Grenoble : la police chez PMO

Mot-clefs: Archives
Lieux:

Aujourd'hui, mercredi 6 juillet, une personne du site [!]le lien spip suivant n'a pas ete importe correctement dans oscailt: www.piecesetmaindoeuvre.com [!], a été interpellée à son domicile, et a subi une perquisition suivie d'une garde à vue d'une journée. Son ordinateur ainsi que des documents lui ont été confisqués jusqu'à nouvel ordre. Des menaces ont également été formulées concernant de futures perquisitions et tracasserie policières.

Pmobas_r2_c2-medium
Pas de titre pour 3822

Pmo02_r1_c2_f2-medium
Pas de titre pour 3821

Pièces et Main d'Oeuvre a été mis en cause dans l'affaire du faux Métroscope (évoquant la carte d'identité biométrique prévue pour 2007 qui rencontre une opposition croissante).

Les élus socialistes (mairie de Grenoble, Métro, Conseil Général) choisissent le mois de juillet et les vacances d'été pour régler leurs comptes avec leurs seules réelles oppositions : accélération de la répression contre les squats (les 400 couverts, la Kanaille, la Mèche, le Schmogul, Résistor) et aujourd'hui pression sur un média d'enquête critique. Les méthodes sont les mêmes que celles employées contre les opposants au grand stade en 2004 : police et intimidation.
_ Mais l'on verra cette fois encore que les questions politiques ne se règlent pas par des descentes de police.

A chacun de faire circuler l'information, de se tenir au courant des suites de ces évènements, et de faire connaître son opposition.

[!]le lien spip suivant n'a pas ete importe correctement dans oscailt: www.piecesetmaindoeuvre.com [!]