AC! 61 Alencon Perche communiqué

Mot-clefs: Archives
Lieux:

 
Ils nous harcèlent, ils nous radient, ils sont hors la loi, ils nous mettent
au travail obligatoire, ils nous imposent le travail gratuit, ça va péter !

AVEC OU SANS EMPLOI, PAS DE REVENU INFERIEUR AU SMIC !
EMPLOI-ACTIVITÉ-FORMATION LIBREMENT CHOISIS !

Radiations
La machine à radier s¹est emballée. Cela fait 20 ans que les gouvernements
successifs dégonflent les chiffres du chômage en radiant les chômeurs.
Certaines ANPE (pas toutes, heureusement) font du zèle. L¹Assédic (gérée par
le patronat et la CFDT) a maintenant le pouvoir de sanctionner les chômeurs
désobéissantEs. A la fois juge et partie ! Elle est pas belle la vie de
l¹Assédic ?
L¹ANPE n¹envoie pas les lettres de radiation en recommandé. Ça coûterait
trop cher. Et pourtant, c¹est obligatoire. L¹avis de radiation adressée en
lettre simple est NUL. Si vous êtes radiéE, faites constater la nullité de
la radiation. Contactez AC ! ou mieux, venez à une de nos réunions.

Servage (1)
Les CES ont attaqué le code du travail, le RMA (Revenu minimum d'activité),
le contrat " d¹avenir " et le CNE (contrat nouvelle embauche) l¹achèvent.
Pour le RMA et le contrat " d¹avenir ", le patron ne se nomme pas patron
mais "tuteur", le/la salariéE ne se nomme pas salariéE mais "bénéficiaire".
D¹ailleurs le salaire n¹est pas un salaire mais notre allocation chômage
(RMI, ASS) que le patron-tuteur touche à notre place. Elle est pas belle la
vie de patron ? Ceci explique que le RMA et le contrat " d¹avenir " ne sont
pas cumulables avec l¹allocation. Le CNE n¹est pas mal non plus : le patron
peut nous virer du jour au lendemain sans motif et sans nous verser
d¹indemnité pour licenciement abusif.
Si on vous impose un RMA, un contrat " d¹avenir ", un CNE, un stage, une
formation dont vous ne voulez pas, il y a toujours des moyens de résister.
Contactez AC !

Servage (2)
" Pour notre bien ", sous prétexte de " vérifier (nos) compétences et
capacités professionnelles " l¹ANPE nous propose des EMT (évaluations en
milieu de travail).
En fait, pour remplir ses objectifs en matière de rendement, l'ANPE devient
entreprise négrière et met des chômeurs gratuitement à la disposition des
entreprises.
Pour 80 h de travail, non seulement nous ne percevons aucun salaire, mais en
plus l¹employeur touche une indemnité de l¹ANPE pour sa "prestation"
(souvent 1,52 euros de l'heure).
Toutes les ANPE " proposent " des EMT. Et pourtant, l¹EMT est un dispositif
inconnu du Code du Travail. L¹EMT est illégale et le patron qui ne verse pas
de salaire pourrait être condamné par les prud¹hommes. Avis aux amateurs !
CertainEs agentEs de l¹ANPE poussent le zèle jusqu¹à inciter les employeurs
qui déposent des offres d¹emploi à " essayer " gratuitement les postulantEs
dans le cadre d¹une EMT préalable à l¹embauche (EMTPE, 40 h gratuites).
L¹EMTPE n¹est pas plus légale que l¹EMT. Toute période d¹essai doit être
payée.
Si nous avons besoin d'évaluations, demandons à les faire dans des centres
de formation.
Ne travaillons jamais gratuitement pour un employeur privé ou public. Le
travail gratuit entretient le chômage et les très bas salaires.
Informez AC ! des EMT que vous avez faites.

Allocation équivalent retraite
Tout chômeur, toute chômeuse involontairement privé d¹emploi en ARE, en ASS,
au RMI voire non indemniséE qui compte 160 trimestres de cotisation retraite
a droit à l¹AER.
L¹Assédic et l¹ANPE doivent informer les chômeurs sur cette allocation. Non
seulement elles ne le font pas, mais la Direction Départementale du Travail
et l¹Emploi refuse parfois d¹appliquer la loi que le gouvernement veut
supprimer.
Informez-vous. Vous avez peut-être droit à l¹AER.

Minima sociaux
Villepin a annoncé " une refonte des minima sociaux " (ASS, RMI, API et
peut-être plus) pour décembre.
Craignons le pire. L¹ASS est en sursis (le décret limitant la durée de l¹ASS
est suspendu verbalement, pas annulé). Il suffit d¹un mot de Chirac pour que
les allocataires de l¹ASS se retrouvent soit au RMI soit sans revenu.
L¹objectif affirmé du gouvernement est de lier le revenu à une activité, un
travail d¹intérêt général, comme pour les condamnéEs, ou comme en Allemagne
où les allocataires sont obligéEs de travailler pour 1 euro de l¹heure.
Résistons au travail obligatoire !

Accompagnement
Nous nous sentons souvent impuissantEs face aux institutions qui nous
contrôlent, qui nous harcèlent, qui nous radient. Ne nous laissons pas
infantiliser, " gronder ", humilier. Nous avons le droit de nous faire
accompagner par la personne de notre choix lors des entretiens qui mettent
en jeu nos moyens de survie. Méfions-nous des agentEs qui refusent que nous
soyons accompagnéEs Š

Prochaine réunion
Mercredi 5 octobre - 20h15 - RdC (cour à gauche) ou 1er étage
Maison des Associations, 6 rue de l'Etoupée, 61000 Alençon

Email Email de contact: ano_AT_numo.us

Commentaire(s)

> > EMT

Bonjour a tous,

Je viens d'effectuer 3 semaines de travail dans une entreprise, jai reçu mon salaire 404 euros pour 35 heures par semaine...

A l'embauche, on m'avait dit que ma première semaine était une semaine d'evaluation financé par ANPE.

Même si 404 euros pour 70 heures reste en dessous du SMIC, j'ai peur que la première semaine soit dans un cadre d'un EMT...et donc non-Payé

Comment le savoir?

Merci pour vos lumières sur ce sujet...

> > AC! 61 Alencon Perche communiqué

Bonjour "Tine_91"

_ Si vous êtes de nantes ou la région nantaise, le mieux pour vous serait de contacter directement le Collectif de « Nantes » ou le collectif AC ! CUN (Communauté Urbaine de Nantes et sa région :

- Collectif de « Nantes » : AC ! Nantes

_ Adresse : Maison des Associations - 21 allée Baco - 44000 NANTES

_ Contacts :

_ * par téléphone : 02.40.89.51.99

_ * par fax : 02.40.89.51.99

_ * par mail : ac.nantes@free.fr

_ Permanences : mardi de 16h à 18h - jeudi de 16h à 18h.

- Collectif de « Communauté Urbaine de Nantes et sa région » : AC ! CUN (Communauté Urbaine de Nantes et sa région)

_ Adresse : c/o GASPROM ASTI de Nantes 24 rue Fouré - 44000 NANTES

_ Contacts :

_ * par téléphone : 06 10 12 92 46 / 06 60 76 24 53

_ * par fax :

_ * par mail : ac.cunregion.nantes@free.fr

_ Permanences : le mardi et le jeudi de 15h00 à 17h00