CHIRAC IGNORE CE QU'EST UN PLÉBISCITE !

Mot-clefs: Archives
Lieux:

 


Untitled Document




Bonjour
à toutes et à tous,


Chirac
ignore ce qu'est un plébiscite !


     Il
nous a dit que ce référendum n'était pas un plébiscite
puisque lui, Chirac, ne démissionerait pas même si le NON l'emportait.
Comme si le mot "plébiscite" se rapportait à sa petite
personne !


     D'après
mon "Larousse" de 1968, un "plébiscite" est un "vote
du peuple, qui a pour objet de légaliser un coup d'État".
Ce qui est précisément le cas ici, puisque le pouvoir veut nous
imposer (en nous cachant le but réel du référendum) de
remplacer notre actuelle constitution française par une constitution
européenne qui arrange les capitalistes.


     Ce
qui serait constitué par la constitution, si elle passait, c'est
un État européen voué, par conséquent, à
remplacer l'État français. Il s'agit bien d'un
coup d'État, et le prétendu référendum est
bien un plébiscite !


GRÈVE
GÉNÉRALE SAUVAGE

TOTALE ET ILLIMITÉE !




     Ne
croyons pas les sondages, ils nous ont déjà trahi un 21 avril 2002,
date où Le Pen était arrivé au second tour des élections
présidentielles contrairement à ce qu'avaient promis tous
les sondages !


     Malgré
tout ce qu'on nous dit, si le NON l'emporte à ce référendum,
ce ne sera pas un nouveau 21 avril, mais un nouveau 1997, année
où Chirac, ayant une nette majorité à l'Assemblée,
l'a quand même dissoute, et a perdu les élections !


      C'est
si le Oui l'emportait à ce référendum que ce serait un
nouveau 21 avril !


     La
meilleure façon d'assurer une victoire franche du NON à ce référendum-plébiscite,
c'est de semer la grève partout dans ce pays. Parce qu'il n'y a rien
de tel qu'une bonne grève bien dure pour éveiller les esprits !






Merci pour votre
attention,

Meilleures salutations,

do

http://mai68.org

http://vlr.da.ru

http://hlv.cjb.net





Commentaire(s)

> > CHIRAC IGNORE CE QU'EST UN PLÉBISCITE !

"remplacer notre actuelle constitution française par une constitution européenne qui arrange les capitalistes"

Ah bon?

La constitution française dérange les capitalistes?

Je ne m'en étais pas aperçu. Et à mon avis eux non plus.