Appel a rejoindre la ZAD du LIEN

Mis a jour : le jeudi 10 juin 2021 à 17:01

Mot-clefs: Ecologie -ismes en tout genres (anarch-fémin…)
Lieux: montpellier

Depuis hier, nous occupons la ZAD du Lien et toutes les copaines révolté.e.s sont appelé.e.s à nous rejoindre.

Nous sommes des militant.e.s libertaires et écologistes, des utopistes, des riverain.e.s, des squatteur.euse.s, et des électrons libres de diverses organisations politiques et environnementales ...

On occupera jusqu'à l'abandon du projet, déterminé.e.s à protéger notre terre, nos communs, notre futur. Nous luttons contre le L.I.E.N et son monde. Contre le béton qui stérilise notre avenir à tous et à toutes pour le profit de quelques un.e.s.

Depuis hier, nous occupons la ZAD du Lien et toutes les copaines révolté.e.s sont appelé.e.s à nous rejoindre.

Nous sommes des militant.e.s libertaires et écologistes, des utopistes, des riverain.e.s, des squatteur.euse.s, et des électrons libres de diverses organisations politiques et environnementales ...

On occupera jusqu'à l'abandon du projet, déterminé.e.s à protéger notre terre, nos communs, notre futur. Nous luttons contre le L.I.E.N et son monde. Contre le béton qui stérilise notre avenir à tous et à toutes pour le profit de quelques un.e.s.

C'est un combat énorme, c'est un combat global, nous l'attrapons aujourd'hui par un bout. Ce bout, c'est le LIEN. Une route de plus, un périphérique, un projet écocide et anti-social, qui ouvre la voie à une urbanisation massive au Nord de Montpellier, tout cela en piétinant les derniers espaces de biodiversité et au mépris de la santé publique. Et nous, on a bien l'intention de préserver ce bout de fôret.

Le LIEN, c'est la route juste à côté, celle à laquelle on peut dire non, stop, on arrête là. Et on commence à bâtir autre chose. Et pour ça, on a besoin d'être nombreu.reuse.s.

On occupe la ZAD aujourd'hui parce que l'urgence climatique et sociale nous appelle à un blocage immédiat de tous les projets destructeurs. Et contrairement à ce qu'on entend souvent dans la bouche de nos chers élu.e.s, patrons et journalistes, une ZAD ce n'est pas un QG de terroristes anti-démocratie, ni un regroupement de « casseurs » cherchant la violence à tout prix. Bien au contraire c'est la réaction de personnes indigné.es par l'état actuel de notre société. C'est un lieu qui entremêle plein de luttes trop chouettes dans le but de créer un archipel de zones libres et d'inventer d'autres manières d'être et de faire.

Un lieu où l'expérimentation collective nous permet de déconstruire pierre par pierre l'édifice des oppressions et lutter, autant que nous le pouvons, contre cette société validiste et spéciste, carcérale et militariste, raciste et colonialiste, LGBTQIophobe et patriarcale, capitaliste et classiste.

Venez nous rejoindre, ajoutons à notre imaginaire et à nos révoltes la ZAD du L.I.E.N.

ACABISOUS