nuits d'émeutes en Ile-de-France

Mot-clefs: Archives
Lieux:

lu sur
trente véhicules brûlent à Bobigny vers 16h vend 4 nov


Plusieurs véhicules étaient en feu vendredi après-midi sur un parking près du centre commercial Bobigny II.

Une dizaine de voitures appartenaient à des fonctionnaires du tribunal tout proche.

Plusieurs émeutiers des nuits précedentes étaient en cours de comparution immédiate au tribunal vendredi après-midi.


----

Nuit du jeudi 3 au vendredi 4 novembre


ILE-DE-FRANCE
-au moins 519 véhicules ont brûlé
-à 04H30, le bilan était de cinq policiers légèrement blessés par des jets de projectiles.

SEINE-SAINT-DENIS
-205 voitures cramées
-Plusieurs bâtiments publics (mairies, écoles, commissariats,...) ont été la cible de jets d'engins incendiaires.
-Une partie du trafic des bus y était interrompu jeudi soir, tout comme la circulation du tramway T1, par "mesures de sécurité" après que deux bus eurent été caillassés à Stains.
-La circulation des trains est très perturbée vendredi matin sur la ligne B du RER en raison d'un mouvement des personnels de conduite conséquent à des incidents en gare de BLANC-MESNIL
-un bâtiment des services techniques incendié
-27 personnes interpellés et gardées à vue

AULNAY-SOUS-BOIS
_ un important incendie dans un entrepôt de moquettes de 15 000 m2

BLANC-MESNIL
_ un entrepôt incendié

BOBIGNY
-"une vingtaine de jeunes armés de cocktails Molotov" ont mis feu à un camion dans la cité de l'Abreuvoir.
-le Palais de justice a été attaqué par des engins incendiaires
-deux personnes ont été interpellées, selon la préfecture.

BOURGET
_ un entrepôt incendié

ROSNY-SOUS-BOIS
_ un bus a brûlé

NEUILLY-SUR-MARNE
_ des cars de CRS ont été la cible de tirs de pistolet à grenaille.

STAINS
-deux bus caillassés. Un bus RATP était incendié à la Cité du Clos Saint-Lazare
-une salle de classe d'école primaire a connu un "début d'incendie"
-des policiers ont été pris à partie par un groupe de 30 à 40 personnes.
-deux personnes ont tenté d'incendier la voiture du maire PCF, Michel Beaumale, alors qu'il discutait avec un groupe de jeunes du quartier du Clos St Lazare.

SAINT-OUEN
_ un entrepôt incendié

NOISY-LE-SEC
_ la mairie de Noisy-le-Sec a été la cible de cocktails molotov

VILLETANEUSE
_ un centre culturel pris pour cible par des engins incendiaires

PARIS
_ sept véhicules particuliers ont été brûlés ou endommagés dans la nuit

YVELINES
-l'incendie du dépôt de bus de TRAPPES qui a provoqué la destruction de 27 bus de la RATP par propagation.
-52 véhicules brûlés
-trois policiers ont ainsi été légèrement blessés par des jets de projectiles à POISSY
-AUX MUREAUX, une cinquantaine de jeunes gens onttenté de s'affronter aux policiers
-à MANTES-LA-JOLIE, la sécurité sociale et la Poste ont été la cible d'engins incendiaires

VAL-D'OISE
-CERGY : 105 véhicules ont été détruits par le feu
-pillage dans un supermarché de Villiers-le-Bel
-18 interpellations

VAL-DE-MARNE
_ un poste de police municipal attaqué par des cocktails molotov

DIJON (COTE-D'OR)
_ 7 véhicules brûlés

SEINE-MARITIME
_ 9 véhicules incendiés

BOUCHES-DU-RHÔNE
_ 8 véhicules cramés

----

Nuit du mercedi 2 au jeudi 3 novembre


ILE-DE-FRANCE : 315 voitures ont brûlé dans la région

SEINE-SAINT-DENIS
_ La police a interpellé durant la nuit 41 personnes, dont 23 ont ensuite été placées en garde à vue.
_ De nombreux bâtiments publics et commerces ont été la cible d'attaques dans le département, une vingtaine de communes sur les 40 du département ayant été le théâtre de violences urbaines.
_ Les policiers ont été la cible de jets de pierres et pris à partie dans la soirée au BLANC-MESNIL, à LA COURNEUVE, à CLICHY-SOUS-BOIS, à TREMBLAY-EN-FRANCE, à LIVRY-GARGAN et à SEVRAN. Des incidents ont également été signalés à BONDY, au BOURGET, à VILLEPINTE.

AULNAY-SOUS-BOIS
-une voiture de journalistes de France 2 est stoppée, vidée de ses occupants puis renversée et brûlée
-l'entrepôt d'un concessionnaire-garage Renault brûlé
-une école maternelle et une école primaire brûlées
-le poste de police du Gallion saccagé
-deux bus brûlés

SAINT-DENIS
-un coup de feu contre les forces de l'ordre
-28 véhicules brûlés

BLANC-MESNIL
-un gymnase incendié
-dégradation d'une maison publique
-un lycée dégradé
-Deux rames de RER "caillassés" au Blanc-Mesnil, entrainant l'interruption du trafic sur toute la ligne B du RER pendant la journée du jeudi 3 novembre. Une trentaine de personnes ont jeté des pierres contre deux rames RER, mercredi soir vers 23h, et ont forcé, sans le molester, le conducteur d'un des trains à quitter sa cabine de pilotage, cassé des vitres et volé au moins deux des passagers.

RAINCY
-70 voitures cramées

BOBIGNY
-une partie du centre commercial Bobigny 2 a été vandalisée par une quarantaine de personnes. La vitrine d'une boutique de prêt-à-porter a été brisée et le contenu de deux caisses d'un hypermarché dérobé.
-une voiture incendiée devant la préfecture
-préfecture attaquée
-79 voitures cramées

LA COURNEUVE
-Les policiers ont essuyé deux tirs d'armes à feu
-un local d'Eurocopter pris pour cible par des cocktails molotov

NOISY-LE-SEC
-un tir à balle réel contre les pompiers

CLICHY-SOUS-BOIS
-caserne des pompiers attaquée


YVELINES
_ 27 véhicules brûlés principalement au Val Fourré (MANTES-LA-JOLIE)

HAUTS-DE-SEINE
_ 32 véhicules brûlés

ESSONNE
_ 33 véhicules cramés principalement à BRUNOY et EVRY

VAL-D'OISE
-18 véhicules incendiés
-12 interpellations

VAL-DE-MARNE
-13 véhicules incendiés
-quatre interpellations

SEINE-ET-MARNE
15 véhicules brulés

PAU (PYRÉNÉES-ATLANTIQUES)
_ Le quartier sensible de l'Ousse des Bois a subi une troisième nuit d'incidents. Deux voitures ont été incendiées dans la nuit de mercredi à jeudi. La veille, une autre voiture avait été brûlée et pompiers et policiers avaient essuyé des jets de pierres. Dans la nuit de lundi à mardi, le bureau de Poste avait été endommagé et des conteneurs de poubelles brûlés au milieu des rues du quartier. Les voitures de pompiers et de la police avaient subi des jets de projectiles.