censure contre le "non"

Mot-clefs: Archives
Lieux:

 
La censure du NON de gauche et anti-libéral se confirme sur la Sorbonne

Communiqué du Collectif Sorbonne pour le NON de gauche Anti-libéral

Le Collectif Sorbonne pour le NON de gauche anti-libéral n'a pas pu tenir le meeting prévu le mardi 10 mai à l'université.

Alors que ce meeting était prévu depuis plus d'un mois et que toutes les démarches auprès des administrations de Paris I et Paris IV ont été faites, aucune salle ne nous a été donnée.Dans le même temps, Chirac et Schröder (le 26 avril) puis Barnier et Cohn-Bendit (le lundi 9 mai) ont pu en toute tranquillité déverser leurs discours pro-OUI au sein des locaux de l'université.

Devant ce parti pris idéologique contradictoire avec l'article* L811-1 du Code de l'Education, nous avions appelé à un rassemblement sur la place de la Sorbonne lundi 9 mai pour dénoncer ces graves atteintes à la liberté d'expression et à la démocratie. Parce que ce rassemblement fut réussi et parce que nos exigences démocratiques sont légitimes, MM. Barnier et Cohn-Bendit nous avaient pourtant assuré de leur soutien dans un souci de "rééquilibrage".

De promesses ministérielles non suivies d'effets en entraves administratives supplémentaires, nous n'avons pu tenir le meeting de ce mardi soir et permettre aux étudiants de la Sorbonne d'avoir un accès aux arguments du NON de gauche anti-libéral, rendant caduque le principe de neutralité qu'invoque le Président de Paris IV derrière lequel il s'est abrité pour nous refuser toute salle.

Alors qu'en principe la salle était libre et que nous envisagions avec sérénité de pouvoir organiser ce meeting, au regard des déclarations faites dans la presse, un cours a été déplacé pour occuper l'amphi Descartes à partir de 19 h 30 et consigne fut donnée de ne laisser entrer dans les locaux de la Sorbonne que les seuls étudiants ayant réellement cours à cette heure-ci. Les autres n'ont pas pu entrer.

A 19 h 30, l'administration a fermé les amphis disponibles et a annoncé de son propre chef l'annulation du meeting, sans que nous n'ayons rien décidé. Les étudiants de la Sorbonne n'ont donc pas pu prendre connaissance des arguments du NON de gauche anti-libéral.

Nous dénonçons ces pratiques anti-démocratiques, nous espérons des élus et de tous les responsables politiques, syndicaux et associatifs qu'ils fassent de même, et nous invitons les étudiants de la Sorbonne à nous rejoindre Jeudi 12 mai à 12 heures dans la cours de la Sorbonne pour venir discuter de la Constitution Européenne et des raisons qui nous amènent à appeler à voter NON.

Contacts presse :

Julien Plaisant (06 63 92 52 58)

Maxime Combes (O6 24 51 29 44)



*L'article L811-1 du Code de l'Education stipule que les étudiants et les personnels de l'université "disposent de la liberté d'information et d'expression à l'égard des problèmes politiques, économiques, sociaux et culturels" et que des "locaux sont mis à leur disposition".