend tout au premier degré ,qui note les fotes d ortografe ( ça sent l enseignement... bilingue bien entendu) et qui préfere les keufs bretons avec une vraie justice bretonne qui enfin etablira une fois pour toute la justice et l' egalité sociale... Enfin un projet de société libertaire pur beurre salé ...

Promis... je vote pour toi si tu te présente

PS: Pour que toute la planète mange à sa faim faudrait commencer par éradiquer tous les élevages concentrationnaires qui pourtant ont été refuser par la majorité des bretons qui comme chacun sait sont trés portés sur le végétarisme ...

> > Corsica, Breizh, Polynesie, Pays Basque

bah, ils viendront pleurer quand ils n auront plus une goutte d eau potable, alors que ça fait des annees qu ils sont au courant....

> > Corsica, Breizh, Polynesie, Pays Basque

Ouai retourner faire vos prières autour du dieu anarchistes pourri par le parti des travailleurs...

> > Corsica, Breizh, Polynesie, Pays Basque

Pour nous ( A ) qui sommes anationaliste....tout cela est de la foutaise

Par contre préserver une spécifité "culturelle" et une vie sociale liée à l’environnement c’est une forme de résistance...à la mondialisation (on ne vit pas sur une ile comme on vit à paname c’est sûr !)

pour les pays d’outre mer pas de problème leur indépendance bafouée

est une insulte aux Hommes libres

concentrez vous plutot sur l’apprentissage de l’esperento sur une internationalisation des luttes

d’émancipation et d'insurrection et ensuite faisons tomber les frontières...

et puis que viennent faire la gauche bretonne avec corsica nazione ( repère-à la tête- d’anciens militant d’extrème droite )

un des dernirers tract de corsica nazione.....commencait en gros....par " au nom de ste...(patronne du coin...une madonne "moisie") nous déclarons la nation corse..et bla bla bla....

Marre de cette trinité enfumée...religion/etat/....et capital !!

sans nation sans frontière

ni dieu ni maître

> > Corsica, Breizh, Polynesie, Pays Basque

Je comprends pas tu refuses l'indépendance de la Bretagne... mais accepte que les "pays d'outre mers" (faudra nous donné une définition!!!, car pour moi meme le terme outre mers parait insultant) acquiére l'indépendance!!!! dans ce cas ils/elles seront une nation! et oui.

Donc ceux qui ont été bafoués par exemple les Bretons executés en 14/18 et meme en 44/45 parcequ'il parlaient Bretons ce n'est pas du baffouage?

idem pour les massacres quand il y a eu la révolte des bonnets rouge? papier timbré, les jacobins qui osent prétendre que notre langue c'est du patois alors qu'ils ne ont eux meme aucunement linguistes...et j'en passe.

> > Corsica, Breizh, Polynesie, Pays Basque

J'exècre autant de l'état jacobin que tout autre état !!!

je gerbe sur les nationalistes de tout horizon....sans distinction !!

Je ne vois pas en quoi tu vas liberer l'Homme de son asservissement,

de sa soumission, en multipliant les régions/nations, avec leur mini état

leur bureaucratie, leur capitaliste, leur police, leur armée...etc

un pauvre, un exploité, est le même qu'ils soit corse/arabe/savoyard/catalan/

chinois/basque ou autre .

et s'il y a une lutte armée à mener c'est contre toutes les oppressions et les états qui (par définition portent le germe du totalitarisme !)

> > Corsica, Breizh, Polynesie, Pays Basque

C'est pas parceque je veux l'indépendance de la Bretagne que je veux des Bretons riche et pauvres, au contraire, j'aime pas le capitalisme mais si tu regardes bien qui sont les états capitaliste? les états unis (massacre des indiens) les Canadiens (Négation des Québecois et des amérindiens que les Quebecois reconnaissent parfaitement d'ailleurs), le royaume uni, la France bien sûr, 'Australie (les indigènes "y'en a pas chez nous") si tu visualises bien ce sont les états qui le crée mais à ma connaissance ce ne sont pas les états-nation qui le font!

> > Corsica, Breizh, Polynesie, Pays Basque

basques, corses, bretons, et Polynesiens : quelques départements assistés qui nous coutent cher .

"Le peuple breton": t'as vu la gueule du peuple breton? trop drole. A part les choux fleur et les fesses nose vous faites quoi? Je suis pour leur indépendance, avec une frontière, des gabelous (bretons), des automobiles (bretonnes), de l'électricité (breton), etc...

quant aux corses, à part un dictateur, des gangsters

> > Corsica, Breizh, Polynesie, Pays Basque

quelle simplicité d'esprit!

on exportera des produits et on en importera via du commerce équitable, apparement tu n'as jamais mis les pieds en Bretagne pour sortir des betises pareil.

Si tu veux une frontière libre à toi moi je nen veux pas je vis à l'heure européenne, quand à la Corse pas de commentaires tu crois que ce que tu vois à travers ton poste de télévision à écran plat, tu parles d'un anarchiste!

> > Corsica, Breizh, Polynesie, Pays Basque

Ouais bah en tant qu'anar la bretagne indépendante je m'en balance les steaks pour etre francs (je suis né à rennes et j'y réside si ça vous interesse ...). Bon la culture bretonne a été sauvegement massacrée, ok mais moi les frontières ça me fait pas planer pour autant.

L'eau est salement atteinte en BZH y a pas de doute mais c'est peut etre parce que la bretagne est une des 5 (je crois pas de certitudes) régions les plus productivistes d'europe, donc par la meme occasion un sacré réservoir de victuailles pour la france/ou le reste de la france comme vous voulez je m'en fous ...

Il est vrai que la gauche bretonnante qui trainasse avec les nationalistes corses ça démontre un certain état d'esprit qui me plait pas. Un état breton c'est toujours un état, non ?

Enfin bon la "question bretonne" je m'en fous.Indépendant ou pas qu'est ce que ça changera ? Moi ce dont je reve c'est d'une société libertaire à la plus grande échelle possible ... et sans frontière *.

*virer les frontières ne veut pas dire pour moi abandonner les langues et cultures d'où qu'elles viennent.

> > Corsica, Breizh, Polynesie, Pays Basque

On peut parfaitement avoir un état je prefere dire une nation Bretonne sans frontière. Pour moi c'est cohérent personnelement je suis pour la démocratie participative ou de proximité je me rappel plus les termes ou ce n'est pas les députés prefet et autre qui choisissent à la place des gens.Mais les gens qui décident eux mêmes de leur vie et lieu de vie, bref une sorte de conseil de quartier qui prend des décisions qu'un maire pourrait ou devvrait appliquer.

> > Corsica, Breizh, Polynesie, Pays Basque

De toute façon dans 100 ans maxi on parlera tous anglais, alors...

> > Corsica, Breizh, Polynesie, Pays Basque

Ben c'est plus la peine pour vous de lutter alors et de trainer sur des sites comme indymedia!

> > Corsica, Breizh, Polynesie, Pays Basque

il y a des nouveaux signataires ! super ça va énerver plein de gros français citoyens du monde et anarchistes !

Déclaration commune aux organisations réclamant le droit à l’autodétermination à l’état français lors des journées internationales de Corti (Corsica)

Emgann-MGI salue l'initiative commune des indépendatistes basques, corses, bretons, et Polynesiens, Catalans ,Catalans, Occitans et Martiniquais, Guyanais rendue publique lors des journées de Corte des 5 et 6 aout derniers. Nous remercions plus particulièrement Corsica Nazione pour son invitation. Nous souhaitons que notre initiative commune alimente le débat démocratique et que le travail en commun entre indépendantistes se renforce dans les mois qui viennent.

Pour Emgann-MGI : Gael Roblin (porte parole) le 07 aout 2006

emgannetre@no-log.org

La Bretagne malgré une identité forte, un population et un territoire comparables à celles de bien des états européens, souffre d’un très important déficit démocratique. Le peuple Breton ne peut faire face aux enjeux de la mondialisation libérale faute de souveraineté et de représentation directe dans les instances internationales. Le système institutionnel français nie le droit du peuple breton à s’autodéterminer et notre langue et notre culture sont exclues de la vie publique par la constitution française. Rappelons que notre territoire est coupé en deux et que les institutions françaises en Bretagne (notamment le conseil régional) ne sont que des caricatures d’institutions démocratiques ne disposant d’aucun pouvoir réel. Pour toutes ces raisons ,et par ce que de nombreuses autres nations sans état sont dans le même cas, nous avons jugés utiles de participer à l'élaboration de la déclaration suivante

Nous organisations issues des peuples Corse, Polynesien, Basque, Breton, Catalan, Occitan et Martiniquais, Guyanais tant en vertu du droit national qu’en référence à la résolution 1514 des nations unies et de la charte des droits civils et politiques des nations Unies de 1966, déclarons solennellement le caractère imprescriptible et inaliénable des droits suivants:

1°) droit de mettre en œuvre, dans le cadre d’un statut officiel, le développement de nos langues et cultures.

2°) droit de promouvoir et de maîtriser son développement économique et social.

3°) droit à la reconnaissance comme peuple et nation.

4°) droit à l’autodétermination.

5°) droit à mettre en œuvre un processus de décolonisation.

Batasuna (Euskal Herria, Pays Basque), Corsica Nazione independente (Corsica), Emgann-Mouvement de la Gauche Indépendantiste (Breizh), Tavini Huiratira (Polynésie), Parti Komunis Pou Lendependans ek Sosyalism et Consel National des Conseils Populaires (Martinique), Anaram Au Patac (Mouvement de la Gauche Revolutionaire Occitanne), Mouvement d'Emancipation Démocratique et Sociale (Guyane), ERC Gauche Republicaine Catalane.

Ni, strolladoù liammet gant pobloù Korsika, Euskal Herria, Polinesia, Breizh,Gwian, Martinik, Oksitania, Broioù Katalan, …abalamour d’ar gwir broadel kement hag abalamour da vellad 1514 ar Broadoù-Unanet hag a gras da garta 1966 ar gwirioù sivil ha politikel ar Broadoù-Unanet, e tiskleromp ez eo peurbadus ha dinac’hus ar gwirioù a-heul :

1°) Gwir da lakaat da ziorenn dre ur framm ofisiel hor yezhoù ha sevenadurioù

2°) Gwir da vestroniañ ha da vrudañ he ziorenn ekonomikel ha sokial

3°) Gwir da vezañ anzavet evel pobl ha broad

4°) Gwir d’en em dermeniñ

5°) Gwir da lakaat e pleustr ur argerzh a zidrevadenniñ.

> le point 5

que c'est bon de nous donner des arguments, remarquez l'histoire nous suffisait deja.

vivement l'epuration ethnique, car de quoi s'agit il un processus de decolonisation

o fait c'est quoi la limite : 1/4 de sang breton , corse, ...

fauda t il faire preuve de bretonnitude comme il fallait il y a peu faire preuve d'arienite

( remarquez pour les militants bretons ce n'est qu'un retour aux sources du combat aupres des waffen SS )

un gros con d'anarchiste

> > Corsica, Breizh, Polynesie, Pays Basque

Tu vis vraiment dans ton monde va voir l'école Diwan de Pariz et redis nous si on est pour l'épuration ethniue, pour etre un gros con tu l'es vraiment y'a pas de doute.

au moins tu as fait ta preuve de stupidité. y'a quoi sur TF1 ce soir?

> > Corsica, Breizh, Polynesie, Pays Basque

Un anar contre le processus de décolonisation dans les colonies (même outre mer!) Hmm ca sent bon la France coloniale, mais c'est vrai "ils ne sont pas capables s'autoadministrer". Le nationaliste impérialiste c'est toi !

> > Corsica, Breizh, Polynesie, Pays Basque

Ah lala, tout ce qu'on peut dire c'est que pour des anars vous avez des dialectiques methodologiques super pauvres. Moi je suis pour l'unité internationale des exploités, la libération des individu-es...etc mais concretement vous la construisez comment votre société libertaire mondiale sans frontieres. Car de manière pratique il ne peut bien sur y de région du monde libertaire et sans Etat au milieu d'Etats capitalistes vous êtes d'accord. Surtout que l'unification mondiale des exploité-e-s dans l'insurection simultanée vers un projet libertaire c'est franchement loin d'être jouable. Donc quoi de mieux que le fractionnement des grands Etat capitalites par les peuples sous dominations, pour fragiliser et mettre en crise les grandes structures étatiques, à l'heure actuelle. Qu'on ne voit pas dans la création d'un Etat souverain en Bretagne l'aboutissement direct de l'émancipation sociale, je suis d'accord, mais dans ce cas là c'est quoi votre méthode pratique de concrétisation des conditions nécessaires au "monde sans libertaire et sans frontière".?

Certains nous disent m^me que la notion de peuples, de communautés différentes est aliénante. Mais là c'est du domaine de la psychologie, pas de la politique, et un individu qui en vient à se dire comme faisant parti d'aucun peuple (cad d'aucune sphere culturelle) à soit un très grve problème d'ego, soit est vraiment replié sur lui même. (voir roland Breton, geographe libertaire)

Aujourd'hui la manière pratique de renversement du capitalisme et des rapports dominés/dominants, et qui doit conduire au bien être matériel et à l'égalité entre les individu-e-s et les peuples (les communautés quel quelles soient).

1°La fragilisation des grands Etats capitalistes par des crises interieures (décolonisation, agitations sociales,...) dont les aboutissements sont des séparatismes et des prises de pouvoirs par les travailleurs.

2°Tout en continuant la conscientisation internationale des travailleurs-es et exploité-es

3° une fois les peuples et les individu-es non dominés , la mailleures facons étant dans le cadre actuel une structure etatique gérée par les travailleurs-e, la création d'une fédération mondiale gommant petit a petit les frontières

On peut ne pas considérer la création d'une nouvelle independance etatique comme libératrice, mais on ne peut être opposé au séparatisme sans avoirdes relents impérialistes refoulés...

> Lut la compagnie

Ah un commentaire intelligent, enfin ! (celui au dessus).

Je pense pas que mes amis anars aient "des relents d'impérialisme refoulés" mais simplement qu'ils considèrent le danger que représente le nationalisme. Car le nationalisme mene irrésistiblement vers le racisme et la xénophobie.

Y a une solution pour toutes ces régions qui demandent l'indépendance. Faire des réferundums ... partout où il y "ambiguité" on fait un réferundum. Si il y a une majorité pour l'indépendance eh bah y a indépendance et vice versa.

Maintenant je suis a peu près certains que l'indépendance en BZH serait rejeté. Et, ça me fait ni chud, ni froid.

Une simple question pour les gauchos brettonants ; l'indépendance obtenue si des gens arrivent de tel ou tel pays (la france, le mali, ...) vous faites quoi ?

Kuroro (je signe pour que l'on puisse me reconnaitre)

> > Corsica, Breizh, Polynesie, Pays Basque

Les gauchos Bretonnants tu sais ce qu'il te dise il n'y a pas de gauchos des Bretons c'est tout, et ton commentaire Kuroro tu peux te le garder, nous faire passer pour des racistes je trouve ça très petit, moi je suis pour une aide direct de ces gens un suivi de leur vie, tu sais que des agriculteurs Bretons forme des Africains à l'agriculture dnas leur pays? Alors arrete de nous traiter de raciste et retourne chercher des arguments plus approfondi, parceque ta belle france elle vire les immigrés en les fourant dans la précarité et en les faisant crevé dehors.

> > Corsica, Breizh, Polynesie, Pays Basque

arrete c'est pas possible! comment tu te prends le choux! Tu m'etonnes que les nationalistes passe pour des tarés avec des commentaires comme ca ! Moi je suis independantiste et socialiste, quand un "nanard" t'apelles "gaucho bretonnant", prend le plus comme un ptit nom affectueux, c'st pas vraiment méchant. Et la question qu'il pose et une réelle question, la vison de ce qu'on va appeler les "independantistes de gauche" sur l'immigration, il ne cherche pas à dire qu'on est raciste.

Personnellement j'ai du mal à m'imaginer un Etat Breton intrasequement de droite, et sitel etait le cas je ne m'en sentirais pas comme citoyen. Pour l'immigration européenne les accords d'immigration se feront dans la concertation avec l'UE (overture des frontières quoi). En fait la question ne se pose en terme de conflit cultrel coimme t semble le redouté mais en terme de place. Pour moi une bretagne au-delà de 6 millions c'est trop. Je pense dans un premier temps que les débuts de la Bretagne independante ne verrait pas un afflue massif d'immigrés économiques, car les africains, et les asiatiques dans une moindres mesures, immigrent d'abord dans un pays qu'ils connaissent et où il leur semble y avoir de l'argent. Or ce sentiment se construit par les jeux d'influences économiques et culturelles auquel se livrent les pays occidentaux dans les pays du tiers monde (donc pas étonnant que la large majorité des immigrés en France viennent de pays anciennement colonisé et subissant toujours l'imperialisme de l'Etat Français). Un jour un ami m'a dit qu'il etait venu en France car, entre autres, il voyait cet Etat prendre beaucoup de ressouces économique a son pays et aux pays voisins, il s'est donc dit que l'argent y coulait à flot.

La Bretagne (pas encore connu, et dans ne période certainement incertaine) ne serait pas encore réellement attractive. Après tout dépendra du systeme économique breton et de ceux des autres Etat et des avancements réciproque de chacun vers le socialisme. Après Si un jour la Bretagne devient le paradis socialiste et que des millions de prolétaires affluent, il y ara sans doute un problème de place... ;-)

En fait on est vraiment pas encore là. Et à l'heure actuelle en face d'un immigré en difficulté je ne peux qu'exprimé de la solidarité.

Pour ce qui est d'organisé un vote, et donc en faite faire appliqué les principes du droit à l'autodétermination c'est exactement ce qu'on demande ! Le problème c'est que le jour où le France l'acceptera mais à mon avis on sera plus vivant ! L'Etat à beaucoup plus peur que tu ne le crois de faire appliqué les principes démocratiques (dans beaucoup de domaines d'ailleurs) du droit à l'autodétermination, car contrairemnt à ce que tu penses le résultat ne serait pas de 9/10 pour "on veut rester dans l'Etat Francais". D'abord car si les partis independantistes ne dépasse que très rarement les 5% en Bretagne, il n'en pas moins qu'un fort sentiment nationaliste (certes souvent refoulé) existe dans la population (voir R. Le Coadic). d'ailleurs un sondage TMO donne 23% de breton-nes favorable à l'Independance (tu peux alle voir sur internet, en 44 ca monte même à 27%). Il est clair que si la question de l'autodetermination arrive très mediatisé sur la place publique, ca décomplexe une très forte partie de la population, comme une sorte de déclic. Après je dis pas que c'est gagné non plus.

Palap'

> > Corsica, Breizh, Polynesie, Pays Basque

Et le nationalisme ne mene pas irremediablement vers le racisme et la xenophobie, regarde Fidel Castro (il n'est pas raciste), James Connoly (syndicaliste irlandaise qui commande l'insurrection de Dublin), et les mouvements nationalistes au pouvoir en Ecosse (SSP, SNP) ou en Catalogne (ERC) non plus.

Tout depend de quel nationalisme tu parles, l'ethnique ou l'imperialiste surement, la nationalisme de libération surment pas.

Je me dit nationaliste car pour moi suivant l'endroit ou je vis je considère l'independance nationale, ou s'il est est possible le fédéralisme, comme essentiel dans la construct de l'émancipation sociale des individus.

Palap'

> > Corsica, Breizh, Polynesie, Pays Basque

Merci palap' t'as bien compris mon post, ça fait plaisir. Mon post n'était en aucun une agression. Désolé pour le gaucho bretonnant qui s'est trouvé blessé et qui tel un buffle a chargé avec finesse et subtilité.

Je suis pas naif, je sais bien que l'Etat français veut à tout pris éviter des réferundums sur l'autodetermination. Si je suis anarchiste c'est que j'ai pas de passion particulière pour "notre" bel état.La trad jacobine est parmis les plus centralisée et arrogante.

j'ai l'impression que j'ai omis de préciser que j'étais moi meme "breton". En cas de réferundum je me prononcerais quasi assurément pour l'indépendance meme si je suis convaincu que ça ne sera pour autant l'avènement d'un pays socialist/libertaire. Je ne pensais pas à du 9/10 contre mais plutot a un 6 ou 7/10. Mais ça ne m'empeche d'etre internationaliste et contre les frontières.

J'ai survolé il y a quelques temps un bouquin nommé "Drapeau rouge et Gwen ha du" (je crois) et de temps le ou les auteur(s) parlaient d'une approche nationalitaire j'avais trouvé ça mieux que nationaliste. Mais pour etre franc je m'en souviens plus trop.

Frat' Kuroro

PS : vive la provo saine contre la froideure fanatique !

> avait pas vu le deuxième message !

Alors optons pour des frontières à faire diparaitre mais une reconnaissance des peuples dans un système fédéraliste respectueux des cultures.

> > Corsica, Breizh, Polynesie, Pays Basque

Ouais, pas mal les derniers messages...

Mais alors pourquoi Emgann s'entête à se présenter aux élections, où ses candidats prennent des taules phénoménales?

Pour apparaître "crédible" comme un vrai parti, sérieux, conséquent et digne d'administrer le pouvoir , ou simplement pour crédibiliser le projet breton?...

Surtout parce qu'Emgann est un regroupement de personnes plutôt autoritaires (malgré la Charte de fondation...), et n'écoute pas ce que la société bretonne exprime dans ses résistances à la domination de l'état français et au capitalisme moderne.

Emgann rêve tellement de jouer dans la cour des grands qu'elle copie les schémas irlandais, basque et à la lecture des mails ci-dessus, semble même orienter sa "proposition stratégique" vers le fait de demander un référendum.... Comme en Ipar Euskadi? Non!?

Merde, alors plus d'indépendance au programme?! On se serait bien amusé, avec nos chers universitaires de Brest et de Rennes, incapables de se mettre d'accord sur une orthographe commune, pour rédiger une constitution bretonne.

> > Corsica, Breizh, Polynesie, Pays Basque

Quelques réfléxions sur ce qui a été dit plus haut.D'abord sur le point 5 qui concerne un processus de décolonisation: il est évident que ce point est surtout mis en avant par les mouvements des caraibes et du pacifique mais la déclaration est commune à tous nos mouvements et nous n'allons pas (basques,bretons,catalans etc.)l'enlever sous prétexte que ce point peut poser pblème dans l'hexagone. Beaucoup de gens de gôche ou "révolutionnaires" nous disent pour l"outre mer" on comprend mais pas pour vous bon keske vous avez fait pour éxiger le retrait des troupes françaises de ces pays? K'avez vous fait lorsque pendant des décennies on a exposé les peuples de "polynésie" aux radiations des essais nucléaires?quand avez vous protesté,manifesté,pétitionné lorsque Guyanais ou Kanaks se font ratonner,tabasser,emprisonner? Et je rajoute combien de fois ais je entendu des commentaires de gens de "gôche" ou de "révolutionnaires" dire que les antillais sont des feignants, les tahitiens des alcooliques et les corse des mafieux.Alors avant de faire vos critiques minables éssayer de vous renseigner et de réfléchir.

D'autre part je vois beaucoup ici d'anar qui disent qu'ils ne veulent pas d'état supplémentaires. Ok mais pour l'instant le monde est organisé en états. En ce qui concerne Batasuna et je pense Emgann et Anaram au pattac, nous ne sommes pas pour un état pour un état avec ses buraucrates,ses flics,son armée etc.Nous sommes pour un état parce qu'en l'état actuel des choses c'est le seul moyen de mettre en oeuvre des politiques pour sauver nos langues et cultures et assure un dévelloppement économique et social au service du peuple.Si demain nous vivons dans un monde sans états ni classes j'en serais le premier ravi et je pense qu'une société de ce type permettrait de sauvegarder nos cultures mais nous n'en sommes pas là et si on doit attendre que les anars arrivent à créer un mouvement de masse pour y arriver...Par contre amis anrs les états sont en train de disparaitre et pas grâce aux libertaires mais à cause des "libéraux" et ce monde sans états mais composé de "marchés"-empires ne nous plait pas plus qu'à vous. Il faudrait donc rechercher l'unité des travailleurs/euses Breton/es,basques,français/es etc; plutôt que la division mais à condition de le faire dans le respect mutuel or en général votre mépris des peuples minoritaires et de leur cultures ne permet pas cette unité. Enfin et pour finir ce long post sur la question de l'immigration nous en pays basque nous considérons qu'est basque celui qui parle la langue ou fait des efforts pour l'apprendre et la défendre ce n'est donc pas une vision ethnique et en général l'immigré et plus facile à intégrer que le colon.Et d'autre part c'est bien le capitalisme et les états à son service qui sont responsable des déplacements de populations et nous dénoncons ce système de façon plus efficace, en tout cas en rassemblant beaucoup plus de monde que les anars n'est ce pas?