LA FRANCE SOUTIENT LE RÉGIME DES MOLLAHS !

Mot-clefs: Archives
Lieux:

(Et détruit les retraites)









LA FRANCE SOUTIENT LE RÉGIME DES
MOLLAHS !
(Et détruit les retraites)


          face="Arial, Helvetica, sans-serif" size=2> Comme j'ai pu me procurer un
exemplaire gratuit du "livre" de Ferry sur l'Éducation Nationale (grâce à un
prof qui n'avait pas été assez con pour obéïr à une consigne syndicale disant
que ce texte étant notre meilleure arme contre le gouvernement, les profs
devaient s'en débarrasser au plus vite sous prétexte d'une pseudo-action) j'ai
pu me rendre compte, à la page 113 de ce "livre" à quel point le pouvoir méprise
le peuple français. Voici l'extrait en question :


size=2>          « Ainsi
je souhaite que les professeurs de collège et de lycée, pour mieux comprendre
l'hétérogénéité des classes et mieux connaître la diversité des voies de
formation, effectuent un stage dans les lycées professionnels, en visitant les
entreprises avec lesquels ceux-ci travaillent, ainsi qu'un stage à l'école
primaire. Pour les mêmes raisons, tous les futurs enseignants devront être
initiés à l'accueil des élèves handicapés. »


size=2>          Ce sont les
enfants des classes pauvres qui se retrouvent dans les lycées professionnels.
Dans sa phrase, qui mérite de devenir célèbre, Luc Ferry ne fait rien moins que
considérer les pauvres comme des handicapés. J'en suis resté tout éberlué :
Le pouvoir méprise donc le peuple à ce point ! et il n'a pas peur de le
dire !


size=2>          Mais
rendez-vous compte que si nos dirigeants méprisent autant le peuple français,
c'est encore bien pire pour les autres peuples, surtout si par hasard ils n'ont
pas la même couleur de peau que nous. Je pense à l'immonde opératrion policière
montée par notre propre pays contre les Moudjahidines du peuple iranien, alors
même que se développe en Iran le mouvement de contestation contre le régime des
Mollahs !


size=2>          C'est en 1978
que pour la première fois j'ai entendu parler d'islamisme. Une grande révolution
se faisait jour en Iran, elle avait déjà viré le dictateur tortionnaire au
service de l'Occident, le Shah d'Iran. Elle menaçait de se répandre dans le
monde entier. La bourgeoisie devait la stopper. Pour vaincre une révolution en
Occident, on utilise les partis de gauche, et surtout le parti dit
" communiste ", et les syndicats, notamment, du moins en Europe, ceux
affiliés aux P"C". C'est ce que montre l'excellent film de Ken Loach :
" Land and Freedom ". C'est ce que nous avons constaté en France en
Mai 68, et ensuite dans bien d'autres grèves. Mais chez les
" musulmans ", cette technique répressive ne fonctionne pas
puisqu'aucune hiérarchie dite " communiste " ne s'y est jamais
réellement établie. Alors, comment faire ? C'est la France, je suppose, qui
trouva la solution : Khomeiny était alors en France ; elle l'envoya en
Iran afin de récupérer la révolution iranienne en la détournant vers
l'islamisme. C'est ainsi que grâce à la France, avec la complicité des USA, à
moins que ce ne soit l'inverse, l'islamisme put diriger l'Iran après y avoir
vaincu une puissante révolution.


size=2>          Et bien,
cette révolution iranienne, avant d'être détournée et récupérée par l'islamisme,
elle était essentiellement constituée par les Moudjahidines du peuple, qui sont
aujourd'hui ce qui reste de la vérité de la tentative iranienne de la révolution
en 1978. Quand les Américains ont envahi l'Irak, ils en ont profité pour
détruire l'armée des Moudjahidines du peuple qui s'y était réfugiée. Le but des
Américains en détruisant cette armée d'opposition au régime des Mollahs en Iran
était bien sûr de soutenir ces derniers. Et comme les dirigeants français se
demandent chaque jour ce qu'ils pourraient bien faire pour lécher aujourd'hui un
peu plus qu'hier le cul des Amerloques, et bien, ils s'en sont pris à la
fraction des Moudjahidines du peuple qui étaient réfugiés politiques en
fRANCE.


size=2>          À ceci près
que quand un pays accepte sur son sol des réfugiés politiques, leur faire ce
qu'à fait la fRANCE (petit "f" et grand "RANCE"), ça s'appelle une trahison.
D'où le désespoir des Moudjahidines qui se suicident publiquement en s'immolant
par le feu. Comme Jan Pallach à Prague en 1969 après l'intervention soviétique
ou comme les moines bouddhistes au Vietnam pendant l'occupation
américaine.


size=2>          Et le pouvoir
en fRANCE, toujours méprisant vis-à-vis de tous les peuples et du peuple
français en particulier, croit éviter que se monte une solidarité française en
faveur des Moudjahidines du peuple iranien en les insultant, en les traitant de
secte, pensant nous faire croire ainsi que leurs suicides en série n'est pas dû
à leur désespoir mais à un quelconque sectarisme, à une culture du suicide, et
que tout ça n'a donc pas bien d'importance, que nous n'avons pas à nous en
préoccuper, que nous devons passer à autre chose. Décidément, il est vraiment
temps de faire une révolution dans ce pays !


size=2>                    Merci
pour votre
attention,
                    Meilleures
salutations,
                     do

                     href="http://mai68.org" target="_blank">http://mai68.org


size=3>Post scriptum :


1°)
Mouvement contre la destruction des retraites :
Grève de la
consommation pendant tout l'été. Si Raffarin croit qu'il a réussi à faire passer
sa réforme sur les retraites, tant mieux. Il ne se méfiera pas, à l'automne,
quand nous repartirons. Je vous propose de dépenser le moins d'argent possible
cet été. Cela aura deux avantages : 1°) ça fera chier le système
capitaliste, qui est une société de consommation, et qui ne peut survivre à une
grève lourde de la consommation. 2°) et surtout, nous mettrons ainsi de l'argent
de côté pour pouvoir recommencer la grève dès l'automne !


2°) Comme
prévu, les syndicats nous ont trahi
(Lire mon appel à la grève du 25 avril
2003 : target=_blank>http://perso.cs3i.fr/do/journal/N78/25avril2003.htm).
C'est pourquoi nous n'avons pu vaincre avant les vacances. Chacun de nous
sait bien que si les syndicats avaient lancé une grève générale du privé comme
du public dès le 13 mai, elle aurait été suivie et nous aurions gagné
en 10 jours ! Mais les syndicats sont au service de ceux qui les
financent. Or 88% du fric des syndicats vient de l'État, qui est lui-même
l'arme de la bourgeoisie. En plus il est évident, même si c'est un non-dit,
que certains chefs syndicaux ont dû recevoir un gros compte en Suisse en échange
de leur trahison !


3°) Par
conséquent, nous ne devons pas compter sur les syndicats !
Il est
extrêmement important que nous sachions, cet automne, monter le mouvement SANS
les syndicats. Cette fois-ci, il sera impératif que notre mouvement soit dès le
départ AUTO-ORGANISÉ en coordination ! Et j'irais même, vue l'ampleur des
trahisons syndicales, jusqu'à dire que nous devrons refuser que parmi nos
délégués élus il y ait des délégués syndicaux. Car un jour ou l'autre, il leur
faudra choisir entre ce que la coordination leur demande et ce que leur syndicat
leur demande. Ce qui est très dangereux pour la coordination, c'est-à-dire pour
le mouvement ! À l'extrême rigueur, nous pourrons élire des représentants
syndicaux comme délégués pour la coordination, mais à une seule condition :
qu'ils jurent solennellement devant l'AG que s'ils ont à choisir entre défendre
le point de vue de la coordination et celui de leur syndicat, alors, ils
défendront la coordination ! Je suis désolé d'en arriver là, mais vu la
quantité de trahisons que nous avons subi, c'est le seul moyen !


4°) Par
conséquent le mouvement de la rentrée n'a pas le choix. Il devra
s'auto-organiser en coordination :

href="http://perso.cs3i.fr/do/textes/coordination.htm"
target=_blank>
http://perso.cs3i.fr/do/textes/coordination.htm


5°) À notre
liste de revendications, nous devrons aussi réclamer que s'améliore très
nettement les salaires, la sécu, la retraite et les conditions de travail de
tous les employés de l'ONU et des OI (Organisations Internationales) ratachées à
l'ONU. En effet, dans l'excellent livre écrit par Jean-Loup Izambert,
intitulé : « ONU, violations humaines » (Éditions Carnot)
, j'ai
appris que l'ONU et les diverses OI en dépendant (en particulier l'OIT,
Organisation Internationale du Travail) ne respectaient face="Times New Roman, Times, serif" size=3>aucune des conditions de
travail qu'elles sont censées faire respecter dans tous les pays du monde !
Il y a des esclaves à l'ONU ! Lisez ce livre pendant l'été. Même moi, qui
crois pouvoir m'attendre à tout, j'ai été surpris de voir comment sont traités
les employés de l'ONU 


6°) À notre
liste de revendications, je propose de rajouter le soutient de notre mouvement
aux luttes de libérations du peuple palestinien, du peuple iranien, du peuple
colombien et de tous les peuples opprimés du monde. En tout cas, nous devons
dire partout notre horreur de constater que c'est le pays où
nous vivons qui a fait ce qu'il a fait au mouvement des Moudjahidines du peuple
iranien. Il n'y a pas de mots assez forts pour décrire cela ; même le mot
TRAHISON n'est pas suffisant. Je suis tout simplement horrifié. J'en ai pleuré.
Nos dirigeants sont de beaux
salauds.