Solidarité Migrants: compte-rendu audience Inspection Académ

Mot-clefs: Archives
Lieux:

Ce texte pourrait se passer de commentaires sauf que :
- il est exemplaire de l'investissement de ceux qui ont agis (et pas seulement réagis) devant cette "maladresse"
- qu'il permet une position commune de la part de eux qui s'en saisiront pour contrer toute autre tentative de délation allant dans le même sens. Et il à craindre qu'il y en ait d'autres au regard de la pression exercée par le ministère de l'Intérieur et par les accords européens concernant l'immigration
- qu'il permet aussi de s'appuyer sur des positions officielles dans les cas locaux où de telles pressions s'exerceraient à l'encontre de nos élèves.
- en tant que tel, il constitue une sorte de jurisprudence dont nous devrons usé dès que des situations semblables se présenteront.
- enfin, ce texte devra sans doute être largement diffusé pour que tout ce qui précède puisse assurer à nos élèves les conditions de "fraternité", d"égalité" de traitement et de solidarité auxquelles ils ont droit (encore);

par contre, il reste encore bien des efforts à fournir pour contrer les différentes mesures de recensement et de croisements de données dont nous avons déjà parlé.

à suivre
COLLECTIF SOLIDARITE MIGRANTS OISE

Chers Camarades,

Suite à la demande de la Rectrice de l'Académie d'Amiens de recenser les élèves susceptibles d'être victimes d'un arrêté de reconduite à la frontière, Solidarité Migrants a été reçu par L'Inspecteur d'Académie de l'Oise. Parce que nous pensons que les engagements pris par l'administration départementale de l'Education Nationale peut offrir un point d'appui important pour nos luttes, nous vous joignons le compte-rendu de cette audience en souhaitant qu'il soit utile à tous.

Nous nous tenons à votre entière disposition pour toute précision complémentaire.

Cordialement et courage.


Collectif Solidarité Migrants Oise

------------

COMMUNIQUE DE PRESSE

Nous avons été reçus ce 6 février, à notre demande, par les 3 Inspecteurs d'Académie de l'Oise. Une Maman d'élève Sans-Papiers accompagnait notre délégation (elle a pu témoigner matérialisant notre désir de toujours montrer le visage de nos Amis, leur humanité, leur détresse… afin de tordre le cou à ces propos les présentant sans relâche comme une menace).
_ Nous avons redit l'émotion suscitée par la demande rectorale de constituer une liste d'élèves susceptibles de subir une mesure d'éloignement du territoire :
- parce qu'il était demandé aux chefs d'établissements d'enseignement public d'être les délateurs de leurs propres élèves ;
- parce que c'était rompre avec le principe absolu d'égalité entre les élèves qui ont tous le même droit à l'éducation ;
- parce que l'Ecole Publique est le lieu fondateur des principes républicains dont l'égalité et la fraternité. _ A ce sujet, la demande de connaître les résultats scolaires de ces jeunes nous faisait craindre une sorte de " double peine " à l'égard des jeunes qui ont déjà eu tant à souffrir de la vie.

Nous avons dit notre étonnement puisque jusqu'ici nous avions pu compter sur les interventions de Mme La Rectrice et de Monsieur L'Inspecteur d'Académie pour défendre la situation personnelle de plusieurs élèves et donc réclamé des explications.

Nous avons demandé des engagements forts : que l'Education Nationale s'engage aux côtés de ses élèves, les plus menacés en premier lieu.

Nous avons enfin précisé que nous ne nous retrouvions pas dans une demande de sanction demandée publiquement par une organisation à l'encontre du Chef de division rédacteur de ce courriel, la responsabilité de cette " affaire " devant revenir aux seuls responsables de l'Académie.

Monsieur L'Inspecteur d'Académie a d'ailleurs assumé l'entière responsabilité de ce texte regrettant une rédaction maladroite qui avait entraîné toute cette incompréhension. Le seul but de ce recensement était, selon lui, d'être prêt à assurer plus efficacement la défense d'élèves menacés, défense déjà effective au cas par cas. Ce point étant mis à l'ordre du jour d'un prochain comité d'administration régionale, Mme Le Rectrice souhaitait connaître " le volume " mais n'a jamais songé y communiquer des noms.

Monsieur L'Inspecteur d'Académie a ajouté qu'il était " un haut fonctionnaire à qui l'on confie des élèves, ma mission est donc qu'ils restent à l'école le plus longtemps possible pour y suivre les études les meilleures. (Ajoutant) C'est là mon honneur. Les résultats scolaires peuvent être un point d'appui dans cette défense s'ils sont encourageants, ce qui ne veut absolument pas dire que nous abandonnons les élèves en difficulté. "

A notre question précise : " Si le Préfet, dans un contexte particulièrement grave et dangereux, vous demande communication d'une liste d'élèves, que ferez-vous, Mme La Rectrice et vous-même ? ", l'engagement pris a été fort : " En aucun cas, nous ne communiquerons au Préfet de nom d'élève et si nous intervenons pour un élève, ce sera uniquement pour le défendre. "

Pour autant, le Collectif Solidarité Migrants continuera à être le plus attentif à ce que l'Education Nationale demeure un lieu de droit et un point de résistance à la politique dévastatrice de ce gouvernement en matière d'immigration.

Nous avons pu enfin, sur le champ, rassurer nos amis qui craignaient désormais d'envoyer leurs enfants à l'école.
Nous avons enfin sollicité une intervention de l'Inspection Académique afin que soient revues les conditions d'accueil des mineurs isolés dans notre département.

C/o Jean-Michel BAVARD
Mel: jmbavard at club-internet.fr

--------

Resf@rezo.net -
_ http://listes.rezo.net/mailman/listinfo/resf

Email Email de contact: ano_AT_numo.us