Contre le totalitarisme de l'UNEF

Mot-clefs: Archives
Lieux:

 
Voici deux documents internes de l'UNEF. Seuls les "cadres" (AGE =
président local) y ayant accès (le 1er document est
diffusé un peu plus
largement). Les intérets de l'UNEF ne sont pas ceux des
étudiants... A
vous de juger !

" Les éléctions au CROUS, qui
permettent d'avoir
des élus pour voter les futurs élus au CNESER, ont
déjà commencé dans
plusieurs villes.

Un élu CNESER, c'est environ 23000€ (+ de 150 000 fr)."





-- Le 1er document est une fiche méthode interne et confidentiel
sur la
manipulation d'AG par l'UNEF



-- Le 2ème document montre le comportement totalitariste de
l'UNEF lors
des élections étudiantes



Vous pouvez retrouver l'intégralité de ces documents sur
les sites
militants francophones : href="http://www.indymedia.org">http://www.indymedia.org ,
http://www.bellaciao.fr
, href="http://www.resistances-caen.org">http://www.resistances-caen.org 
et bien
d'autres.

Le Journal "Le Monde" a aussi fait un article sur les
manipulations de l'UNEF dans son édition

Voici le lien web : href="http://www.lemonde.fr/cgi-bin/ACHATS/acheter.cgi?offre=ARCHIVES&type_item=ART_ARCH_30J&objet_id=934204">http://www.lemonde.fr/cgi-bin/ACHATS/acheter.cgi?offre=ARCHIVES&type_item=ART_ARCH_30J&objet_id=934204



Il est important que ce message soit
diffusé à
tous vos contacts.

Faites circuler l'info à tous vos contacts pour défendre
et sauver la
DEMOCRATIE !

-----------------------------------------------------------------


style="font-size: 14pt;">Fiche pratique de
Mobilisation CONFIDENTIELLE
du syndicat étudiant l'UNEF


style="font-size: 11pt;">.
Comment préparer une AG :
style="font-size: 11pt;">ATTENTION
: le nombre de personnes présentes à la 1ère AG
dépend du nombre de
personnes
que vous aurez rappelé et donc de votre nombre de
pétitions avec n° de
tel. En
gros si vous rappelez efficacement 1500 personnes vous aurez 150
personnes à l'AG
donc pas de précipitation une AG se prépare ! De
même si vous avez
plusieurs
facs, n'hésitez pas à centrer sur une seule pour
après étendre le
mouvement !


style="font-size: 11pt;">.
Comment organiser une assemblée générale :
style="font-size: 11pt;">Les différents éléments
d'une AG : -la
tribune -l'ordre
du jour - l'assemblée en elle-même. C'est
éléments ont une importance
différente
en fonction des autres forces présentes. Ils varieront donc en
fonction
(gauchistes veulent être ou non à la tribune, autres
mobilisation qui
se font
en parallèles)


style="font-size: 11pt;">-
la tribune :
Il faut donc
absolument
que l'UNEF y soit représentée et même majoritaire
si possible.


style="font-size: 11pt;">Le
président de séance
style="font-size: 11pt;"> : le
mieux c'est
que ce soit la personne de l'UNEF. Il est fondamental que cette
personne sache
s'imposer, qu'elle est un sens " politique " de la situation, qu'elle
sache où elle veut arriver à la fin de l'AG, qu'elle
connaisse
parfaitement la
tête de toutes les autres forces, qu'elle soit assez intelligente
pour
gérer
une liste d'inscrits. (Limiter dès le début le temps
d'intervention
pour tous
et intercaler un mec UNEF et autres forces mais sans que cela soit
visible
)


style="font-size: 11pt;">Pour
aider, le camarade qui tient la présidence, faire intervenir les
camarades pour
que l'UNEF ou des proches UNEF interviennent dans notre sens, aller
parler aux
gauchistes ou droitiers pour les occuper et minimiser leur prise de
parole,
gérer tout événement perturbateur puisque celui
qui est à la tribune ne
peut
pas le faire.


style="font-size: 11pt;">Il
faut aussi un camarade qui soit en charge spécifiquement de
faire
passer une
feuille de présence pour récupérer les
coordonnées. Il ne doit pas
quitter la
feuille des yeux et la récupérer obligatoirement à
la fin. Ces contacts
sont la
chose la plus précieuse de l'AG.


style="font-size: 11pt;">-
l'assemblée générale :
style="font-size: 11pt;">Attention,
les gauchistes vont vouloir voter la grève le plus tôt
possible.
Lorsqu'on vote
la grève il faut pour voir l'organiser, donc il faut que l'AG
soit
massive. On
ne vote pas la grève à 50 ni même à 300. Une
prochaine fiche arrivera
sur la
gestion de la grève.


style="font-size: 11pt;">.
Conseils pratiques pour organiser des commissions et des AG
massives :
Dans
l'idéal la commission presse ne doit pas
exister
et c'est l'UNEF qui doit gérer cela mais si insistance bien
mettre un
mec de l'UNEF
dans cette commission. Surtout ne jamais donner le fichier presse de
l'UNEF à
qui que ce soit, seul le président ou le responsable presse doit
l'avoir.


style="font-size: 11pt;"> style="font-size: 11pt;">-
Commission Action :
Elle
propose
au comité de mobilisation des actions (manifestations,
occupations,
évènements artistiques)
qui seront ensuite votées par l'AG, et les organise. Cette
commission
s'occupe
donc de plusieurs groupes de travail : - Confection de banderoles,
pancartes -
Commission chants / slogans - Service d'ordre et parcours des manifs.
C'est la
commission dans laquelle s'investissent le plus les gauchiste: il faut
donc la
blinder pour ne pas se retrouver avec des occupations toutes les 3
secondes


style="font-size: 11pt;"> style="font-size: 11pt;">-
Caisse de mobilisation :

Composée si
possible d'un militant de l'UNEF et d'un étudiant lambda (ce qui
empêche que l'on
accuse l'UNEF de quoi que ce soit), elle s'occupe de
récupérer de
l'argent pour
la grève, et d'autoriser les dépenses. Elle rend des
comptes au comité
de
mobilisation


style="font-size: 11pt;"> style="font-size: 11pt;">.
Quelques conseils pratiques supplémentaires


style="font-size: 11pt;">-
Si il y a d'autres forces, l'UNEF se met à disposition du
mouvement et
des
étudiants quand elle estime que les revendications sont aussi
les
siennes. Pas
la peine d'apparaître en tant qu'UNEF absolument (autocollants),
les
étudiants
savent que vous êtes à l'UNEF. Par contre les militants de
l'UNEF
doivent être
toujours présents, faire des propositions.


style="font-size: 11pt;">-
Les AG doivent débattre du CPE et pas de toutes les
réformes
gouvernementales
ou du bonheur sur la terre, il faut axer nos interventions sur ce qui
touche
les étudiants.


style="font-size: 11pt;">-
Il faut donc voter des appels courts uniquement sur le CPE. S'il y a
d'autres
revendications, il faut les voter à part. L'argument pour ne
jamais
élargir les
mots d'ordre c'est de rester sur le plus petit dénominateur
commun qui
fait l'unité
de tous : le retrait du CPE.


style="font-size: 11pt;">-
Si certains s'amusent à taper sur l'UNEF, il faut en appeler
à l'unité
pour le
retrait du CPE


style="font-size: 11pt;">-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------


L'UNEF
et les élections étudiantes



Point
technique de préparation des commissions électorales




Les échéances du CROUS paraissent lointaines, pourtant
une bonne partie
des résultats va se jouer dans les prochains jours. Les
commissions
électorales donnent leur avis sur les modalités pratiques
d'organisation des élections. Des décisions dont les
conséquences sont
décisives peuvent être prises. Voici donc des
éléments importants que
chaque président d'AGE doit connaître et surtout que le
camarade de
l'UNEF qui siège dans la commission doit connaître par
cœur.




Composition et missions de la commission La commission
électorale
doit se réunir 3 fois (2 fois avant le scrutin et 1 fois
après) C'est
Bruno qui nomme les représentants de l'UNEF dans les commissions
en
adressant une lettre au recteur.




A faire avant fin janvier : Prendre rendez-vous avec le directeur du
CROUS pour :


Connaître la date de la première commission
électorale


Demander à ce que le vice-président étudiant soit
présent en plus
des 4 organisations représentatives lors de toutes les
commissions
électorales.


Aborder la question du jour du vote et des bureaux de votes



IL FAUT PREPARER CHAQUE
COMMISSION MINUTIEUSEMENT AVEC CAROLINE AVANT DE S'Y RENDRE



color="#3333ff">1ERE COMMISSION ELECTORALE




C'est la plus importante. Elle définit les dates et les horaires
des
scrutins ainsi que les implantations des bureaux de vote.




Cette commission est composée de personnels administratifs et de
4
représentants des organisations représentatives (UNEF,
UNI, FAGE, PDE).
Elle se réunit aux alentours de début février.




Attention, le décret de 96 fixe à 5 le nombre
d'organisations
présentes, car à l'époque la 5ème
était l'UNEF-SE. Il n'en existe plus
que 4 ce qui fait consensus. La Confédération Etudiante,
SOS Racisme,
SUD et tout ça ne doivent donc pas être présents
lors de la première
commission. L'avis de la commission est consultatif mais pèse
beaucoup
sur les recteurs qui décident en dernier ressort.




Elle est consultée pour :


le choix et la date des élections et les horaires du scrutin


l'implantation des bureaux de vote et le découpage
éventuel en collèges
électoraux


les consignes pour le dépôt des listes


l'édition des bulletins


les remboursements des frais de campagne




Les dates du scrutin Les élections se déroulent sur un
jour entre
le 20 et le 25 mars 2006. Le recteur a liberté totale pour fixer
ce
jour. Cependant, la date décidée ou proposée par
la commission
électorale est généralement retenue. Une
coordination entre les AGEs
est nécessaire pour faire jouer au maximum la solidarité
(et faire en
sorte de minimiser les trajets).




En 2004, le fait que les élections aient eu effectivement lieu
sur
5 jours nous a permis de faire augmenter la participation par des
dispositifs très importants. Il faut donc que tous les jours de
la
semaine soient utilisés. Pour ceux dont le CROUS tomberait un
lundi ou
un vendredi : pas d'inquiétude sur la participation, elle
était très
bonne en 2004.




Généralement, la RP se déroule le mercredi. Il
faut pousser pour
que certains CROUS acceptent le lundi ou le vendredi (le plupart
voudront le mardi).




Les horaires Les horaires d'ouverture des bureaux de vote sont
importants, nous avons intérêt à ce qu'ils soient
ouverts le plus
longtemps possible sur les sites où nous sommes forts. Cela
permet
d'augmenter le taux de participation et donc le nombre de voix pour
l'UNEF. Par contre dans les endroits où d'autres forces sont
très
présentes, nous devons restreindre les horaires d'ouverture voir
faire
supprimer le bureau de vote : il faut demander la mise en place d'une
section de vote et non d'un bureau de vote car une section de vote
n'ouvre pas toute la journée.




L'implantation des bureaux de vote Vous avez déjà du
récupérer les
résultats urne par urne du CROUS 2004. Cela permet de voir les
endroits
où on a intérêt à augmenter le nombre
d'urnes et ceux où l'on doit
supprimer le bureau de vote. Ce travail doit être fait dès
maintenant !




Nous avons intérêt à faire augmenter la
participation . Il faut
bien l'avoir en tête car les bureaux de vote changent peu d'une
année
sur l'autre ! Il faut donc se battre plus d'urnes, surtout sur les gros
centres !




Voici les principes que nous devons faire respecter :


une urne pour mille étudiants (le prorata d'urne par
étudiants
doit être le même sur toute l'académie. C'est la
seule manière de ne
pas déformer le scrutin)


pour les étudiants inscrits dans les petits centres : bureau de
vote
dans le resto u ou dans la fac voisine


bureau de vote dans les cités u


les urnes doivent être tenues par des personnels du CROUS (cela
évite la gruge organisée par certaines administrations
d'écoles au
profit des corpos)




Appuyez vous sur les présidents d'université que vous
connaissez
afin qu'ils fassent une demande directement au CROUS ou au recteur d'un
bureau de vote supplémentaire. Renseignez vous sur les sites de
votre
AGE : les corpos risquent de demander des bureaux de vote un peu
partout.




Cela donne : pour une fac de Lettres de 15 000 étudiants : 15
urnes
/ pour une école d'ingénieur de 1200 étudiants : 1
urne / pour une
école de commerce de moins de 1000 étudiants : les
étudiants doivent
voter dans le Resto-U le plus proche ou la Cité-U.




A rappeler lors de la 1ère commission électorale Il faut
préciser
certaines règles essentielles que certains oublient vite.


Elections sur un seul jour


Les urnes sont tenues par les personnels du CROUS


L'ouverture d'un bureau de vote est conditionnée au droit pour
toutes les listes d'accéder et de faire campagne sur ce site
notamment
le jour du vote.


Les modalités de composition des listes (7 titulaires, 7
suppléants / pas plus de trois candidats inscrits dans une
même
composante d'université, pas plus de trois candidats inscrits
dans un
même établissement, autre qu'une université / liste
complète)


L'édition des bulletins à la charge des listes, faire
préciser la
taille, le sens (paysage / portrait), la couleur et le grammage du
papier, et le contenu des bulletins.


Consignes pour le dépôt de la liste (photocopies des
cartes
d'étudiants, acte de candidature signé avec
coordonnées complètes…)


Remboursement des frais de campagne. Concerne les listes qui ont
obtenu au moins 5% des suffrage ou 1 élu. Un forfait par voix
est
décidé par le recteur. Il faut se battre pour qu'il soit
le plus élevé
possible (au moins 0.15 € / électeur)


Les résultats sont calculés à la plus forte
moyenne.


Les procurations nominatives (a limiter le plus possible : deux par
personnes maximum !)




2EME COMMISSION ELECTORALE




Elle doit valider les listes et les bulletins de vote. Elle se
déroule au lendemain du dépôt des listes (15 jours
avant les
élections). Elle est composée d'un représentant
par liste déposée (il
doit être candidat sur la liste déposée). Le VPE
UNEF doit être invité
également.




Ordre du jour type (dans certaines académie l'examen du bulletin
peut avoir lieu dans une 3ème commission) : 1. Examen et
validation des
listes en présences : pièces justificatives, soutiens. 2.
Examen des
bulletins de vote. Une note concernant l'argumentaire par rapport au
logo de l'UNEF vous sera transmise. 3. Remise d'un Bon à Tirer
pour le
bulletin 4. Remboursement des frais de campagne lorsque cela n'a pas
été abordé à la 1ère commission
électorale.




Une date vous est donnée pour déposer les bulletins de
vote. Il
faut également remettre à cette occasion la
répartition des bulletins
par bureau de vote. Comme il est interdit de réapprovisionner en
bulletins le jour du vote, il faut prévoir suffisamment de
bulletins
par bureau. Généralement la règle est de
déposer (votants total en
2002) multiplié par 3 par bureau de vote. Il faut prévoir
un minimum de
bulletin par bureau de vote de 500 exemplaires. Attention, il faut tout
préparer : un tas pour chaque bureau avec le nombre
d'exemplaires
inscrit dessus.


Le tirage des bulletins est à la charge des listes, il faut donc
trouver un imprimeur pour le tirage (garder la facture pour le
remboursement des frais de campagne).




3EME COMMISSION ELECTORALE




Elle se déroule juste après le scrutin pour proclamer les
résultats.


---------------------------------------------------------------------------------------------




class="postbody">Vous voyez, c'est des plus écoeurant et
ça donne
envie de vomir....