GRÈVE GÉNÉRALE CONTRE LA RÉPRESSION !

Mot-clefs: Archives
Lieux:

 


Untitled Document




CPE, DADVSI Etc. Bref : CONTESTATION GÉNÉRALISÉE


GRÈVE
GÉNÉRALE CONTRE LA RÉPRESSION !


http://mai68.org/journal/N106/16mars2006.htm

http://kalachnikov.org/journal/N106/16mars2006.htm

http://www.chez.com/vlr/journal/N106/16mars2006.htm

http://www.monhebergement.fr/do/journal/N106/16mars2006.htm


    La
répression du pouvoir aux abois est de plus en plus féroce et
utilise tous les moyens à sa disposition : les polices officielles,
bien sûr, mais aussi les milices fascistes des groupes néo-nazis,
ainsi que diverses provocations policières.


    La
Sorbonne aux étudiants et à leurs invité-e-s !


    Libération
immédiate de toutes les personnes arrêtées lors du mouvement
actuel et arrêt de toute poursuite judiciaire contre elles !


    Amnistie
des émeutiers de novembre !


    La
situation qui nous est faite dans ce pays est de plus en plus intolérable.
Ce pays est en train de devenir une véritable dictature de plus en plus
fasciste entre les mains d'une poignée de propriétaires capitalistes
exploiteurs du peuple qui utilisent tous les moyens pour réprimer une
contestation généralisée tellement justifiée qu'elle
est en train d'augmenter quantitativement et qualitativement d'une façon
explosive.


    Après
nous avoir détruit notre système de retraite, notre sécurité
sociale, après avoir détruit et plus ou moins privatisé
nos divers services publics, le pouvoir continue sa course effrénée
vers un retour aux conditions sociales du XIX° siècle. Nous ne pouvons
plus tolérer qu'on continue à nous forcer à suivre ce chemin.


    Un
NON franc et massif contre un tel chemin a été déclaré
par l'ensemble du pays lors du dernier référendum. Mais, bien
entendu, le pouvoir n'en a tenu aucun compte.


    Aussi,
en novembre 2006, les pauvres se sont levé-e-s en masse dans les
banlieues pour faire diverses émeutes :


    http://mai68.org/ag/875.htm


    Aussi
aujourd'hui, les jeunes, prenant à juste titre prétexte d'un CPE
destiné à les livrer pieds et poings liés à un patronat
toujours plus féroce, se lèvent avec force et commencent à
entraîner avec eux un prolétariat (au sens généralisé
de ce mot) qui ne demande en fait que cela malgré tous les freins que
les syndicats - financés par l'État (arme du pouvoir) -
ont réussi à lui imposer jusqu'à présent :


    http://mai68.org/journal/N99/13octobre2005.htm


    La
répression du pouvoir aux abois est de plus en plus féroce et
utilise tous les moyens à sa disposition.


    Sa
police a viré avec force violence les jeunes qui avaient pris la Sorbonne
comme lieu permanent de réunion et de discussion :


    http://mai68.org/ag/937.htm


    Et
les diverses bandes armées officielles
du pouvoir (police, CRS, Gardes Mobiles etc.) n'ont de cesse que de nous matraquer
et de nous gazer (ce qui est formellement interdit même en temps de guerre
par la convention de Genève).
Il
y a parmi nous de nombreux blessés et beaucoup de personnes se sont faites
arrêter !


    Mais,
le pouvoir utilise aussi pour ses basses oeuvres des
milices moins officielles ;
en effet, il y a des formes de répression
que le pouvoir a peur d'utiliser avec ses polices officielles parce que si elles
étaient dénoncées en tant que telles comme étant
l'oeuvre-même du pouvoir, cela déclencherait une révolution
dans ce pays.


    Aussi,
de même que le pouvoir colombien, pour assassiner les paysans contestataires,
utilise les AUC (des milices paramilitaires fascistes officiellement privées)
et n'utilise pas ou peu ses forces armées officielles pour de telles
tâches par peur de se le faire reprocher au niveau international, le pouvoir
en France utilise les milices fascistes des groupes néo-nazis français
pour casser le plus méchamment possible la gueule des manifestants.


    C'est
ce qui s'est passé récemment à la Sorbonne où les
contestataires ne peuvent plus se rendre à cause d'une présence
policière massive, mais où les milices néo-nazies sont
les bienvenues !


    C'est
aussi ce qui s'est passé dans bien d'autres endroits comme Toulouse par
exemple :


    http://toulouse.indymedia.org/article.php3?id_article=4358


    Et
le pouvoir commence déjà à utiliser les manipulations policières :


    http://nantes.indymedia.org/article.php3?id_article=8050


    Nul
doute que pour la répression, le pouvoir soit tenté d'utiliser
le truc qu'il avait utilisé déjà le 8 mars 2005 :


    Lors
de la puissante manif lycéenne du 8 mars 2005 à Paris, le pouvoir
s'était adonné à une provocation diabolique. Il n'avait
pas osé envoyer les flics pour casser du lycéen par peur que la
répression soit trop visible, alors il s'y est pris autrement. Il a payé
et manipulé quelques dixaines ou quelques centaines de prétendus
"voyous de banlieue" afin qu'ils aillent se mélanger à
la manif en se faisant passer pour les habituels "casseurs", mais
ce qu'ils ont cassé, c'est la gueule des manifestants ! Alors que
les habituels "casseurs" sont toujours
dans le même camp que les "manifestants non-violents" :


    http://mai68.org/journal/N94/17mars2005.htm


   Le
pouvoir est visiblement prêt à tout pour réprimer le plus
durement possible l'actuel mouvement de contestation généralisé.
Sauf si nous
sommes capables d'établir un rapport de force conséquent, nous
pouvons nous attendre à tout de la part du pouvoir !

C'est pourquoi, j'invite l'ensemble de la population vivant sur le sol de fRANCE
(petit "f" et grand "RANCE") à rentrer dans ce mouvement
de contestation généralisée.


    Je
propose une


GRÈVE
GÉNÉRALE CONTRE LA RÉPRESSION !


    Il
faut que les émeutiers du mois de novembre soient tous amnistié-e-s
et que les personnes qui se sont faites arrêter lors du mouvement actuel
soient toutes immédiatement
libérées et que toute poursuite contre elles soit abandonnée !


    Il
faut que le pouvoir laisse la Sorbonne aux étudiants et à leurs
invité-e-s.


    Il
faut que le pouvoir cesse d'utiliser les milices néo-nazies,


    Etc. !


    Nous
profiterons de ce mouvement de contestation généralisée
pour reconquérir tout ce que nous avons perdu depuis plus de 20 ans,
et pour conquérir de nouvelles choses encore !


    Que
tout le monde se mette en grève :


    Lycéens,
étudiants, salarié-e-s du privé et du public, chômeurs,
SDF, paysans, viticulteurs etc. nous sommes toutes et tous dans la même
galère. Nous devons tous être unis et participer massivement à
ce mouvement pour refaire de notre pays ce qu'il n'aurait jamais dû cesser
d'être : une démocratie où c'est la population qui
a TOUT le pouvoir et pas une petite poignée de profiteurs !


     IL FAUT REFAIRE LA RÉVOLUTION !


          Merci
pour votre attention,

        Meilleures salutations,

        do

        http://mai68.org

        http://kalachnikov.org




Post-scriptum
sur Le déficit public :



Le déficit public, la dette publique, c'est de l'argent que l'État
doit à des banques privées. C'est de l'argent qui a servi par
exemple à financer la sécu ou la retraite. Comme l'argent possédé
par les capitalistes en général et par les banques en particulier
est de l'argent qui nous a été volé, il serait légitime
que cet argent dû aux banques privées par l'État continue
à ne pas être remboursé ! Cela ferait ainsi revenir
vers la population une infime partie de ce que le capitalisme lui a volé :


http://mai68.org/tracts/patrons/Lespatrons.gif


http://mai68.org/tracts/patrons/patrons.bmp
(meilleure qualité pour être imprimé en tract ou au dos
d'un tract)



Email Email de contact: ano_AT_numo.us