anti psychiatrie

Mot-clefs: Archives
Lieux: Nantes

recherche des gens interesses sur nantes par
la lutte anti psy.
bonjour
je voudrais savoir si il y a des gens interesses sur nantes et dans le reste de la france par les mouvements anti psychiatrique... en effet au remplacement de l asile psy par la prison ( enfin le remplacement dune prison par une autre pire...) pour "les deviants "par le projet de flicage ( et envetuellement de soins forces) des adultes et enfants deviants ... et l apparition de medocs- amphets comme la ritaline administre de force aux gosses un peu deviants ( ca peut etre juste des gosses qui sont mauvais en classe par exemple...) je crois qu il serait temps de creer des rezos ou des mouvements de gens declares "fous "," ou handicapes mentaux"....enfin consideres comme des deviants mentaux pour qu on parle ensemble et qu on organise ensemble des actions ( mon mail est peru@no-log.org
merci
Liil

Email Email de contact: peru_AT_no-log.org

Commentaire(s)

> > anti psychiatrie

le probleme de ce mouvement, bon, y a 30 ans en angleterre, a surtout reussi a manipuler des gens en grandes souffrances et incapables pour la plupart de decider de leur lutte....au plus grand benefice de leur "gourous"....

mais pourquoi pas?(en re-creeant, re-motivant cette lutte)

cela dit, si je peux me permettre un conseil, tu marche sur des oeufs.....bon courage!

> > anti psychiatrie

J'ai l'impression que l'anti-psychiatrie est considérés comme un luxe, qui doit être utilisés seulement lorsqu'on s'impliques en politique pour améliorer le système énergétique mondial.

Genre:

Si tu n'es pas assez utile pour assurer l'épanouissement de l'humanité, alors tu n'as pas droit a une psychiatrie alternative.

> > anti psychiatrie

ou la la

non je crois que vous deformer mes propos ...

c est vrai que je n ais que des conaissances minimes sur le mouvement dits antipsychiatriques des annes 70 mais j ais utilisee ce mot car je ne savais pas commment denomer quelque chose contre la psychiatrie d une autre maniere que anti psychiatrique,

ensuite cet idee que les personnes mentalement deviantes ont en grande soufrrance ( peut etre mais alors c est une souffrance creer par la societe qui les meprisent) et incapables de decider pour elles memes et manipuler , voila qui revelent du "cliche" psychiatrique....

au contraire on sait qu il y a eu des mutinerie dans des hps menes par les prisoniers/ malades eux memes ( en tout cas avant l apparition des neuroleptiques)et que ceux ci ont produit des analyse sur leur conditions ( art brut...),

en fait ma proposition c etait de faire un mouvements des deviants mentales a propos de cet problematique comme le font des groupes de feministes non mixtes ou des groupes de trans ou des groupes non mixtesde non blanc luttant contre le racisme, mais vus que ca n as l air d interesser personne sur indymedia.... je vais chercher ailleurs

Liil

> > anti psychiatrie

Bonjour

tu peux me contacter via ce mail

1libertaire@free.fr

ou à B17

17 rue Paul Bellamy

Nantes

je suis intéréssé

Ph C

> > anti psychiatrie

IL EST PARTOUT!

> > anti psychiatrie

plop

je veux bien en causer avec toi/vous, je serai vraiment dans le coin à partir de début octobre :

bile-boy@boum.org

> > anti psychiatrie

essaye de brancher des gens travaillant dans ce secteur, ils/elles ont parfois des idees interressantes, tu serais etonnee!

sinon:

http://infokiosques.net/theme.php3?id_mot=22

> > anti psychiatrie

sympa cet article

impression de propos rapportés

j'adore...

> > anti psychiatrie

pardon?

> > anti psychiatrie

pardon?

> > anti psychiatrie

autant prendre de l'avance: pardon? pardon? pardon? pardon? pardon? pardon? pardon? pardon? pardon? pardon? pardon? pardon? pardon? pardon? pardon? pardon? pardon? pardon? pardon? pardon? pardon? pardon? pardon? pardon? pardon? pardon? pardon? pardon? pardon? pardon? pardon? pardon? pardon? pardon? pardon? pardon? pardon? pardon? pardon? pardon? pardon? pardon? pardon? pardon? pardon? pardon? pardon? pardon? pardon? pardon? pardon? pardon? pardon? pardon? pardon? pardon? pardon? pardon? pardon? pardon? pardon? pardon? pardon? pardon? pardon? pardon? pardon? pardon? pardon? pardon? pardon? pardon? pardon? pardon? pardon? pardon? pardon? pardon? pardon? pardon? pardon? pardon? pardon? pardon? pardon? pardon? pardon? pardon? pardon? pardon? pardon? pardon? pardon? pardon? pardon? pardon? pardon? pardon? pardon? pardon? pardon? pardon? pardon? pardon? pardon? pardon? pardon? pardon? pardon? pardon? pardon? pardon? pardon? pardon? pardon? pardon? pardon? pardon? pardon? pardon? pardon? pardon? pardon? pardon? pardon? pardon? pardon? pardon? pardon? pardon? pardon? pardon? pardon? pardon? pardon? pardon? pardon? pardon? pardon? pardon? pardon? pardon? pardon? pardon? pardon? pardon? pardon? pardon? pardon? pardon? pardon? pardon? pardon? pardon? pardon? pardon? pardon? pardon? pardon? pardon? pardon? pardon? pardon? pardon? pardon? pardon? pardon? pardon? pardon? pardon? pardon? pardon? pardon? pardon? pardon? pardon? pardon? pardon? pardon? pardon? pardon? pardon? pardon? pardon? pardon? pardon? pardon? pardon? pardon? pardon? pardon? pardon? pardon? pardon? pardon? pardon? pardon? pardon? pardon? pardon? pardon? pardon? pardon? pardon? pardon? pardon? pardon? pardon? pardon? pardon? pardon? pardon? pardon? pardon? pardon? pardon? pardon? pardon? pardon? pardon? pardon? pardon? pardon? pardon? pardon? pardon? pardon? pardon? pardon? pardon? pardon? pardon? pardon? pardon? pardon? pardon? pardon? pardon? pardon? pardon? pardon? pardon? pardon? pardon? pardon? pardon? pardon? pardon? pardon? pardon? pardon? pardon? pardon? pardon? pardon? pardon?

Au rythme d'un pardon par jour, vous avez maintenant entre huit et neufs mois avant de vous y remettre. Vous me remercierez, un jour.

> > anti psychiatrie ... partant !!

Bonjour à lill, B 17, et bile-boy ...

Personnellement je suis trés interéssé par le mouvement anti-psychiatrique.

je réside à CAEN ou il y a plein d'abus de la part des institutions.

je suis trés surchargé ... mais trés interessé !!

si un groupe formel ou informel - selon les moyens - peu se former ...

je suis partant ... selon mes possibilités qui restent modestes face aux besoins !!

mon adresse est :

Kassandra@no-log.org

si ça ne marche pas, laissez un message sur le site (cette page) ... j'y repasserai quand je pourrais !!

merci. A+

> exemples d abus dans les HP

Les abus constaté aux services Bonafé et Bourneville - entre autre - sont :

1 - refus de sortie ou de visite en hospitalisation libre

2 - chantage à l'HDT ( hospitalisation pour personnes reputes"dangereuse") et pression psychologique

3 - flou dans l'explication des droits et ce qu'il refuse

4 - refus de laisser prendre contact avec un avocat

5 - pratique d'acte médicaux non consenti

6 - refus d'accés au dossier médicaux

7 - usage abusif des neuroleptiques et des cellule d'isolement

8 - menace de privation de visite

9 - absence de suivi médical sérieux

10 - refus de soin - généraliste, ORL, dermatologie, allergologie

En fait :

Quand tu es dedans tu est privé de tous tes droits - plutôt que les

banlieux, ce sont les hôpitaux et les prisons qui sont des zones de

"non-droit" ...

Comme tout est fermé et qu'il y a plein d'infirmier et de vigiles, et que

tu n'as plus ton téléphone, comment trouve tu un avocat ?

Comment prouve tu des abus lorsqu'il n'y a pas de témoin ?

Je n'ai peur de rien pour moi car la peur est synonime de se laisser faire

et tu est plus victime d'abus si tu est docile ou fragile ...

bien sur si tu te défend violemment ou en criant celà se retourne contre toi

Anonyme

> > anti psychiatrie

je ne suis pas de nantes, je ne suis de nulle part d'ailleurs car je fuie actuellement la psychiatrie et la protection de l'enfance qui veulent m'enfermer cette foi ds un foyer pr ados( ça change de l' HP).

mais j'aimerais vraiment avoir l'occasion de parler ou meme de rencontrer des gens ayant subi de près ou de loin l'oppression psychiatrique, ou juste des gens qui seraient interessés par ce sujet.

depuis mes 14 ans j'ai vécu l'enfer de l'internement, la camisole chimique, le lavage de crane, la surveillance et le controle a l'exterieur...bref la terreur et la souffrance que vivent, je crois, la plupart des gens qui ont le malheur de penser que le monde ne va pas si bien,de ne pas le supporter, et de croiser un jour le chemin de ces saloparts qui prétendent t' aider en t'enfermant, te droguant, te déshumanisant et t'alienant.

je trouve regretable que nos milieux dits militants, libertaires, anti autoritaires ou je ne sais quoi encore, limitent les luttes anti enfermement a la prison ds son sens légal.

Sont-ils au courant qu'on enferme sans proces et sans motifs,sans durée déterminée et sans explication des gens, des enfants de 5 ans a peine, qu'on les drogue ( attachées, a coup de seringue de les fesses si besoin),qu'on les entrave a des lits ou qu'on les enferme en cellule d'isolement privés de tout ce qu'ils possedent (meme mon nounours, ma culotte ou mon collier...),qu'on les humilie,les déshabille, les fouillent,les dépossede d'eux-meme, pour les balancer dehors un jour,abrutis, détruits, dépendants de tercian ou de prozac, traumatisés a vie, s'ils ne se suicident pas avant et tout ça sous l'autorité (quasi) absolue du bienveillant psychiatre??????????

de telles atrocités devraient, il me semble, révolter et faire lutter quiconque un tant soit peu préocupé par l'idée de liberté, de respect des personnes...

mais mon experience au sein des milieux militants m'a démontré que seule une poignée d'internés a conscience de l'oppression psychiatrique...

C'est vraiment frustrant et j'aimerais que les gens prennent conscience, j'aimerais pouvoir parler avec des gens ayant ressenti ou théorisé ceci.

vous pouvez m'écrire a

lysistralala@no-log.org

je serais vraiment motivée pour discuter de ça avec des gens interessés, creer des groupes d'actions et/ou de parole, ou je ne sais quoi encore pour lutter a tous les niveaux possibles contre ce qui me parait etre un des plus redoutables prédateurs de la raison, de la liberté et de la vie, et qui ne cesse d'accroitre son pouvoir, son champs de pouvoir, sa crédibilité au sein de l'opinion publique, et son impact indirect et non conscientisé ds nos vies quotidiennes.

REVEILLEZ-VOUS

MORT A LA PSYCHIATRIE

> > anti psychiatrie

Je recherche des témoignages de personnes ayant subi des internements abusifs, assorties ou non de violences policière (ou gendarmerie) en France, en Belgique.

Ceci a but de:

-créer un collectif puissant et organisé pour obliger nos Etats pseudos démocratiques (en particulier la France) à enfin abolir l'hospitalisation d'office et les HDT, (sauf cas de violence avérée et établie, voie de fait). De même, diminuer considérablement le pouvoir complètement démesuré des psychiatres.

-Parvenir à faire condamner à de lourdes peines de gens et autorités s'étant rendues coupables d'un internement abusif sur un tiers, ceci pour que les psychiatres et autorités ne se croient plus autorisés à faire n'importe quoi, en toute impunité. Décourager aussi de cette façon

-Interdire tout traitement médical forcé et gommer la notion de "incapable de décider pour lui-même" qui permet actuellement toutes les déviances sur un individu.

-Les hôpitaux psychiatriques sont des zones de non droit, et une prison est par comparaison un modèle de démocratie et d'humanisme et de respect des droits de l'homme ! Il faut impérativement que cela cesse !

-Information du public par la rédaction d'un ouvrage consacré entièrement aux abus psychiatriques et à la situation de la psychiatrie actuellement. J'ai donc besoin des témoignages d'ex-patients, de leurs alliés, de juristes, de personnel infirmier, de médecins...voire, pourquoi pas, de psychiatres...

-Avec l'arrivée de Nicolas Sarkozy, sont venues les lois liberticides...

-Attention aussi de ne pas systématiquement lier la lutte anti-psy à l'Eglise de Scientologie ! Cette confusion est volontairement entretenue pas les psychiatres et la magistrature !

-Pour votre information, je ne suis pas scientologue, je n'appartiens à aucun mouvement, aucune religion. Je ne milite pour aucun parti. Je condamne cependant la politique de N.Sarkozy, une odieuse stratégie d'exploitation des peurs de l'individu, la même utilisée jadis par un certain A.Hitler...L'Histoire est censée nous servir de leçon ! Et n'oubliez pas: la peur ne résout pas le danger ! au contraire.

-Je suis touchée personnellement. Je pensais être à l'abri, que cela n'arrive qu'aux autres...mon compagnon est interné en HDT à Auxerre depuis le 05/08/2006

Déjà sensibilisée par le problème, je suis donc aujourd'hui confrontée de face et j'ai décidé d'agir. C'est David contre Goliath, je sais...mais finalement: qui a gagné ?

-Pour cela, j'ai cependant besoin de vous: à l'heure actuelle, il n'y a encore qu'une seule chose que craignent les politiques, l'opinion publique !

Pour cela, il convient de se rassembler en collectif, et de pousser la Presse à en parler, à diffuser l'information. La façon de procéder des sans-papiers est un exemple dans le genre.

Vous pouvez m'écrire à alexdesilesie@hotmail.com

Vous pouvez visiter l'ébauche d'un dossier sur Internet à la page http://alexdesilesie.oldiblog.com/?page=articles&rub=209221

De mon site généraliste et ludique http://alexdesilesie.oldiblog.com/ qui n'avait au départ pas la vocation de traiter du problème psy.