CPE-CNE, CDI-CDD, RMI-RMA... des Conditions Pires d'EXPLOITA

Mot-clefs: Archives
Lieux:

 
CPE-CNE, CDI-CDD, RMI-RMA...
Derrière ces sigles la même et ignoble réalité capitaliste:

des Conditions Pires d'EXPLOITATION!

VIOLENCE de classe inouïe qui oblige les prolétaires à se vendre aux patrons pour pouvoir tout simplement survivre.

VIOLENCE bourgeoise qui se résume à une dégradation générale de toutes nos conditions de survie: boulots toujours plus merdiques et toujours moins bien payés, bouffe toujours plus nocive, air toujours plus pollué, maladies encore plus mortelles...

VIOLENCE capitaliste encore dans la guerre quasi permanente où se débat plus de la moitié de la population de la planète.

ET CONTRE TOUT CELA, COMMENT RÉAGIT-ON?

° En défilant comme des moutons derrière ceux qui cassent nos luttes, négocient notre misère avec nos exploiteurs et nous renvoient au boulot ou à l'école: LES SYNDICATS!

° En s'enfermant dans la débilité de l'assembléisme, véritable moulin à parlottes et non véritable lieu d'organisation de la lutte, ainsi l'AG de Dijon s'est réunie (19-20 mars) pendant 17 HEURES pour décider 2 journées de "mobilisation"!

° En gobant les promesses des politiciens de tout poil qui nous revendent le miracle de l'alternance pour enterrer nos luttes dans les urnes.

° En se laissant piéger dans des affrontements stériles là où les forces de l'ordre bourgeoises nous attendent et sont donc les plus fortes.

Prolétaire, si tu désires réellement être victorieux, il te faudra descendre autrement dans la rue.

REFUSONS de marcher au pas dans ces défilés carnavalesques où la seule chose qui se dégage c'est la sensation d'impuissance.

ORGANISONS des manifestations en-dehors et contre les syndicats, les partis,... Qu'elles soient de véritables lieux de lutte!

CASSONS le démocrétinisme des AG "souveraines et massives", crachons sur les "délégués élus et révocables en permanence"... Brisons le fétichisme de la majorité. Assez de parlottes, d'élections, passons à l'action.

ATTAQUONS la bourgeoisie là où elle ne nous attend pas. L'Etat veut s'arroger le monopole de la violence: brisons-le! A la violence de l'Etat, opposons la violence prolétarienne.

ETENDONS le mouvement à tous les secteurs de notre classe: grève générale en-dehors et contre la mascarade syndicale, sabotage de la production. Organisons des piquets volants, bloquons la circulation des marchandises aux carrefours, gares, aéroports...

ETRANGLONS la dictature de l'économie comme nos frères de classe l'ont fait récemment de par le monde (Bolivie, Algérie, Argentine, Irak, etc.).

A bas le travail! A bas l'exploitation! A bas le capitalisme!

DÉTRUISONS CE QUI NOUS DÉTRUIT!
PROLÉTARIAT CONTRE BOURGEOISIE!

Groupe Communiste Internationaliste (GCI)
www.geocities.com/icgcikg - icgcikg@yahoo.com

Camarade, n'hésite pas à reproduire tout ou partie de ce tract, il est l'expression d'une classe qui vit, qui lutte pour supprimer sa propre condition d'esclave. (21 mars 2006)

Email Email de contact: icgcikg_AT_yahoo.com

Commentaire(s)

> > CPE-CNE, CDI-CDD, RMI-RMA... des Conditions Pires d'EXPLOITA

Bonjour CONTRE LE CPE

Le probleme aujourd'hui du chomage ne sera certainement pas résolu avec le CPE, ou meme tout autre type de contrat de travail !!! En effet, la conjoncture actuelle ne permet pas aux entreprise une bonne visibilité sur leur activité dans un futur plus ou moins proche. Certes, le taux de chomage chez les jeunes en France est le plus élevé d'Europe.

A quel niveau se situe alors le problème, pourquoi une PME a peu de chance de "survivre" au moins 5 ans ?

Tout simplement parceque les charges qui leur sont imposées dans les premières années sont collossales ! Comment voulez-vous qu'une entreprise engage un jeune (pas d'experience) sans savoir si elle pourra continuer a l'assumer 6 mois plus tard? Mais la solution ne peut etre de placer les jeunes en situation d'inégalité face à l'employeur !

L'interim existe, accès au locapass (l'Etat se porte caution pour le logement), et l'employé percoit 10% de prime de précarité.

Le CDD existe, il est renouvelable une fois, l'employé a accès au Locapass, et la prime de précarité est là encore de 10%.

Dans le cas du CPE, en cas de "remerciement", seulement 8% des revenus comme indemnité, et bien sur, le Locapass.

J'ai personellement travaillé en interim, en CDD, et en CDI (actuellement), et mon logement est loué avec locapass. Dans les faits aujourd'hui, le CDD constitue pour l'employeur un moyen de tester son salarié, dans le but de l'engager par la suite en CDI.

Je voudrais reellement dénoncer cette politique, qui vise à trouver des soit-disant "solutions" au problème du chômage.

La véritable solution est en réalité bien plus problématique. En effet, il "suffirait" de réduire les charges des entreprise de moins de 20 salariés pendant les premieres années, voire une exonération quasiment complete pendant 2 ans. Le problème serait en fait le suivant : comment voulez-vous que notre pays, qui paye plus de 50 milliards d'euros par an, et ce uniquement pour payer les interets de la dette, accepte de baisser les charges à ce point ? Le manque à gagner serait énorme.

La population non plus ne serait pas contente, bien pire qu'aujourd'hui, car il faudrait renoncer à toucher une retraite de la part de l'Etat (les entreprises ne cotisant plus...).

Les points forts : reculer pour mieux sauter !

En effet, les entreprises, beaucoup moins taxées qu'actuellement, se trouveraient avoir une marge de maneuvre bien plus grande, et donc une bonne flexibilité (ce qui est necessaire).

Une entreprise confiante embauche, a les moyens de former ses salariés, qui du meme coup se sentiront plus impliques dans leur travail. Donc confiance des entreprises, idem chez les employés.

Baisse du chomage-Augmentation de la consommation-Augmentation de la production-Necessite d'embauche-ETC....

Pour moi, le plus grave donc dans le cas du CPE, est son inutilité. Dans un pays viellissant, il est certes temps de se rendre compte qu'il faut désormais fonctionner différemment, mais pas n'importe comment.

LE CPE NE PEUT EN RIEN ETRE CONSIDERE COMME UNE SOLUTION A LA BAISSE DU CHOMAGE !!!!