A l'adresse de la COORDINATION NATIONALE !

Mot-clefs: Archives
Lieux:

Appel à l'adresse de la Coordination nationale des étudiants et lycéens contre la loi dite sur "l'égalité des chances", pour restructurer le mouvement et créer une dynamique anti-libérale...
Alors voila, je suis etudiant a Lille 3, une des facs bloquees depuis le plus longtemps, j'ai participe aux manifs de Paris les 16 (attaque de la Sorbonne), 23 (avec la fin catastrophique esplanade des Invalides) et 28 mars (finie a Republique), a toutes celles de Lille depuis le debut du mouvement, ainsi que la plupart des actions coup-de-poing et manifs sauvages de cette derniere semaine a Lille. J'ai evidemment soutenu les blocages des la première heure, assiste aux AG, etc.

Aujourd'hui je fais un constat : aux votes les ecarts entre pro et anti-blocage se resserrent et finiront par l'emporter, nous mettant dans une situation difficile ou il faudra renoncer totalement au blocage. Autre probleme : les etudiants liberaux et autres droitistes se mobilisent et recuperent le soutien des etudiants anxieux, commencent a manifester plus frequemment et forment une multitude de comites et de sites anti-blocage et de plus en plus anti-mouvement, voire partisans de la loi sur l'egalite des chances…

Soyons plus malins que nos detracteurs de l'UNI et autres liberaux-fachos en herbe, faisons un vrai pied de nez au gouvernement, ainsi qu'a cet obscur Sarkozy qui attend gentiment son heure…
Voila ce que je propose :
Mettons de côte notre orgueil, jouons avec les failles des revendications droitistes, et decidons de :
- ne bloquer les facs que deux jours par semaine, mais de rester present sans cesse sur la fac et dans les actions les autres jours, pour informer, occuper les lieux, amener à nous les anti-"loi sur l'egalite des chances" qui nous fuyaient a cause du blocage et empêcher que les cours des journees d'actions soient deplaces pour contourner le blocage.
- exiger de l'administration de garder l'amphi le plus stratégique de notre campus pour les AG et informer les etudiants de l'heure de leur tenue. A eux apres de voir s'ils veulent s'engager pour leur avenir ou non.
- nous consacrer entierement a continuer de bloquer les axes routiers, les gares, les mairies, les prefectures, et enfin s'occuper efficacement des entreprises...
- faire revoter l'elargissement de la plate-forme de revendication pour ne plus s'axer sur ce foutu CPE, mais sur toutes les lois liberales et liberticides de ces trois dernieres annees (retraites, sante, privatisation EDF-GDF, loi Fillon, loi Robien…).
- aborder les sujets sensibles aux ouvriers qui subissent les licenciements (nous avons partout des entreprises victimes de plans de licenciements massifs, potentiel non négligeable d'ouvrier mécontents du systeme. (Dans le nord, nous avons Metaleurop qui a subi une crise grave, Levis qui s'est vu délocaliser, etc., et tous ces gens en ont assez de subir la dictature de l'actionnariat et du néolibéralisme).
- demarcher les syndicales ouvrieres de toutes les entreprises de notre region pour exiger d'eux l'abandon de leur bureaucratie casseuse de mouvement (c'est quoi cette ineptie de voter une action une fois par semaine, voire toutes les deux semaines !!). On attend d'eux la greve generale reconductible, voire illimitee, ou une declaration officielle selon laquelle ils ne se sentent pas réellement concernes par la condition de leurs adherents !
- envoyer des delegations representer et expliquer notre lutte dans les autres pays d'Europe pour federer tous les mecontents du neoliberalisme.
- CESSER DE JOUER L'ETERNEL JEU DE LA DIVISION AVEC DES DEBATS STERILES (la coordination de Lille etait une honte, et l'organisation de deux coordinations distinctes pour la semaine prochaine une mascarade qui tuera le mouvement). OUBLIER NOS DISSENSSIONS ET NE PAS SE LAISSER BOUFFER PAR LES RIVALITES ANCESTRALES !!! On donne ainsi la même images que celle, grotesque, donnee par nos parlementaires !

Dans cette perspective, nous n'avons qu'a gagner : nous regagnons la sympathie des etudiants inquiets pour leur annee (a juste titre), nous ramenons a nous le monde ouvrier et nous lançons enfin une vraie dynamique contre la progression nefaste de notre societe.

Les generations d'avant ont laisse faire le liberalisme qui aujourd'hui nous ecrase, a nous de les amener avec nous a reparer cet abandon vecteur de regression sociale !
Si ce n'est pas cette annee qu'on met en place un avenir potable, ce sera une catastrophe pour l'economie mondiale (c'est à partir de cette année 2006 que l'OMC et le FMI mettent en application le Programme de Doha pour le « developpement » qui achevera de detruire nos structures sociales ; en sachant bien que ces instances prennent le pas sur nos Etats pour la mise en place de nouveaux plans economiques : la France et tous les pays signataires se devront d'appliquer leurs directives).

Soyons intelligents, federons nous enfin autour d'une action commune et sauvons notre avenir. C'est aux jeunes, avec le soutien des anciens, de changer la donne !

J'ai peur pour notre avenir, aidons-nous !

Email Email de contact: eunous_AT_hotmail.fr

Commentaire(s)

> > A l'adresse de la COORDINATION NATIONALE !

EVENEMENTS


tout le monde mange


sauf le chômeur


le chômeur qui ne mange pas parce qu'il n'a rien à manger


il est assis sur le trottoir


il est très fatigué


depuis le temps qu'il attend que ça change


il commence à en avoir assez


soudain il se lève


soudain il s'en va


à la recherche des autres


des autres


des autres qui ne mangent pas parce qu'ils n'ont rien à manger


des autres tellement fatigués


des autres assis sur les trottoirs


et qui attendent


qui attendent que ça change et qui en ont assez


et qui s'en vont à la recherche des autres


tous les autres


tous les autres tellement fatigués


fatigués d'attendre


fatigués...


Regardez dit l'hirondelle à ses petits


ils sont des milliers


et les petits passent la tête hors du nid


et regardent les hommes marcher


S'ils restent bien unis ensemble


ils mangeront


dit l'hirondelle


mais s'ils se séparent ils crèveront


Restez ensemble hommes pauvres


restez unis


crient les petits de l'hirondelle


restez ensemble hommes pauvres


restez unis


crient les petits


quelques hommes les entendent


saluent du poing


et sourient.


1937.


Paroles de Jacques Prévert