Mobilisation contre la "Loi sur l'égalité des chances" (dont CPE)

Mis a jour : le dimanche 23 octobre 2016 à 17:25

Mot-clefs: Archives / lutte étudiant-e-s lycéen-ne-s mouvement
Lieux: Angers Nantes Poitiers Rennes

Publié par le groupe: Groupindymedia nantes

Dernière actualisation : Mercredi 19 avril 2006

Voici une série d'information, d'articles et d'analyse sur le mouvement de protestation qui s'est mis en place pour le retrait du CPE, de la loi pour l'égalité des chances. Si vous avez de nouvelles informations ou des corrections, n'hésitez pas à enrichir cette page en publiant vous-mêmes des contributions (comptes-rendus, photos, son, de manif ou d'actions) sur le site qui seront ajoutées à cette page pour améliorer cet article et la circulation d'information sur le mouvement.

Pour aller directement sur les dernières infos, cliquer là : Dernières nouvelles - Prochaines initiatives

ou là : Textes d'analyse

Ou encore là : Se protéger contre les forces de l'ordre

ou Cliquer sur "lire plus" pour avoir accès directement à l'ensemble des infos concernant la lutte contre le CPE publié sur le site Indymedia Nantes

- Nouvelle plateforme des étudiants de Nantes (adoptée le 24 mars 2006)

Ag6-medium

Vote_fac_nantes-medium

Sedition-2-medium

Saspap-medium

Ag2-medium

Photoag1-medium

Manifsspapcpe-medium

Banderollegenerale-2-medium

Salle_jeux-medium

Reu1-medium

Cuisine-medium

Blocuscampus-medium

Workers_strike_narrowweb__200x246-medium

Dernières nouvelles - Prochaines initiatives:

Sur Nantes, que faire ?

- Samedi 21 et dimanche 22 Avril: Rencontres à Rennes ce w-e

Ou APPEL A LA SIESTE NATIONALE

- Jeudi 20 Avril: Blocage match jeudi ou Fête à la censive ?. Quelques photos de la fête.

- Mercredi 19 Avril: 19h, à la Censive : Rencart contre le retour à la normale

- Mardi 18 avril:

8h00 : tous les charognards et sous-fifre du pouvoir sont là pour le retour à l'ordre universitaire : RG, petit-chef de la présidence, petit-petit chef de l'UFR de socio, RG, Vigiles, précaires et beurs, qui contrôlent les cartes d'étudiants à l'entrée de la Censive, journalistes charognards qui viennent photographier comme des hyènes les salles. La Censive évacuée?

La Quelle situation à Rennes II. Rennes II évacuée ?

- Week-end du 15 - 16 et 17 avril:

Evacuation imminente de la Censive par les CRS... ? et l'appel au soutien de SLB Skol Veur
L'Appel de Rennes 2

Rennes 1 vs Rennes 2

La lutte syndicale continue à Rennes 2

-Vendredi 14 avril: Merci les médias !

- jeudi 13 avril:

Les CRS interviennent pour forcer le blocage par les étudiant-e-s bloquant les éboueurs de la CUN à Morrohnière depuis lundi matin.

Blocage réussi du vote/utimatum imposé par le président de l'Université de Nantes. Le département de sociologie vote une motion s'opposant aux dictat de l'université de Nantes et demande le maintien des dates d'examen initiales.

A Rennes, le président de Rennes II ne supportant pas le vote du blocus de la veille, ferme la fac de Rennes II.

- Mercredi 12 avril:

5h00 : Troisième jours de blocage des éboueurs de la CUN par les étudiant-e-s, chômeurs et précaires en lutte

13h00 : AG inter-UFR qui vote à une quasi unanimité le blocage du vote/utltimatum imposé par le président d el'Université de Nantes.

Sur Rennes, très grosse AG à Rennes-II qui revote le blocus (7000 personnes)

- Mardi 11 avril: 6h00 : second jours de blocage des éboueurs de la CUN par les étudiant-e-s, chômeurs et précaires en lutte. Ici aussi et action à l'aéroportde Nantes. Ces actions sont l'occasion de se demander si La TAN n'est pas devenue un auxillaire de police ?

17h00 : manifestation place du Commerce : Ni aménagements, ni négociations ! Retrait de la loi sur "l'égalité des chances", retrait du CNE ! à l'appel de la coordination nationale étudiante et lycéenne.

Le soir, utimatum du président de l'université de Nantes : jeudi vous votez comme je le veux (reprise des cours) ou j'annule tous les examens...). Manif le soir dans Nantes où il y a eu des arrestations.

- Lundi 10 avril:

6h00 : Blocage par les étudiant-e-s du STAP des éboueurs de la CUN à Morrhonnière.

9h30, Réunions d'information dans les UFR de Lettres (sauf pour socio, réunion repoussée au mercredi 12 avril) sur les modalités d'examens suivie d'une AG Lettres extraordinaire qui reconduit, malgré la stratégie anti-mouvement du président de l'université déjà testée à la facultée de Sciences et au CIL, le blocus jusqu'au 19 avril,

16h00 : DEBAT : Quel avenir pour le mouvement ?. La presse et notamment l'AFP n'est pas en reste pour nous faire croire à la fin du mouvement.

-Dimanche 09 avril: Coordination nationale étudiante et lycéenne à Lyon d'où est sorti l'appel suivant

-Vendredi 7 avril: Cette journée est unejournée nationale d'actions de soutien aux inculpéEs du mouvement.
Une manif finalement avortée était prévue à 21h00 à Graslin.

Sur Nantes, les actions matinales contre le CPE se poursuivent activement. Ainsi les dépôts de la SEMITAN (régie des transports nantes) ont été bloqués ce matin entraînant un joyeux bordel jusqu'à 10h30 du matin. Un pic-nique s'est déroulé pas comme prévu sur le pont de Chevire. La zone commerciale d'Atlantis a été bloqué aussi. Un blocage à Saint-nazaire dans l'après-midi. Par ailleurs le CPE nous apprend que les quartier dits difficiles sont surtout sensibles. Mais le combat contre le CPE va bien au-delà de ce contrat pour etre un vrai combat de classe. De plus la coordination étudiante lycéenne était organisé aujourd'hui en Censive. Quelle journée ! ! !

-Jeudi 6 avril: Les opposants au CPE ont renouvelé hier leurs [!]le lien spip suivant n'a pas ete importe correctement dans oscailt: 8713]. Une action contre 4 ANPE est réalisée pour dénoncer le rôle de l'ANPE dans la précarisation du travail et son flicage des chômeurs. Compte-rendu en photos de l'action à [l'ANPE de Monzie [!] de l'AG de sciences dont l'issue du blocus est reporté au lendemain.

-Mercredi 5 avril: blocage du MIN, ici et

-Mardi 4 avril: photos de la manif du matin, ici, et là aussi et photos de la manif du soir, .


                                 -----------------------------------------------------------------------


Textes d'analyse:

20-04 : Sur Nantes, que faire ?

16-04 : [ADRESSE A TOUS LES GREVISTES DE RENNES, ET DE PARTOUT-8893]

30-03-06 : Un appel à la grève générale des postiers de Nantes - A partir de demain, l'Etat passe à l'offensive - Moyens face à la répression - Appel à une journée nationale d'actions

29-03-06 : 3 analyses sur les "lascars"

28-03-06 : Maintenantet Un avis parmi tant d'autres

26-03-06 :Lille1-Tendance gréviste ni CPE ni CDI, Comment changer la vie ? Principe de démarche, Prenons la parole !, Les enjeux d'un conflit,Négocier, c'est collaborer ?

25-03-06 : La logique "d'insertion" des jeunes...origines historiques


-----

Se protéger contre les forces de l'ordre

- Mise en place d'un Comité de vigilance nantais contre les violences policières
- Guide juridique et militant-e-s

- Un guide juridique ici, la et sur le site de resistons

- Les controles d'identité la ou la

- "Que faire lorsqu'on est arrêté par la police lors d'une manifestation ?" (pdf)

- Rencontre "OUTRAGE ET REBELLION" le 21 octobre à Lyon : COMMENT REAGIR AUX ABUS

- ORDRE ET DESORDRE


------

Le gouvernement a décidé de satisfaire les exigences du Medef : la destruction du code du Travail, en s'attaquant aux garanties encore existantes du CDI et aux maigres avantages du CDD. Pour que les entreprises continuent à faire de gros profits et à engraisser leurs actionnaires, il faut que leurs salarié-e-s travaillent beaucoup, vite, longtemps et bien... pour trois fois rien !

Le chômage de masse a, dès le début (1974), servi de prétexte à la multiplication des contrats précaires (TUC, SIVP, CES... désormais CAE, CI-RMA et Contrat d'« Avenir »).

Mais la précarité du travail n'est pas une fatalité : les luttes antérieures ont obtenu des garanties contre les licenciements arbitraires. On se souvient de la lutte victorieuse des jeunes en 1994 contre le « Smic-jeunes » de Balladur (le CIP - Contrat d'« Insertion » Professionnelle).

                                 -----------------------------------------------------------------------


Le mouvement au jour le jour (suite...)

-Samedi 1er et dimanche 2 avril : coordination nationale étudiante à Lille. [!]le lien spip suivant n'a pas ete importe correctement dans oscailt: 8548]. Vidéo [ici [!]

- Vendredi 31 mars :

21h00 : Appel pour une manif "informelle", place du Bouffay à Nantes, suite à l'intervention de Chirac-en-prison

10h : Funérailles du Code du Travail.., une action des personnels de l'Université de Nantes.

Des nouvelles de Saint Nazaire

- Jeudi 30 mars :

A partir de 7h30 : Nantes bloquée: [!]le lien spip suivant n'a pas ete importe correctement dans oscailt: 8428], [là [!]

9h30 : Assemblée Générale des personnels de l'université de Nantes pour la reconduction de la grève. Amphi D, fac de droit.

7h45-10h :Violente réaction de parents en faveur de la reprise des cours au [!]le lien spip suivant n'a pas ete importe correctement dans oscailt: 8428] et [des étudiants anti-blocus [!]

15h : Les lycéens battent le pavé pour prolonger et soutenir le blocage du matin des étudiants.

17h : Débat au département de sociologie (ouvert à tous) : "l'engagement : enjeux et difficultés de la syndicalisation"

Dans la soirée : Intermittents et anti-CPE s'incrustent à l'UMP...

Une contribution qui fait un récapitulatif des[!]le lien spip suivant n'a pas ete importe correctement dans oscailt: 8457] dont [la fac a revoté le blocus [!] ce mercredi.


- Mercredi 29 mars :

Début de matinée : Opération escargot sur le périph' nantais où 150 personnes ont bloqué le périph' pendant 1h30. Très bonne réception de l'action de la part des automobilistes qui dans large majorité comprenaient l'intérêt de l'action malgré la gêne. Arivée des CRS et départ tout en douceur...

11h00 : AG en Droit qui a revoté le blocus de la fac de droit jusqu'à lundi. Trop cool....

13h00 : AG inter-UFR(amphi E de droit)

19h30 : Débat dans le bâtiment de la Censive (amphi 1)sur la couverture du mouvement par les média


- Mardi 28 Mars :

9h30 : Rassemblement des personnels de l'université de Nantes devant la présidence de l'Université avant d'aller à la manifestation nationale

10h30 : Manifestation place du commerce dont voici le [!]le lien spip suivant n'a pas ete importe correctement dans oscailt: 8840]. Voici [quelques photos de cette manif [!]

15h00 : AG (fac de Droit) des personnels de l'Université de Nantes qui a décidé de la reconduction de la grève jusqu'à jeudi 30 mars.

17h00 : AG INTERLUTTES, Campus Du Tertre (tram. Ligne 2 : Petit-Port Faculté )

Annulation du concert prévu au Tertre (fac de Lettres)

- Lundi 27 mars : AG (Lettres et sciences humaines) : Blocus reconduit jusqu'à lundi à une très, mais très très grosse majorité... [!]le lien spip suivant n'a pas ete importe correctement dans oscailt: [!] a voté le blocus

- 23-03-06: [!]le lien spip suivant n'a pas ete importe correctement dans oscailt: 8239] se décide à rejoindre la grève, le [doyen d'eco [!]

- 22-03-06: Motion de Rennes 2 [!]le lien spip suivant n'a pas ete importe correctement dans oscailt: 8221], tandis que Luc Ferry puis Edmond Herve, le maire de Rennes, rien que ca, se font successivement [entartes [!] rejoint la greve.

- 21-03-06: [!]le lien spip suivant n'a pas ete importe correctement dans oscailt: 8149] a 15H place du commerce, photos [ici [!] se met en place pour faire le point

- 20-03-06: [!]le lien spip suivant n'a pas ete importe correctement dans oscailt: 8170] rejoint la lutte. Le blocus est tres largement [revote [!] bloquant les lycees


- 18-03-06: Coordination nationale à Dijon et manifestation unitaire: des photos [!]le lien spip suivant n'a pas ete importe correctement dans oscailt: 8113], [la [!]

- 17-03-06:
à 20h, Fac de la Censive : réunion ouverte du collectif Indymedia nantes
Le lycée [!]le lien spip suivant n'a pas ete importe correctement dans oscailt: 8082] et le collège [L.Rutigliano [!] rejoignent le mouvement

- 16-03-06: 17h30 manif place du commerce. Blocus des lycées [!]le lien spip suivant n'a pas ete importe correctement dans oscailt: 8047], [Bourdonnières [!]

- 15-03-06: 14h AG en amphi E de droit., 20h : batiment censive amphi 2: Précarité et projet de loi relatif à l'immigration ( CESEDA ). Information echnage de savoirs et discussion sur le lien entre les différentes formes de précarisation. Organisé par un collectif d'individuEs

- 14-03-06: Fac d'éco a revoté le blocus!! Manif 17h30 arret Duchesse Anne (ligne1) [!]le lien spip suivant n'a pas ete importe correctement dans oscailt: 8010] et aussi des photos [là [!]

- 13-03-06: 12h : Autoréquisition du Restaurant universitaire le Rubis

- 11-03-06: Coordination nationale à Poitiers dont voici [!]le lien spip suivant n'a pas ete importe correctement dans oscailt: 7983] qui en résulte. La censive est occupée et habitée jour et nuit [quelques photos [!]

- 10-03-06: fac d'eco a voté le blocus jusqu'au mardi 14 Mars. Le blocus de la fac de sciences humaine est reconduit jusqu'au mercredi 15 Mars.

- 09-03-06: Le blocus de la fac de droit est voté [!]le lien spip suivant n'a pas ete importe correctement dans oscailt: 7939] celui d'eco et de staps également [là [!]

- 07-03-06: 10h30 place du commerce : manif monstre à se faire péter les artères. Photos

- 06-03-06: 7h30 : Barrages filtrants sur les facs qui sortent de vacances (sciences - droit...) pour mobiliser pour la manif du 7. Blocus réussi sur la fac de Lettres. A 15h00 : Belle AG (grève et blocus jusqu'à jeudi (ou vendredi, un doute dans mon esprit)) suivie d'une non moins belle [!]le lien spip suivant n'a pas ete importe correctement dans oscailt: 7890] [Départements universitaires solidaires de la lutte [!]

- Week-end du 4-5 mars: Coordination nationale à Jussieu où les bureaucrates parisiens de l'UNEF (proche du PS) tentent (comme d'habitude serait-on tenter de dire....) de verrouiller la coordination nationale. [!]le lien spip suivant n'a pas ete importe correctement dans oscailt: 7860] et [Les profs d'histoire sont ils tous orienté politiquement? [!]

- 03-03-06: Motion de soutien au mouvement du département de sociologie (Nantes)

- 01-03-06: Grosse AG en fac de Lettres (900 personnes). Grève et blocus voté. Dans l'après-midi, Occupation de la direction régionale du travail

- 28-02-06: AG de retour de "vacances" (pour sciences humaines) : grève et blocus voté.

- 16-02-06: Manifestation à l'appel du collectif stop CPE 44 et de l'Assemblée générale le jeudi 16 février à 16h30 place du commerce. Une autre initiative post-manif est prévu ce même jour pour discuter après la manif autour d'un verre à partir de 18h30, Rendez-vous à B17 (17 rue paul bellamy au fond de la cour, 1er étage, près de la préfecture)...

- 15-02-06: Journée de grève avec blocus complet des cours (en Censive). Nouvelle Assemblée Générale aboutissant notamment à la conduction de la grève votée la veille (près de 400 pour, 3 contre, quelques absetntions) mais avec une nouvelle modalité d'action : le barrage filtrant

- 14-02-06: une AG à la fac (en amphi E de la fac de droit, l'amphi C de la fac de Lettres étant trop petit pour le monde présent : 700 personnes au plus fort - 300 à la fin) a voté la grève voté la grève avec blocus pour le lendemain.

- 14-02-06: Un point sur la mobilisation dans les fac

- 10-02-06: [!]le lien spip suivant n'a pas ete importe correctement dans oscailt: 7638]et [Appel de la première AG nantaise [!]

- 07-02-06: Manif anti-CPE






-Mobilisation anti-CPE sur Rennes:

bloquons tout!
commune insurrection
(cpe/rennes) nous sommes tous des casseurs
Rennes2 revote le blocage
Le 15 mars, des nouvelles

Compte-rendu de la journée du 9 mars, manif et actions

Sur la manif du 7 mars ici

[!]le lien spip suivant n'a pas ete importe correctement dans oscailt: 7910] et [ici [!]

Compte-rendu de la mobilisation du 6 mars sur Rennes II

Appel de la CBIl pour la journée du 7 mars

[!]le lien spip suivant n'a pas ete importe correctement dans oscailt: [!]

Le SLB Université en Corse

Retrait du Contrat Première Embauche : après les vacances la...

occupation pendant les vacances et dot choses

Appel du 22 Février

Appel des lycéens de Rennes (20-02-06)

Occupation de la gare réussie

Appel des étudiants de Rennes II (10 février 2006)

Lutte anti-CPE à Rennes suite

Grève reconduite à Rennes

La fac de Rennes 2 en grève et occupée !


-La mobilisation anti-CPE sur Angers:

5 Avril: blocage reconduit

18 au 30 Mars: aperçu des actions et manifs

29 Mars: blocage reconduit jusqu'au 5 Avril

23 Mars: blocage reconduit

16 Mars: la grève sur Belle Beille est reconduite jusqu'à Mercredi soir, manif et blocage lycées

13 Mars: la grève est reconduite jusqu'à Jeudi soir

09 Mars: les facs de Lettres, Sciences et Géo sont bloqués

07 Mars: mobilisation à Angers

07 au 16 Février: actions anti-CPE

13 Février: lycées occupés


-La mobilisation anti-CPE dans l'Ouest :

La Bretagne
Brest

Bordeaux: [!]le lien spip suivant n'a pas ete importe correctement dans oscailt: 7647], [la manif [!]

Tours: [!]le lien spip suivant n'a pas ete importe correctement dans oscailt: 7632], le 3 mars [ + d'infos [!]

Caen: [!]le lien spip suivant n'a pas ete importe correctement dans oscailt: 7755], aide aux victimes des violences policières: [ici [!]

Niort: ici

- La mobilisation anti-CPE ailleurs:

Grenoble: ici

Lille: ici

Toulouse: ici

Paris ici

Nice: ici


- On en parle dans le monde:

Pendant que Villainpin et consort font la sourde oreille, le mouvement est suivi dans beaucoup de pays. Les messages de soutien aux manifestantEs se multiplient et la derniere manifestation occupe la colonne centrale de beaucoup d'indymedia.

- En Allemagne
- En Suisse
- En Autriche
- En Belgique avec Liege
- En Hollande ou la
- Au Portugal ou la
- En Colombie
- En Angleterre la et la. A Londres, il y a meme eu une discussion sur les recents evenements
- En Argentine : Lettre aux étudiants français

- Transmission des savoirs politiques :

Comment organiser une Assemblée générale entre ami(e)s?

Comment organiser un piquet de grève entre ami(e)s

Comment organiser un péage gratuit entre ami(e)s?

 

 

Pièces jointes

Report tract 16 février 2006 (.pdf)

Email Email de contact: nantes_AT_indymedia.org

Commentaire(s)

> > Mobilisation anti-CPE dans l'Ouest

Sur la liste de CIP IdF, cette info :

RENNES (Reuters) - Environ 150 étudiants et lycéens bloquent les accès à la sous-préfecture de Lannion (Côtes d'Armor),

_ /.../

_ Les étudiants de l'IUT de Lannion sont en grève depuis plus d'une semaine pour protester contre le contrat première embauche (CPE). Ils ont déjà bloqué un TGV puis empêché le décollage d'un avion Lannion-Paris en début de semaine.

A Rennes, /.../ plusieurs centaines de manifestants /.../ se sont réunis jeudi en fin de matinée sur la place de la mairie pour réclamer le retrait du CPE.

Un second rassemblement est prévu jeudi soir dans le centre-ville pour "faire du bruit".

sur Indymedia Paris

Dans toute la France, les étudiants se révoltent. Plusieurs facs sont bloqués/occupés/en grève depuis plusieurs jours maintenant. Aujourd'hui, il y a beaucoup d'actions.

Par exemple

- A Brest : 400 étudiants occupent un Mac Donald's « premier employeur de salariés précaires en France »

- A Tours : 150 étudiants occupent la Direction Dépratementale du Travail

- A Lannion : 350 étudiants bloquent les entrées de la sous préfecture grâce à des parpaings qui forment un mur de 4 mètres de largeur et de deux mètres d'hauteur. Ils ont également mis le feu à des palettes et lancé des oeufs sur la façade du bâtiment. Du papier toilette et des banderoles anti-CPE ont été accrochés sur les grilles. Depuis 6 heures ce matin.

- A Toulouse : une 20aine d'étudiants se sont barricadés à l'intérieur de l'université Paul Sabatier. Blocage de la fac. Et il n'est que 13h30...

Facs en grève ou bloqués

Brest I, Brest II, Toulouse le Rengeuil, Toulouse Paul Sabatier, Poitiers, Tours, Lannion, La Rochelle, et plein d'autres ....

Et à Paris ? ? ?

_ Pourquoi aucune fac, ni lycée n'est en grève ou bloqué à Paris ? Pourquoi la seul action « coup de point » qu'il y ait eu a été l'occupation du CIDJ ?

anonyme article:51392 Lycéen en colère le jeudi 16 février 2006 à 13h19

> > Mobilisation anti-CPE dans l'Ouest

le sous titre est : mobilisation dans l'ouest.. mouais.....mobilisation en bretagne et dans l'ouest de la france (ce n'est pas la même chose n'en déplaise aux assimilationistes) aurait été plus correct......

> > Mobilisation anti-CPE dans l'Ouest

ouest france loreint aujourd'hui !

mardi 21 février 2006

CPE : les étudiants de l'IUT votent la grève

Mobilisation contre le contrat première embauche

Les étudiants de l'IUT votent dans l'amphi : pour ou contre la présence de la presse pendant les débats.

Les étudiants de l'IUT de Lorient ont décidé de bouger. Hier matin, ils ont bloqué un des bâtiments. En assemblée générale l'après-midi, l'amphi de la filière Hygiène, sécurité, environnement, 400 places est plein jusqu'au dernier rang.

Vers 15 h, au moment où la presse arrive, les étudiants en sont aux questions tactiques : quelles actions mener dans les jours qui viennent. L'IUT ferme pour une semaine à compter de vendredi 25 février. Surtout, aujourd'hui mardi les députés débattent d'une motion de censure contre le recours du gouvernement à l'article 49-3 pour faire passer le projet de loi sur le Contrat première embauche (CPE).

Mais pas question que le journaliste assiste au débat stratégique : après un vote, les étudiants la majorité décide de suivre la proposition de l'Union nationale des étudiants de France (Unef), le syndicat étudiant : pas de journaliste pendant qu'on cause cuisine et opérations diverses. « On vous enverra un communiqué. »

Qui suit : « L'IUT de Lorient a organisé une assemblée générale à 10 h lundi matin afin d'informer les étudiants à propos du CPE. Par la suite, un blocus a été voté. À 14 h, 400 étudiants ont assisté à une réunion d'information. Il en est ressorti que la majorité des étudiants de l'IUT s'opposait au CPE, qu'elle considérait comme une atteinte aux droits du travail et un maintien de la précarité. Un second vote a décidé une grève reconductible jusqu'à demain 8 h, pour organiser la suite des évènements. D'autres actions possibles ont été mentionnées. Une assemblée générale est prévue au Paquebot aujourd'hui à midi. »

En dehors des AG, il est plus facile de parler. Et de poser le débat. Pourquoi la grève ? Pourquoi le blocage des locaux ? Un étudiant accepte de répondre : « Oui à la grève, car elle nous permet de préparer des actions. Non à la grève avec blocage car elle pénalise ceux qui veulent travailler. En fait la grève est votée pour inciter les étudiants à venir aux AG. »

Aujourd'hui mardi, elle sera à nouveau remise au vote. « Ce lundi, elle a été votée à une large majorité. Environ une proportion des deux tiers y était favorable. » Lui, il est contre le blocage des locaux. Surtout, il est contre le CPE : « Quand un patron n'aura plus besoin d'appliquer le droit du travail, les jeunes n'iront pas devant le Conseil des prud'hommes. »

Christian GOUEROU.

Les autres titres

> > Mobilisation anti-CPE dans l'Ouest

CPE

Ahmed.M

Bonjour,

La banlieue vous soutient, le site est a votre disposition

Phone : 06.11.40.13.93

Voici quelques liens :

Ahmed Cordialement

LBS -  Force et courrage

> > Mobilisation anti-CPE dans l'Ouest

c'est passer ou la transmission des savoirs? maintenant que d'autre que les étudiants sont dans la lutte, ils vont en avoir besoin!!!!!!!

> > Mobilisation anti-CPE dans l'Ouest

Talensac aussi est en grève

> copié-collé : non-violence

voici un texte éclairant - trouvé sur internet - à propos de la non-violence dans la lutte contre le CPE :

" La mobilisation de la jeunesse contre le CPE est un signe de vitalité démocratique, un signe d’espérance. Une génération refuse la fatalité de la précarité, le fait savoir et entre en résistance pour défendre tout simplement le droit à un avenir dans une société de plus en plus inégalitaire. La jeunesse ne veut plus être la victime passive des injustices sociales. Et depuis plusieurs semaines, elle exprime une combativité positive qui a permis au mouvement de se structurer et de durer.

L’occupation pacifique de la Sorbonne et la répression policière qui a suivi annoncent-elles un tournant dans la mobilisation ? Le ministre de l’Education Nationale vient de parler d’un « tournant de la violence » comme si le signal venait d’être donné d’une légitimation politique de la répression. Le pouvoir, inquiet de la mobilisation grandissante dans le pays, cherche ainsi à criminaliser l’action des étudiants afin de mieux la discréditer aux yeux de l’opinion publique et justifier la violence policière. Il est aujourd’hui de la plus haute importance de ne pas tomber dans le piège de la violence tendu par le pouvoir. Recourir à la violence, c’est faire le jeu du gouvernement.

Les étudiants de Poitiers qui ont occupé pacifiquement la gare SNCF en affichant leur volonté de non-violence face aux CRS (« étudiants non-violents ») ont montré la voie... Celle qui permet de défendre ses convictions par des moyens qui ne les renient pas. En brûlant des voitures miniatures en carton (les « Sarkozynettes » et les « Villepinettes ») devant la Préfecture, ils ont transformé le symbole négatif des violences urbaines de novembre en une action humoristique qui témoigne d’une grande sérénité dans l’action. Ils ont mis les rieurs de leur côté face à un pouvoir incapable d’humour...

La non-violence offre les moyens d’une mobilisation plus large et plus efficace. Elle permet d’agir dans la durée et de faire face avec détermination et fermeté à l’inévitable répression policière. La dimension médiatique de l’action non-violente n’est plus à démontrer. Elle enlève au pouvoir l’argument de la violence des manifestants toujours assimilés à des casseurs et à des délinquants. Elle permet au contraire de montrer de quel côté se trouve la violence. L’opinion publique ne pourra pas être manipulée plus longtemps face aux images montrant des manifestants non-violents recevant des coups de matraque.

L’action non-violente est un impératif pour durer, pour mobiliser largement, pour convaincre et pour contraindre. Elle ne s’improvise pas. Elle doit être soigneusement préparée de façon à ce qu’elle atteigne l’objectif qu’elle s’est fixée. Elle doit être organisée de telle manière qu’elle ne dérape pas dans la violence dès la première provocation ou la première charge des CRS. Il convient par ailleurs d’afficher clairement et systématiquement le caractère non-violent de l’action, à la fois en direction des forces de l’ordre que de l’opinion publique.

La radicalité d’une lutte ne se mesure pas à son niveau de violence, mais à la justesse des moyens qu’elle met en œuvre pour exercer une réelle pression sur le pouvoir. L’action non-violente permet de concilier la pensée juste et l’action juste. Elle seule est à même de valoriser l’objet du conflit, à savoir le refus du CPE. Elle seule est à même dans la durée d’atteindre l’objectif : le retrait du CPE.

Les moyens sont le commencement de la fin. L’action non-violente, cette « arme des faibles », outre son efficacité politique, annonce l’espérance d’une société qui ne soit plus régie par la loi du plus fort. Et c’est pourquoi elle fait peur aux puissants.

Alain REFALO, le 12 mars 2006 "

> prochaine manif

prochaine MANIF étudiants et lycéens à NANTES mardi 21 place du commerce A 15H faites passer l'info

> > Mobilisation anti-CPE dans l'Ouest_ mardi 28

journée nationale d'action avec arrêts de travail mardi 28

AFP lundi 20.03.06, 18h52

Les syndicats de salariés, d'étudiants et de lycéens ont décidé lundi d'appeler à une nouvelle journée nationale d'action avec manifestations et arrêts de travail pour le retrait du CPE le mardi 28 mars, a-t-on appris de sources syndicales.

Les représentants des syndicats de salariés, d'étudiants et de lycéens, engagés dans le mouvement pour obtenir le retrait du contrat première embauche ont arrêté la date du mardi 28 mars pour l'organisation d'une nouvelle journée d'action nationale, la quatrième depuis le 7 février, avec arrêts de travail, ont indiqué ces sources à l'AFP, alors que la réunion intersyndicale n'était pas encore achevée.

( source : http://www.lemonde.fr/web/depeches/0,14-0,39-26995543@7-46,0.html )

> > Mobilisation anti-CPE dans l'Ouest

J'ai peut-être mal lu, mais a priori il n'y a pas un mot sur le blocus de la fac de sciences de Nantes, alors qu'à mon avis, c'est celui qui est le plus fondé. Pourquoi le plus fondé? Entre autres parce qu'il a été voté par environ 1700 personnes... sur une fac de 4000 étudiants (d'après le panneau plus ou moins publicitaire visible à l'entrée de la fac), auxquels on peut soustraire ceux qui se sont inscrits mais ont lâché les études, et ceux qui passent des concours nationaux, et donc ne sont pas concernés par le vote du blocus... Donc la majorité des étudiants vont aux AG, là bas... Pour voter lors d'une AG de sciences, il faut s'inscrire sur une liste, avec sa carte d'étudiant, le vote ne peut pas être faussé par des gens extérieurs à la fac, mais ils ont le droit de s'exprimer(tout avis peut être intéressant). Le principal argument avancé par les scientifiques pour défendre leur blocus, c'est qu'un blocus, ça marche, ils ne s'encombrent pas de beaux discours sur la réapropriation des lieux, qui en fin de compte font fuir des anti-CPE qui pourraient être pro-blocus, mais ne le sont pas parce qu'ils sont "anti-gauchos". On ne voit pas non plus cette dictature des bonnes consciences palpable en lettres, cette soi-disant supériorité morale de ceux qui vont en AG par rapport aux autres... c'est en fin de compte uniquement sur ce sentiment qu'est fondée la "légitimité" des AG de lettres, "on est mobilisés donc on est plus responsables que les autres donc on peut décider pour eux", et par conséquent les AG en question restent entre les mains des "super-mobilisés", ceux qui restent dormir à la fac, qui sont syndiqués... porter une banderolle, avoir sa carte d'un syndicat, camper dans la fac, ça prouve qu'on est supérieur aux autres? Je crois pas, et apparement les scientifiques n'y croient pas non plus... On peut ne pas participer au blocus pour tout un tas de raisons, personnelles, etc... sans pour autant être un vilain immobiliste-individualiste-etc..., et sans être privé d'un droit de regard et de décision sur ce qui ce passe là où on étudie... je suis peut-être un peu sorti du sujet, désolé, mais là c'était trop: voir que le blocus que je considérais comme le plus prometteur, celui de gens qui au bout d'une semaine de leur premier blocus depuis des décennies, sont mieux organisés que les littéraires qui en font un tous les deux ans, était tout bonnement ignoré... Pourquoi?

> > Mobilisation anti-CPE dans l'Ouest

Depuis mercredi 15 Mars, les étudiants du pôle universitaire de La Roche sur Yon ont instaurés un état de grève doublé d'un blocus. La suspention des cours sera maintenue jusqu'à la soirée du jeudi 23 Mars. Cela dit, une assemblée générale aura lieu mercredi à 10H30, afin de décider le maintien ou l'arrêt de la grève ainsi que du blocus.

Les revendications votés sont les suivantes :

- Un emploi stable pour tous,le retrait de tous les emplois précaires;

- Le retrait de la loi sur l'égalité des chances dont le CPE fait partie ( apprentissage à 14 ans, travail de nuit dès 15 ans ...);

- Le retrait du CNE;

- Le réengagement financier de l'Etat dans le service publique pour une université publique; un plan pluriannuel de création de postes à la hauteur des besoins dans l'éducation nationale.

Notre mouvement est à la fois étudiant mais aussi lycéen (très nombreux et motivés à La Roche sur Yon).

Une intersyndicale est prévue le 21 mars. Donc les syndicats salariés pourraient se joindre à nous.

> > Mobilisation anti-CPE dans l'Ouest

Une mobilisation non-violente pour faire bouger le mouvement et contraindre le gouvernement, non mais on aura tout lu ici...

> > quelques slogans

SLOGANS

Villepin Sarkozy

Votre période d'essai

Elle est finie!

Interim, CNE, CPE, Contrats-jeunes,

Et...HOP!

Tous à la poubelle!

Parents licenciés

Enfants sous-payés

ça ne peut plus durer,

ça va péter!

contre le chômage et la précarité

c'est tous ensemble

qu'il faut lutter

Pour les jeunes le cpe

les salariés le cne

les immigrés le ceseda,

ça suffit comme ça

Assez, assez de cette societé

qui n'offre que le chômage, et la précarité

Engraisse les actionnaires

et répand la misère

C-P-E, crève pour l'emploi

Des contrats comme ça

on n'en veut pas

Chaud chaud chaud

Chômage ras le bol

Qui sème la misère

récolte la colère

arrière, arrière

révolte des précaires

Tout est à nous

rien n'est à eux

tout ce qu'ils ont ils l'ont volé

casse pas le code du travail

respecte la racaille

ou alors ça va péter

ça va péter

Tous ensemble tous ensemble

contre villepin et sa loi

un vrai emploi

c'est un droit

Retrait,

Retrait de la loi

d'égalité des chances

Contre la précarité,

Résistance!

Pour le grand patronat

des couilles en or

Et pour la France d'en bas

Des nouilles encore

CHANSONS

(Sur l'air de dirladada)

Le cpe ne pass'ra pas

De Villepin casse-toi

Ils privatisent, ils licencient

Parisot casse-toi

Police partout dans les banlieues

Sarkozy casse-toi

Ca fait quarante-ans qu'il nous ment

Jacques Chirac casse-toi

(sur l'air de Mylord)

Allez, allez, venez

Etudiants lycéens

Chômeurs et salariés

Rions de ces crétins

Laissons les s'engueuler

A nous de résister

Et de nous inventer

Une autre societé

Ils précarisent les jeunes

Ils matraquent les étudiants

A la porte ce gouvernement

Ils gavent les actionnaires

Ils fliquent les chômeurs

A la porte ce gouvernement

Ils virent les sans-papiers

Ils exploitent les immigrés

A la porte ce gouvernement

> > Mobilisation anti-CPE dans l'Ouest

En allemagne, une page pleine de photos + 2 vidéos : http://www.ostblog.de/2006/03/la_boum_geht_weiter_proteste_m.php

> > Mobilisation anti-CPE dans l'Ouest

à St nazaire aujourd'hui, près de 1500 personnes ont défilées contre la loi pour légalité des chances, majoritairement des lycéens. Tous les lycées publics de la ville sont fermés jusqu'à mardi au moins, plusieurs écoles ont annoncées leur fermeture mardi, on travaille les privés. A La baule, Guérande, les fermetures et les blocus s'annoncent les unes après les autres

Demain vendredi, à la cité scolaire, journée AG, débats et échanges autour du travail, de l'immigration,...à partir de 10 h

> > Mobilisation anti-CPE dans l'Ouest

CAMUS:

Lycée bloqué depuis jeudi 21 mars vote a bulletin secret toujours un grande majorité pour maintenir le blocus.

Il y des musiciens, des ateliers scultures, peintures, jeu de carte, bref une bonne ambiance.

Un point négatif c'est qu'il a des casseurs presque tout les jours mais on arrive toujours à les dissuader sans incidents.

St DOMINIQUE:

Lycée non bloqué malgré quelques tentatives des lycéens et va essayer d'organiser des débats sur le CPE

CLEMENCEAU:

Lycée bloqué parmi les premiers.

Une très bonne organisation (concert, ateliers diverse) et surtout une très forte mobilisation des élèves et un soutien de quelques profs et du personnel d'administration qui aide beaucoup.

APPERT:

Lycée bloqué, les votes s'effectuent a bulletin secret et obtient toujours une majorité pour la continuation du blocus.

Création d'une commission de sécurité et d'action.

Ils organisent aussi des animations, de la musique(sono, ampli, guitare)

LIVET:

Lycée bloqué, les votes s'effectuent aussi a bulletin secret et a toujours obtenue une forte majorité en faveur du blocus.

Une bonne ambiance général, création de 4 commissions une de sécurité, une d'ordre, une interne et une externe.

TALENSAC(lycée privée):

Lycée bloqué depuis jeudi 21 mars.

les votes ne s'effectuent pas a bulletin secret ce qui peut provoquer un effet de masse.

Forte majorité pour le continuité du blocus.

Les professeurs ne sont pas mobilisés mais le proviseur est contre le CPE.

St FELIX:

Lycée non bloqué.

Il n'y a pas de dialogue ce qui complique les choses plutôt qu'autre chose.

les cours sont assurés normalement.

Quelques tentatives de mobilisation dans le lycée mais l'adminisration ne suit pas.

St JEAN BAPTISTE DE LA SALE:

Lycée bloqué depuis peu.

Il se met en place ça a l'air de bien se passé.

Biensûr l'objectif de tout les lycées est au moins de tenir jusqu'au mardi 28 mars (jour de grève national). Mais bon je suis sur que tout les lycée tiendront jusqu'au retrait total du CPE (Contrat Première Embauche)

BONNE CHANCE A TOUT LES LYCEES

> > Mobilisation anti "Loi sur l'égalité des chances" (dont CPE) dans l'Ouest

je suis d'accord avec le retrait du CPE: s'il est vrai que l'on dit pourquoi on vous embauche, on devrait dire pourquoi on vous vire!!

je vous soutiens à 100%. C'est la raison pour laquelle je baisse mon rideau et je vais dans la rue manifester avec tous ceux qui pensent qu'il n'y aura pas d'avenir dans ce CPE!

Bon courage à tous!

Une maman parmi tant d'autres! (Angers 49)

> > Mobilisation contre la "Loi sur l'égalité des chances" (dont CPE)

y a plus rien!!! les blocus sont finis dans les lycées (dans la plupart des lycées à nantes) ...

> > Mobilisation contre la "Loi sur l'égalité des chances" (dont CPE)

Bonjour a tous,

les blocus sont terminée a nantes c'est vrai.

mais les journée morte action et manifestation continu et il ne faut pas les laisser s'estomper. le gouvernement quand il rouvrira sa grd ... pour dire d'autre ... va le relancée (com chirac lot fois).

Ce qe je propose en attendant c'est un signe commun a tout les anti cpe dans le style de la revolution orange. Il faut donc louverture d'un post si vous ete d'accord pour cela.

> Dessin anti CNE pour continuer le mouvement

Juste une illustration anti CNE pour continuer !

(+ un tract téléchargeable)

http://www.local.attac.org/paris19/article.php3?id_article=151

> > Mobilisation contre la "Loi sur l'égalité des chances" (dont CPE)

Bon pour commencer bonjour ou bonsoir à tous ! Aujourd'hui était organisé comme chacun le sais (ou pas) un référendum commandé par le président de l'université... Bien on va dire que tout commence à partir d'ici. Mais je vais d'abord commencer par me présenter, étudiant en 1ère année de géographie, je suis entré dans le mouvement depuis quasiment le tout début, je n’appartiens à aucun syndicat, et avant aujourd'hui j'avais encore un peu de respect pour ma génération. Lundi dernier le CPE a été mis au placard, et moi naïf comme je suis je n'ai pas pris la peine d'aller à l'AG pensant que quoiqu'il arrive le blocus ne serait pas reconduit (Puisque cela faisait quand même déjà 2mois que je n'avais pas d'amphi ni de classe de TD, et qu'il me semble légitime dans un pays où l'on à la chance d'avoir accès à des études supérieur gratuitement, de ne pas abuser de ce même système). Lorsque l'on ma annoncé que le blocus avait été revoté (en grande majorité) je doit avouer que j'ai été très étonné, et ma première réaction a du être "NAN". Par la suite avec du recul, j'ai pu comprendre le pourquoi du comment, car effectivement TOUTES les revendications n'avaient pas été remplis, bon déjà à partir de là on peu se poser quelques questions sur la légitimité d'un blocus (compte tenu du fait que le gouvernement à quand même fait un petit geste). On a souvent fait allusions durant les AG aux méthodes quasi fasciste des anti blocus et du gouvernement Villepain! Et la je ris (jaune) quand je vois ces mêmes personnes critiquant le fascisme gouvernementale bloqué un référendum démocratique, bien entendu les conditions de la reprise des cours portaient à confusions et étaient bien souvent inapplicables, mais cela valait il la peine pour autant d'offrir un spectacle désolant ou la jeunesse s'oppose a un système dont elle se porte garante depuis des années ? Puisque les blocusards sont si certain de la légitimité de leurs mouvements et du raliment du plus grand nombre à leurs causes pourquoi bloqué pareil référendum ? Ont parle de ton menaçant du président d'université, mais d'un autre coté lorsque l'on voit la gaminerie de certaine personnes prêt a tout pour ne pas avoir cours et ne pas avoir d'exams on peu comprendre qu'il adopte une attitude paternaliste ! Je passe sur le flop du referendum qui déjà ma fait de la peine, pour m'attarder sur un point bien plus grave ! Après mettre cassé le nez aux portes du pôle étudiant, j'ai été faire un tour dans les locaux de la censive, et tous c'est expliqué, car effectivement les gens qui tiennent le mouvement "habite" dans ces locaux, et lorsque l'on voit l'état des locaux en question on comprend mieux pourquoi ce mouvement n'es qu'un mouvement de jeunes en quête d'identité (ado en d'autres termes) ou de personne n'ayant pas d'ambition dans la vie et préfèrent passer leurs journée a dormir ou à picoler ! On va sans doute dire que j'suis réac ou que j'suis qu'un vieux de l'ump (on est pas là pour exposer ces idéaux politiques, mais sachez que je suis très loin de l'UMP), mais quand on rentre dans un bâtiments a vocations scolaire (qui a été payé par vos parents et dont l'accès est totalement gratuit) et que l'on sent une odeur de nourriture de transpiration et de cigarette on peut être qu'atterré ! Bien il y'a un mouvement, le bâtiment vous a gentiment été prêté, et vous qu'es vous en faite, un dépotoir géant, félicitation les jeunes. J'adore me balader dans les couloirs de ma fac et voir des A pitoyable d'anarchiste (si si vous savez ceux que les collégiens arbores si fièrement sur leurs t-shirt du goéland), ou des messages pseudo poétique bourré de fautes ainsi que des dessins faussement artistique on ne peu qu'en a arrivé a la conclusion que les personne présente font soit preuve d'un très grand sens de l'autodérision, soit sont véritablement des attardés mentaux ! ET malheureusement je pencherais pour la 2nd option ! Alors les tags dégelasse (moi même graffeur, c'est vous dire a quelle point j'trouve ça trop laid), les types qui skwat avec leurs matelas et leurs télés (a qui j'ai envie de dire, maintenant les enfant faut arrêter la crise d'adolescence et rentrer chez maman, elle commence à s'inquiéter), et les autres trop fière parce qu'ils ont monté un hamac et qui fume des gros oinj (c'est bien les gars, vous bravez l'autorité, a votre place j'men ferais pipi dessus tellement j'aurais peur, mais heureusement vous êtes de vrais fous vous !)Il me reste plus qu’à vous dire REGARDEZ VOUS ! Vous êtes pitoyables mes pauvres, aller mener votre révolution les gars, j'entend déjà les gens venir au loin me dire, "oui mais aujourd'hui on est trop individualiste" ben écoute mon pote, j'crois qu'il reste plus qu'a te jeter d'un pont alors ! On peu se battre pour des idéaux, on peu être fière de représenter des choses, mais par pitié m'imposer pas votre vision de merde ! J'ai quand même eu a faire au summum de la pitié humaine lorsque j'ai pu lire sur une porte des élèves qui se permettais de faire la leçon (limite menaces) à un professeur parce que ce dernier avait le culot de donner des cours. Mais t’est qui pour donner la leçon ? (Surtout que tu sais même pas écrire) allo, toi t'es qu'un jeune péteux, le respect sa te dire rien ? J'crois que je n’ai jamais été aussi exaspéré de ma vie ! J'ai pu lire des inscriptions à l'entrée de la censive me précisant qu'en ce lieu le peule gouvernait, j'en conclus que le peuple (celui des branleurs de la fac)est le pire des gouvernement que cette terre est pu porter, t'imagine un peu un pays ou les professeur ont pas le droit de dispenser des cours, où les gens qui disent du mal sont exclus, et ou les gens n'ont aucun respect pour ce qui les entours, ah oui ça a déjà exister c'est vrai, on appel ça une dictature !

> > Mobilisation contre la "Loi sur l'égalité des chances" (dont CPE)

Ne confondons pas les mots avec la réalité : le réfrendum de Resche n'avait aucune dimension démocratique puisque lui-même disait que c'était un ultimatum : soit tu votes comme je le souhaite (la reprise des cours), soit je te tue ton année universitaire (en annulant les examens). On voit bien d'ailleurs les conceptions démocratqiues de Resche où une fois le vote annulé, il décide d'un coup de regard sur une foule d'étudiant-e-s mélangée et en colère qu'une majorité se dégage pour la reprise des cours (c'est-à-dire qu'il décide de réduire le monde et la situation avec ce que que lui, président, désire : caprice d'enfant ou perversion d'un pouvoir finissant? A vous de choisir....)

Les processus démocratiques doivent se faire sans aucune pression afin de permettre aux individus de voter selon leur propre conscience et non pas sur la base d'un chantage inacceptable. Sinon, on est dans une démocratie bananière, ce dont on approche à grand pas...

Après, on peut toujours dire que ceux qui bloquent sont anti-démocratiques, mais on n'est là que dans un registre langagier qui ne dit rien sur ce qui se passe réellement.

> > Mobilisation contre la "Loi sur l'égalité des chances" (dont CPE)

foutu cpe va... et tout sa pour rien... bien la dit donc

Cela s'appelle parler pour ne rien dire...Fi donc ! et la liberté d'expression!