De Jérusalem à Gaza en passant par Haïfa : c’est tout le peuple palestinien qui se révolte contre l’oppresseur

Mis a jour : le mardi 11 mai 2021 à 21:12

Mot-clefs: Racisme Répression Resistances fascisme sionisme
Lieux:

Ce ou cet(te) article a été refusé d'après la charte. Un commentaire explique les raisons de ce refus.

Depuis des semaines à présent, les partis d’extrême droite ont lancé leurs nervis dans ce qu’il faut bien appeler de véritables pogroms aux cris de « mort aux arabes » dans Jérusalem, avec l’accord tacite du gouvernement et la complicité passive ou active de la police. Depuis des semaines, un nouveau cycle d’expulsions dans le quartier palestinien de Sheikh Jarrah à Jérusalem vient s’ajouter aux précédents pour parachever l’épuration ethnique concertée de la vieille ville.

Unknown-medium

Ces expropriations de familles palestiniennes ne relèvent pas d’une simple « bataille judiciaire », comme souhaitent le faire croire les autorités israéliennes, relayées par les médias occidentaux, dans l’indifférence des États-Unis et de l’Europe. Il s’agit, au contraire, de la normalité sioniste. La Nakba de 1948 et la Naksa de 1967, qui ont abouti à l’exode de plusieurs centaines de milliers de Palestiniens, ne sont pas des accidents de l’histoire, pas plus d’ailleurs que les dépossessions des communautés palestiniennes de Galilée ou bédouines du Neguev-Naqab. Comme le soulignait le leader de la Liste unifiée Ayman Odeh il y a quelques années déjà – et avec lui, tant d’autres Palestiniens de 1948 : « « La pierre angulaire du sionisme, en pratique, est contenue dans cette phrase simple : « emparez-vous d’autant de terres que possible, avec le moins d’Arabes possible dedans » ».

Les pogroms de Jérusalem ne sont pas, des « échanges violents » ou des « affrontements entre Israéliens et Palestiniens » autour de la mosquée d’Al Aqsa. Il y a ici un oppresseur et un opprimé ! Et l’oppresseur, le régime israélien, permet à ces hordes fascistes de provoquer des Palestiniens en plein jeûne ; la police les aide.

Non content d’avoir chassé les fidèles des marches de la porte de Jaffa, le pouvoir répressif les attaque sur l’esplanade de la mosquée d’Al-Aqsa : plus de 300 blessés le lundi 10 mai après plus de 200 dans les jours précédents.

Nous ne connaissons que trop bien ce cycle de violence : le régime israélien parvient à imposer son récit, et ce sont les Palestiniens de Gaza qui paient le prix fort. Déjà une vingtaine de morts, dont 9 enfants, le 10 mai 2021. Combien les jours qui viennent ? 

La révolte qui s’étend à toutes les parties de la Palestine fragmentée, déchirée est légitime. Ce qui est illégitime et scandaleux c’est le silence ou l’inversion radicale des significations et de la vérité.

La spoliation et la dépossession de la Palestine, assorties d’un discours cynique et mensonger nous sont insupportables.

La loi du plus fort, l’injustice et l’inégalité érigées en système nous sont insupportables.

Parce que nous refusons la haine, nous soutenons qu’une société juste et respectueuse des droits de tous ses citoyens est possible sur le territoire de la Palestine historique, qu’un monde meilleur est possible. C’est le fondement de notre antisionisme.

Face à au déchainement de violence orchestré par un régime israélien en pleine crise politique, porté par un Netanyahou à bout de souffle et prêt à sacrifier les Palestiniens pour assurer sa pérennité au pouvoir, les condamnations timorées – ou pire, les déclarations renvoyant Israéliens et Palestiniens dos à dos – ne suffisent pas. Le droit international doit être appliqué.

Les sanctions auxquelles se refuse jusqu’à présent la communauté internationale sont ce qu’attendent les Palestiniens et tous ceux qui dans le monde défendent leurs droits inaliénables et doivent enfin être mises en œuvre. Le boycott, le désinvestissement et les sanctions envers Israël, appelés par la société civile palestinienne, doivent s’imposer partout et largement.

La Coordination nationale de l’UJFP, le 11 mai 2021

Israël assassin ! France complice !

Ils ont bombardé tout un quartier de Gaza à Beit Hanoun, où l’on dénombre déjà 25 morts, dont une dizaine d’enfants, et Nos dirigeants n’ont toujours pas ouvert la bouche !

Escalade ? A qui la faute ? Qui a provoqué la colère et la résistance en expulsant des familles de Jérusalem-Est ? Qui démolit au bulldozers leurs maisons ? Qui envahit en toute impunité l’esplanade des Mosquées, contestant aux Palestiniens le droit d’y prier tranquillement ? Qui crie « Mort aux Arabes ! », et « Tuez les tous ! » avec la bénédiction du gouvernement criminel israélien ?

Qui occupe, colonise et vole les terres depuis des décennies ? Qui a transformé Gaza en camp de concentration qu’on peut bombarder à volonté depuis 14 ans ? Qui emprisonne et torture les enfants quand il ne les assassine pas ?

QUI ?

Mais comment va s’y prendre Israël, même s’il a l’appui de la quasi totalité des dirigeants occidentaux et arabes, pour exterminer tous les Palestiniens, musulmans et chrétiens, qui forment une population aussi nombreuse que les Israéliens juifs, surtout s’ils s’obstinent à défendre leurs droits les plus légitimes ?

Et si nos gouvernants sont lâches, sont-ils idiots au point de penser que la très large majorité de l’opinion publique mondiale n’est pas indignée par cette injustice et par ces massacres ? 

Ne l’oublions pas, sinon cela nous coûtera très cher, Israel est le laboratoire de tout ce qu’on nous développe ici comme technologies de surveillance et de répression des populations : drones, murs, barrières, profilage, incitation au racisme et au pogrom.

A ce propos un Israélien d’origine palestinienne, habitant de Lod, Moussa Hassouna, 32 ans, père de 3 enfants a été assassiné ce lundi dans cette ville au centre d’Israël.
Un autre a été blessé. Leur tort ? Manifester leur solidarité avec les Palestiniens de Jérusalem-Est qui refusent de se laisser expulser de leurs maisons à Sheikh Jarrah.

Car oui, les manifestations de solidarité se multiplient non seulement en Palestine occupée, mais aussi à l’intérieur d’Israël !

Et on va nous dire ensuite de faire barrage à l’extrême-droite en France ? Quelle rigolade !

L’indignation ne suffit pas ! Manifestons-la dans toutes les villes !

A Paris : double rendez-vous samedi, avec un rassemblement à midi aux Innocents (Il s’agit des Innocents palestiniens), pour se rendre ensuite ensemble à la manifestation de Barbès !)

https://europalestine.com/2021/05/11/israel-assassin-france-complice/

Attaques israéliennes à Jérusalem et à Gaza : mobilisations dans plusieurs villes de France

Alors que des dizaines de Palestiniens subissent actuellement un nettoyage ethnique dans  le quartier de Sheikh Jarrah à Jérusalem Est, les forces d’occupation israéliennes s’attaquent aux civils (manifestant.e.s et fidèles) qui protestent contre cette situation.
Ces derniers jours, la police israélienne a violemment attaqué les Palestinien.ne.s de Jérusalem jusque dans la mosquée Al-Aqsa : plus de 300 blessé.e.s ce lundi 10 mai selon le Croissant-Rouge palestinien.
Solidarité avec le peuple palestinien, à Jérusalem occupée et partout ailleurs! 


Retrouvez ci-dessous les lieux et horaires des prochains rassemblements en France en soutien aux Palestinien.ne.s

Mardi 11 mai

https://www.facebook.com/events/1147615759070294?acontext=%7B%22event_action_history%22%3A[%7B%22surface%22%3A%22page%22%7D]%7D">Toulouse, métro Jean Jaures, à 17h

Samedi 15 mai

 https://www.facebook.com/events/929464601175693/">Paris, métro Barbès, à 15h

Lyon, place Bellecour, à 15h

https://www.facebook.com/permalink.php?story_fbid=3650719288369686&id=736678473107130">Marseille, place Bargemon, à 15h

https://www.facebook.com/BDS42/posts/2932232613726349">Saint-Étienne, place Chavanelle, à 15h

https://www.facebook.com/events/195951578911085/">Rennes, République, à 15h

Strasbourg, Place de l’Université, à 15h

https://www.facebook.com/BDSFrance30/posts/4128245293905963">Nîmes, avenue Feuchères, à 15h

Metz, Place Saint Jacques, à 11h

Toulouse, métro Capitole, à 11h

Strasbourg, place de l’université, à 15h

https://www.facebook.com/events/875356566389338/?ref=newsfeed">Lille, place du Général de Gaulle (Grand’Place), à 15h

Nantes, place Maginot, à 15h

 

Commentaire(s)

> Article refusé.

les articles de l'UJFP sont maintenant sous copyright.

Les commentaires ne sont pas autorisés pour article.