Violence pro-prostitution contre la Maison des femmes

Mot-clefs: Archives
Lieux:

 
Recourant à des méthodes d'intimidation dignes de certain-es militant-es pro-vie et de certains masculinistes, des militant-es pro-prostitution ont fait irruption, récemment, à la Maison des femmes de Paris «pour revendiquer des positions qui leur sont personnelles: considérer la prostitution comme un travail, mais ce matin-là, elles ont aussi décidé d'être très violentes avec une des militantes de la Maison des femmes...»

Lire le communiqué de la Maison des femmes de Paris
ici
ou ici.

Et le commentaire de Mathieu

(...) Le mouvement pro-prostitution est entré dans une phase où il se pose en acteur politique, et en agitateur de terrain. Quelle approche politique? Quelles actions de terrain? Un début de réponse est fourni par l'actualité (un début, seulement).

(...) une action de ce type [celle menée contre la Maison des femmes de Paris] montre une inflexion politique, voire à mes yeux un virage à 180°, de la part du militantisme d'inspiration Act up (je me permets le lien puisque c'est une accointance revendiquée par Les Putes). Historiquement Act up s'est toujours attaqué aux puissants, au pouvoirs, aux fabricants de médicaments, bref à ceux qui détiennent la force et le pouvoir. S'attaquer aux féministes montre une inflexion de cette approche (...)

Chose certaine, c'est que par un tel nom ("Les putes"), l'association revendique de représenter toutes les personnes prostituées. La question de la représentativité est donc posée ipso facto par le choix de ce nom. C'est un choix politique fort. Il implique que s'opposer ou questionner le discours et les positions de cette association revient à s'en prendre en bloc à toutes les personnes prostituées. (...)

Lire le commentaire complet.

On peut lire aussi

* Survivantes" et féministes contre la prostitution, par Élaine Audet

"
Clients de la prostitution: déterminants et motivations»
, par Claudine Legardinier et Saïde Bouamama

" La coupe du monde de la honte - Un scandale qui en cache d'autres", par Milaine Alarie, Martine Mercier et Richard Poulin

Sisyphe

Commentaire(s)

> > Violence pro-prostitution contre la Maison des femmes

Dans l'article complet, il y a une critique des gens qui placent abolitionnistes et prohibitionnistes sur un pied d'égalité. Sous prétexte, il me semble, que l'abolitionnisme veut supprimer la prostitution et le prohibitionnisme "seulement" l'interdire, ce qui ne l'empêchera pas d'exister. Maisdans les faits, cette assimilation est justifiée. Aucune politique abolitionniste ne réussira jamais, à moins d'envoyer les prostituées et les clients en camps d'extermination. Tout simplement parce qu'on n'est pas tous identiques,certaines personnes accordent plus ou moins d'importance que d'autres à leur sexualité. Il ya en a pour qui c'est quelque chose d'infiniment précieux, et pour d'autres, non.

> > Violence pro-prostitution contre la Maison des femmes

la prostitution, tant qu'elle n'est pas forcée, est la relation sexuelle la moins hypocrite: chacun sait exactement ce que l'autre attend: plaisir contre argent, et c'est tout. pas de doutes genre "est-ce qu'il m'aime ou il fait semblant?" non, là on sait ce que l'autre veut ou est pr^t à faire, et contre quoi