Cauma generau / Grève générale

Mot-clefs: Archives
Lieux:

 

Espiar-medium
Pas de titre pour 5200



(version en français en dessous)


La RESISTéNCIA qu'ei ua question de DIGNITAT

CAUMA GENERAU

Lo governament UMP/MEDEF que persegueish las atacas contre lo dret deu tribalh dab lo Contracte de Purmèra Embaucha e lo Contracte Navèra Embaucha qui asserveishen enqüèra drin mei lo pòple aus interests deu patronat e deus accionaris.
L'arrefús qui tornèn affirmir un milion de personas dimars passat, ne'us sembla pas briga concernir.
Drin a drin los governaments successius que privatizan lo service public (EDF, GDF, en tot eludir la question deu nucleari, la pòsta, Telecòm, etc) que desapitan lo sistèmi de solidaritat tà las retiradas, l'assegurança caumatge, la securitat sociau, lo sistèmi educatiu ....
A las protestacions deu pòple que responen per l'indiferéncia, lo mesprètz e la repression. Non desbrembem pas Beglas e Lo Paoli.
L'expression collectiva ne'us interessa pas sonque per las tempsadas electoraus.
Las gesticulacions actuaus deu Parti Socialista e deus sons satellitas MJS, UNEF, UNL, contre lo CPE qu'an per objectiu principau de desfaçar lo passat tà 2007.
L'Esquera Pluriau n'a pas tentat arren tà travar lo modele capitalista. Açò tanben n'ac cau pas desbrembar.
De cap a d'aquera politica reaccionària e capitalista, Anaram Au Patac que considera que las manifestacions conformistas e defensivas non son pas mei pro.
La cauma generau e la construccion d'alternativas hicadas en plaça peu pople e tau pople que son las solas responsas valederas e que deven estadas pausadas com revendicacions de faiçon clara e hòrta.
Un remèdi a las eleccions espectacles qu'ei l'autogestion, l'auto-organizacion au truvers d'Amassadas generaus. Qu'ei l'aprentissatge de la politica vertadèra.
Dens aquera dralha, Anaram Au Patac e lo Comitat Chiapas Pau-Auloron qu'organizen lo 22 de mars de qui viene a la sala Recabòrda a Pau la diffusion de un film sus l'auto-organisazion deus poblants de un barri popular de Caracas au Veneçuèla.



La RESISTANCE est une question de DIGNITE

GREVE GENERALE

Le gouvernement UMP / MEDEF poursuit les attaques contre le droit du travail avec le Contrat Première Embauche et le Contrat Nouvelle Embauche qui asservissent encore un peu plus le peuple aux intérêts du patronat et des actionnaires.
Le refus réaffirmé par un million de personnes ne semble pas les concerner.
Peu à peu les gouvernements successifs privatisent le service public ( EDF, GDF éludant toujours la question du nucléaire, la poste, Telécom, etc ), démantèlent le système de solidarité pour les retraites, l'assurance chômage, la sécurité sociale, le système éducatif...
Aux protestations du peuple ils répondent par l'indifférence, le mépris et la répression. N'oublions pas Bègles et le Paoli.
L'expression collective ne les intéresse que lors des échéances électorales. Les gesticulations actuelles du Parti Socialiste et de ses satellites MJS, UNEF et UNL contre le CPE ont un principal objectif : effacer le passé en vue de 2007.
La Gauche plurielle n'a en rien tenté d'enrayer le modèle capitaliste. Ca aussi ne l'oublions pas.
Face à cette politique réactionnaire et capitaliste, Anaram Au Patac considère que les manifestations conformistes et défensives ne suffisent plus.
La grève générale et la construction d'alternatives mises en place par le peuple et pour le peuple sont les seules réponses valables et doivent être posées comme revendications de façon claire et forte.
Un remède aux élections spectacles est l'autogestion, l'auto-organisation au travers d'Assemblées Générales. C'est l'apprentissage de la politique réelle.
Dans cette optique, Anaram Au Patac et le Comité Chiapas Pau-Oloron organisent le 22 mars prochain, à la salle Récaborde à Pau, la diffusion d'un film sur l'auto-organisation des habitants d'un quartier populaire de Caracas au Venezuela.

Email Email de contact: info_AT_anaram.org