Compte rendu A.G Intermittents 44 du 16/07/03

Mot-clefs: Archives
Lieux: Nantes

 
Assemblée générale du 16/07/03

Tout d'abord les prochains rendez-vous :

Assemblée générale : jeudi 17 juillet à 13h30 au lieu unique. Cette AG est
très importante puisqu'elle ne parlera QUE des actions prévues dans
l'immédiat (concerts, festivals, Puy du Fou, Johnny...)

Ensuite à 16h au Lieu Unique (et non plus à Trempolino, pour une raison
évidente de commodité): CA élargi d'ASPROS (l'association qui sert de caisse
financière à l'AG des Pays de la Loire). Cette réunion est extrêmement
importante & un maximum de personnes sont concernées...

Comme hier, une partie de l'AG s'est déroulée "en extérieur" puisque nous
sommes partis dans l'après-midi à la direction départementale du travail
pour obtenir des "informations" sur le plan du gouvernement pour nous
"aider" (voir plus bas).

Compte rendu du jour :

Concert de Patrick Bruel hier soir aux Moutiers :
La délégation a été très bien reçue. Bruel ne se mouille pas, car il ne sait
pas ce que représente l'accord, mais il a donné un temps de parole a la
coordination de Nantes devant son public (chaleureusement accueillie et
applaudie).

Audiovisuel :
L'une des raisons pour lesquelles il n'y a pas de rediffusions en ce moment
est que le droit syndical interdit de diffuser le travail de comédiens (et
de personnes de l'audiovisuels) en grève. Concernant Orange, la diffusion
d'un enregistrement en deuxième partie de l'opéra nous a choqué & nous
espérons que la plainte portée contre France 2 portera ses fruits.

Bilan de l'occupation de la Drac

Nantes :
Article à venir dans le journal le Monde, bon impact, la sortie de la DRAC
par les CRS fut moins "polie" que la dernière fois, bien que digne et calme.
Les représentants de l'AG demandaient des précisions sur les déclarations de
Chirac du
14/07 quant au versement d'un fonds de soutien aux festivals et compagnie :
"Vous savez bien qu'il n'y a rien de prévu" nous a-t-on répondu !

Info : 1500 adhérents de CFDT santé viennent de rendre leur carte à
Chérèque.

Info : un élu régional UMP demande à ce que nous fassions passer un texte
"appel des élus" qu'il pourront signer et soumettre au gouvernement. Ils
sont plusieurs aujourd'hui au sein de l'UMP à juger l'attitude du
gouvernement très maladroite. L'AG décide de produire un texte très concret
de soutiens aux intermittents des Pays de la Loire (il pourra être repris à
l'envie par les autres régions). Nous partons d'un texte qui a déjà été
diffusé sur les listes de discutions, et il sera soumis au vote de
l'Assemblée demain. Il est décidé ainsi de maintenir la balle (voir d'en
ajouter) dans la camp des politiques.

Info : le texte de l'asso des centres chorégraphiques nationaux (retrait du
protocole et négociation menées sérieusement) est disponible. A faire
circuler.

Info : le MEDEF demande au gouvernement de ne pas s'exprimer sur ce qui ne
le regarde pas : les fraudes au régime des intermittents commis par le MEDEF
(CQFD!)

Info : Noir Désir ne soutient pas forcément le festival des Vieilles
Charrues : ils étaient en vacances et c'est leur manager qui a parlé à leur
place, le groupe prépare un communiqué.

info : un appel du SYNDEAC à signature à paraître : "cessez l'affrontement,
les élus se positionnent pour faire cesser un conflit désastreux..."

Info : quelques députés UMP se déclarent scandalisé de l'indemnité de
Messier et demandent au gouvernement d'intervenir.

Info : SUD Edu lance une réflexion sur les moyens d'actions économiques a
notre disposition pour forcer le monstre libéral a revenir à sa place : dans
sa boutique d'où il n'aurait jamais du sortir (et même si y a encore du
boulot dans sa boutique)

Il est décidé de se rendre à l'inspection du travail et de continuer l'AG là
bas. Trois motifs pour aller demander des informations au directeur du
travail et de l'emploi de Loire Atlantique :

1 - qu'en est il de la chasse au abus que Chirac a promis le 14/07 ?

2 - qu'en est il de la plainte à l'encontre de l'association de
Mouzillon (nuit du muscadet) concernant des personnels non grévistes qui ont
brisé la grève.

3 - qu'en est il des amnisties du 14/07 puisque pour la première fois
cette année elle concerne aussi les infractions au code du travail (sic!)
Interruption donc de l'AG pour aller à la DDTE où nous avons trouvé des CRS
nous barrant l'accès. Nous étions une bonne cinquantaine. France Bleu Loire
Océan qui a fait un papier dans le journal de 18h30, la presse locale est
venue aussi...

Une délégation a été reçue par Mr Oger, directeur départemental. Voici ses
réponses sur les différents points :

1- Discours de Chirac : "Aucun moyen supplémentaires a ma connaissance,
aucune annonce préalable à nos services, j'ai découvert cette proposition
comme vous en écoutant le président."

2- Mouzillon : "Pas de procès verbal mais une convocation du président de
l'asso permettra d'assurer un entretien contradictoire à l'issue duquel, si
la faute est confirmé il y aura signalement au parquet."

3- Amnistie : "Ce type d'amnistie est une première, seul le parquet pourra
dire quelles sont les infractions qui en ont bénéficié."

Retour à LU pour terminer l'AG.

Renaud demain (jeudi 17) aux Moutiers. Même si c'est la même organisation
que pour Bruel, nous n'aurons pas à faire au même type de producteur. Une
délégation doit s'y rendre pour demander un droit de parole.

"Les noces de Figaro" au Château de Goulaines les 17, 18 & 19 juillet : Il
s'agit là typiquement de ce que nous avons privilégié comme cible
potentielle : une grosse production, avec des tarifs de places limitant
l'accès aux plus riches, fortement subventionné et médiatisé. Une délégation
y est envoyée pour négocier un droit de parole. En cas de refus, l'Assemblée
a voté massivement pour un blocage du spectacle d'une manière ou d'une
autre.

Française des Jeux : des émissions seront tournées samedi 19 à St Brévin les
Pins & dimanche 20 à la Tranche sur Mer.. La commission audiovisuel voit ce
qui est réalisable & nous en parle...

Le Puy du Fou : L'intervention se précise, ce n'est plus qu'une question
d'heures ou de jours... Tenez-vous prêts ! Nous précisons au passage qu'il
est hors de question de mettre qui que ce soit en danger. S'il le faut, les
forces de l'ordres seront appelées par nos soins pour sécuriser nos actions
afin qu'il n'y ait aucun dérapage.

Commission audiovisuel : Gros travail de fond sur l'information aux
personnes qui n'ont pas encore conscience de ce qu'implique le protocole
pour chacun (non, il ne touche pas que les plus petits d'entre nous !) +
travail sur la forme : interventions réfléchies sur tous les directs locaux
(eh oui, on n'oublie pas le tour de France, mais on ne touchera pas aux
cyclistes, c'est promis !)

Conférence de presse vendredi : les compagnies de retour d'Avignon, ainsi
qu'une délégation représentant l'Assemblée donneront leurs visions des
choses à la presse locale.

Johnny : rappel :
OCCUPATION du SITE JOHNNY HALLIDAY (SÉDIÈRES)
Rendez-vous le 18 JUILLET 2003, à 07h00 au Lieu-Dit "Gare de Corrèze".
Attention, il s'agit bien d'un Lieu-Dit, et non d'une quelconque Gare SNCF !
Sortie sur la A 89 TULLE-EST.
Pour plus d'infos, en continu, vous pouvez composer le 3672 depuis un
portable, puis le code 119 119.
Il est demandé de venir avec 1 T Shirt blanc, dans le but de pouvoir le
taguer, pour les référents "organisation".
A tous, il vous est recommandé de venir avec de quoi dormir, et de quoi
faire face aux conditions climatiques (canicule et/ou orages, de l'eau,
etc...
Contactez vous les uns les autres, venez nombreux, sachant que plein de
coordinations, et des flux extérieurs seront mobilisés!
Pour Infos, notamment pour ceux qui se rendront sur le site dès le 17, dans
la journée, voici quelques numéros de responsables:

Philippe 06 07 34 71 37

Henri 06 70 31 72 85

Catherine 06 13 24 24 37

David 06 80 130 220


Enfin, deux-trois actions concrètes, réalisables et qui peuvent être
efficaces :

Action citoyenne :

A tous ceux qui ont contacté des élus (en faisant par exemple remarquer que
pour dépassement des plafonds , nous n'auront pas droit au RMI, ou ce qu'il
en reste) , à tout ceux qui ont trouvé des failles techniques par rapport au
code du travail , à tout ceux qui argumentent sur la contestation de la
véracité des comptes de l'Unédic sur les annexes 8 et 10 , à toutes filières
possibles , envoyez vos doléances en recommandé avec accusé de réception,
sous forme de recommandé simple , c'est à dire une feuille sans enveloppe
(le texte doit donc tenir dessus) pliée sur elle même (gardez une photocopie
et l'avis de la Poste). Pour les élus, faites le personne par personne +
les présidents d'assemblées territoriales. Évitez le farfelu, tout en
exploitant toute idée. Expédiez dès Mardi… FONCEZ !!!

extrait du texte de loi concernant cette démarche :

"toutes personnes intéressées sont priées, conformément aux articles
L.133-14 et R.133-1 du code du travail, de faire connaître leurs
observations et avis au sujet de l'agrément envisagé.
Leurs communications devront être adressées à la délégation générale à
l'emploi et à la formation professionnelle, 7, square Max-Hymans, 75015
Paris."

Action "un petit clic contre une grosse claque"
En ce moment, à lieu sur le site Internet de TF1 un sondage intitulé:

"Soutenez-vous le mouvement des intermittents?"

Il suffit de cliquer pour faire évoluer le sondage (dans le bon sens!...)
Ce serait dommage de ne pas en profiter, non? A l'heure où se mail part,
nous avons réussi à le faire passer à 53% de favorables (contre 32%
seulement il y a 24h !)
http://www.tf1.fr/news/economie/


Enfin, histoire d'en rajouter une couche :
Il est demandé de renvoyer individuellement le texte ci-dessous signé, à
l'adresse suivante :

appelpresident@yahoo.fr

signature :
nom et prénom :
profession :
adresse mail :

[ville], le .... juillet 2003


Monsieur Le Président de la République
Monsieur Le Premier Ministre
Mesdames et Messieurs les membres du gouvernement

Vous ne pouvez rester sourds à la raison :

De toute part des voix s' élèvent pour dire que l 'accord relatif à l
'indemnisation du chômage des salariés intermittents du spectacle signé le
26 juin dernier n'est pas acceptable, parce qu'il met en danger la vie des
femmes et des hommes qui font la création aujourd'hui.
Nous vous demandons de surseoir à l'agrément de ce texte.
Nous vous demandons la mise en place immédiate des mesures de contrôle des
abus, décidées par le Ministre de la Culture ; celles-ci pourront être
complétées par d'autres dispositions proposées par les partenaires sociaux
du spectacle. Car les intermittents du spectacle, conscients de la nécessité
de moderniser leur régime, ne sont pas les "irresponsables" que certains
fustigent, mais de véritables interlocuteurs, capables de propositions,
nourris par leur expérience de travail et leur inscription dans la société.
Ce délai permettra de mesurer les premiers effets résultant de l'application
de ce plan sur l'économie du secteur, et en conséquence de mesurer plus
exactement la réalité des enjeux.
Nous vous prions également de demander à l'Unédic de procéder dans le même
temps à une projection analytique de l'application du texte signé le 26 juin
dernier (complété des amendements signés le 8 juillet) sur un échantillon de
1 500 dossiers (représentatifs de toutes les professions concernées). Cette
étude devra être menée conjointement entre l'Unédic et les fédérations
syndicales des salariés de ce secteur avec la collaboration d' un
représentant des employeurs de nos
secteurs, et celle d' un représentant du ministère de la culture.
Le résultat de cette étude sera publié, afin que la transparence et la
clarté soient assurées sur les fondements de départ et les conséquences
concrètes de cet "accord" tant décrié.
Enfin, nous vous engageons à organiser dans les plus brefs délais la tenue
d'un débat national sur la politique culturelle, car nous savons que le
problème de l'assurance chômage n'est qu'un des points névralgiques du
malaise que nous vivons.
Nous pensons que la professionnalisation d'un secteur ne peut se réduire à
l'exclusion d'une partie de celles et de ceux qui le composent.
Nous pensons que la question du financement de la culture est posée depuis
nombre d'années, et qu'il faut avoir le courage politique d' y apporter des
réponses.
A l'issue de ce délai, et à la lumière de tous ces éléments de réponse, la
négociation sur l'indemnisation du chômage des salariés intermittents du
spectacle pourra se poursuivre entre les partenaires sociaux dans le cadre
de l'Unédic.
Monsieur Le Président de la République
Monsieur Le Premier Ministre
Mesdames et Messieurs les membres du gouvernement
Nous vous demandons de nous entendre, afin de donner les moyens et le temps
de réfléchir aux réformes profondes et nécessaires de notre secteur
d'activité.



Intermittents en danger = culture en danger

Assemblée Générale des Professionnels du Spectacle et de l'Audiovisuel de
Loire Atlantique

Infos : Le lieu Unique - rue de la Biscuiterie - 44000 Nantes
Ligne directe intermittents : 02 51 82 15 50
mails : valk@oreka.com & CGT Spectacle 44 : CGT.SPLAM@FREE.FR

Email Email de contact: ano_AT_numo.us