Sexe, argent et intégrisme

Mot-clefs: Archives
Lieux:

La culture prostitutionnelle gagne sans cesse du terrain au sein des institutions de tout niveau.
Cette culture est si généralement admise qu'il faut, au XXIe siècle, signer des pétitions pour faire reconnaître le droit des femmes de ne pas être traitées comme des esclaves sexuelles et pour convaincre des organismes internationaux, qui ont pourtant adopté des traités et des chartes à cet effet, de sévir contre les auteurs de la mise en marché des êtres humains (...) Il semble n'exister rien de bon qui n'ait une quelconque connotation sexuelle ou qui ne rapporte un profit financier. Une manne pour les publicitaires qui mettent du sexe partout pour mieux vendre leurs produits. Il est de bon ton de se prétendre à l'aise côté fric et libéré côté cul, les deux pouvant servir mutuellement de monnaie d'échange. C'est à qui s'affichera comme celui ou celle qui profite le plus librement et n'importe comment des deux. (Sexe, argent et intégrisme postmoderne et «Prostitution, féminisme, dissidence et représailles»).

Sur des sujets apparentés

Depuis 1995 environ, l'Union européenne, les Nations Unies et le Conseil de l'Europe ont progressivement abandonné toute condamnation du proxénétisme et toute volonté de lutter contre le développement de la prostitution. Subissant la déferlante d'un mouvement libéral favorable à la prostitution et aux bénéfices qu'elle engendre, les institutions européennes et internationales ont en effet progressivement accepté un compromis visant à dépénaliser le proxénétisme... (Grégoire Théry, «Les politiques européennes et internationales sur la traite des êtres humains encouragent le proxénétisme».)

En tout état de cause, la logique du marché - liée à celle de la mobilité de la main d'oeuvre en Europe qui lui est indissociablement liée - ne peut que contribuer à remiser progressivement les articles pénalisant le proxénétisme au magasin des Antiquités. La baisse visible, depuis des années, des condamnations pour proxénétisme en France ne pourra donc que s'accélérer. Et lorsque condamnations il y a, il y aura, elles seront encore moins fondées et plus arbitraires qu'à l'ordinaire. (Marie-Victoire Louis, «Les relations entre "la traite des êtres humains" et le proxénétisme», entretien réalisé par Grégoire Théry).

Dans un texte construit autour de quinze thèses, le sociologue Richard Poulin tente schématiquement de mettre en évidence certains éléments d'analyse nécessaires à la compréhension de la mondialisation des industries du sexe. Ce texte est l'éditorial d'un numéré d'Alternative Sud intitulé «Prostitution, la mondialisation incarnée», qui sortira à la fin de septembre. Ce numéro présente également des textes de la sociologue Silvia Chejter qui a fait des études "de terrain" avec des femmes prostituées en Argentine .

Quelques autres titres de Sisyphe

* Au sein de la marche, par Kim Cornelissen - Prix Sisyphe/Remue-ménage. «Je n'aurais pas raté ça pour tout l'or du monde, écrit l'auteure, Bush qui vire fou avec ses prétentions de cow-boy qui veut montrer à son père qu'il est le plus fort, lui aussi».

* "Modèle européen": l'égalité entre les femmes et les hommes est en danger! Le « modèle européen » - la fameuse approche intégrée de l'égalité (AIÉ) ou Gender Mainstreaming -, qui a tant séduit l'ex-ministre québécoise de la Condition féminine et le Conseil du statut de la femme du Québec, semble connaître des ratés.

* Briser le silence: les récits des enfants. Un nouveau documentaire de la chaîne de télévision PBS révèle des informations surprenantes sur les violences infligées aux enfants et les lacunes criantes des tribunaux aux affaires familiales partout aux États-Unis.

* Témoignage d'une adolescente qu'on veut forcer à se marier, par Billé Siké. Agée de 15 ans, Mlle TC lycéenne, a été accompagnée deux fois de suite chez son « futur époux » par son père. Deux fois de suite, elle a pris la fuite, ne voulant pas de ce mariage.

* L'alcool dissout le viol, par Philippe Liotard. Une première question peut se poser, à savoir: en quoi le fait de vouloir "faire l'homme" est-il passible d'une comparution, voire d'une condamnation?

* L'Ontario recule sur la question des tribunaux islamiques et interdira tout arbitrage religieux - Radio-Canada

Sisyphe

Plan du site