Sommet de l'OMC à Hong-Kong: répression de la société civile

Mot-clefs: Archives
Lieux:

Communiqué LDH
La journée du 17 décembre au sommet de Hong-Kong a encore démontré que les responsables de l'Organisation mondiale du commerce ne supportent pas la contestation par la société civile internationale de leur bilan caractérisé par l'accroissement des inégalités, le démantèlement des services publics, l'ouverture à la concurrence internationale de secteurs d'activités toujours plus nombreux ou encore la négation du droit à la souveraineté alimentaire.



En effet, pas moins de neuf cents personnes, en grande majorité des paysans coréens, alors qu'ils étaient rassemblés devant le centre de convention où se tenaient les négociations de l'Organisation mondiale du commerce ont été arrêtées et incarcérées dans les prisons de Hong-Kong. Parmi eux trente responsables internationaux de Via Campesina, organisation paysanne à l'initiative de la manifestation et Gérard Durand, porte parole du syndicat de la Confédération paysanne et paysan à Montbert (44).



Ce matin encore ces personnes sont toujours en détention et les responsables du mouvement altermondialiste subissent des interrogatoires. La Ligue des droits de l'Homme appelle à la raison les autorités chinoises et internationales et demande la libération immédiate de ces personnes.

Email Email de contact: ano_AT_numo.us